En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 879.53 PTS
+1.78 %
4 875.50
+1.75 %
SBF 120 PTS
3 891.09
+1.81 %
DAX PTS
11 180.67
+2.40 %
Dowjones PTS
24 561.04
+0.78 %
6 774.30
+0.83 %
1.136
-0.19 %

"Gilets jaunes": la majorité plaide pour "accélérer" les baisses de taxes

| AFP | 511 | 4 par 1 internautes
Stanislas Guerini, député LREM, le 24 octobre 2018 à l'Assemblée nationale, à Paris
Stanislas Guerini, député LREM, le 24 octobre 2018 à l'Assemblée nationale, à Paris ( Bertrand GUAY / AFP/Archives )

La majorité plaide lundi pour "accélérer" les baisses de taxes déjà engagées et associer davantage les Français à la conduite des affaires de l'État, à quelques heures d'une intervention cruciale d'Emmanuel Macron pour tenter d'apaiser les "gilets jaunes".

"Notre mandat, c'est la baisse des taxes", a insisté Stanislas Guerini, nouveau délégué général de La République en marche, jugeant que la majorité devait "peut-être accélérer" sur ce terrain face aux revendications des manifestants.

"Notre mandat, c'est la baisse des taxes. On s'est engagé là-dessus, et on est en train de le faire, mais peut-être trop lentement, donc oui peut-être il faut accélérer sur des suppressions de taxes, les rendre plus concrètes", a-t-il déclaré sur BFMTV: "un certain nombre de Français ont reçu leur taxe d'habitation, ils ont vu que ça a commencé à baisser; peut-être qu'il faut accélérer encore sur ce type de mesure".

Pour lui, Emmanuel Macron, qui doit annoncer à 20H00 de nouvelles mesures, devra "montrer qu'il a entendu ce cri de colère" des Français qui disent "on veut plus, plus vite, dans notre vie quotidienne", et qui souhaitent davantage de "reconnaissance et de participation citoyenne".

Le moment est "important pour le quinquennat, pas pour le président de la République ou la majorité", car la question est de savoir si l'"on continue à réussir à réformer le pays", a-t-il ajouté.

De son côté, le ministre des Finances Bruno Le Maire s'est déclaré favorable lundi à une "accélération" de la baisse des impôts en France, mais s'est opposé à la suppression de la hausse de la CSG pour les retraités.

Gilles Le Gendre, le chef de file des députés LREM, a abondé en plaidant pour "des mesures d'apaisement immédiates", "pas forcément très nombreuses", mais qui permettent d'"accélérer un certain nombre de mesures déjà sur la table".

"On ne nous reproche pas tant les mesures que nous avons prises que le fait de les avoir saucissonnées", a-t-il expliqué: donc "peut-être que nous pouvons gagner du temps, que ce soit sur la baisse de taxes ou d'impôts ou sur les augmentations d'un certain nombre de subventions ou de minimas sociaux".

Il a en outre appelé à mettre en oeuvre le "nouveau contrat social pour la France" proposé par Emmanuel Macron début 2018 autour des objectifs d'un "accord collectif sur l'écologie", de l'"accès aux services publics", et d'une réforme fiscale qui concilie "compétitivité du pays et justice sociale": "on ne restaurera pas l'ISF car c'est anti-économique, mais tout le reste peut-être sur la table", a-t-il dit, citant l'impôt sur le capital ou le patrimoine via la succession, et l'impôt sur le revenu.

Quatrième objectif: introduire "dans le fonctionnement démocratique, et peut-être dans notre Constitution, puisque nous sommes à la veille d'une réforme constitutionnelle, des éléments qui permettent d'associer les citoyens à la conduite des affaires de l'État".

La députée LREM Aurore Bergé a elle aussi défendu sur Public Sénat une "accélération" des baisses de taxes, en critiquant "Bercy", "souvent très créatif pour inventer de nouvelles taxes ou expliquer qu'on peut pas faire suffisamment vite". "Il va falloir que l'administration travaille suffisamment vite parce que c'est le politique qui décide dans ce pays", a-t-elle lancé.

Faut-il augmenter le Smic ? Il a déjà augmenté de "58 euros par mois" entre l'élection d'Emmanuel Macron et le 1er janvier 2019, a répondu Mme Bergé.

Faut-il relever le minimum vieillesse ? Il est "en train d'être augmenté de façon très nette, de 800 à 900 euros", a noté Stanislas Guerini, concédant toutefois que "peut-être" là aussi "les choses ne vont pas suffisamment vite".

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 4
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

RETROUVEZ LES WEBINAIRES BOURSE DIRECT

Les Turbos Call, du levier à la hausse pour votre portefeuille
Lundi 28 janvier de 12h30 à 13h30

Les SCPI, un produit incontournable dans la conjoncture actuelle ?
Vendredi 1er février de 12h15 à 13h00

Protéger son portefeuille avec les Turbos Put
Lundi 11 février de 12h30 à 13h00

Tradez sur le CAC 40 avec du levier
Lundi 18 février de 12h15 à 13h00

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 18/01/2019

Chargeurs gagne 2,57% à 19,19 euros, après avoir annoncé une nouvelle organisation pour son pôle Technical Substrates, et précisé ses ambitions pour 2021, où il anticipe notamment franchir 100…

Publié le 18/01/2019

Schlumberger a réalisé au quatrième trimestre 2018 un bénéfice net de 538 millions de dollars, ou 39 cents par action, contre une perte de 2,26 milliards, ou 1,63 dollar par action, un an plus…

Publié le 18/01/2019

GameStop, le premier distributeur mondial de jeux vidéo, a enregistré des ventes meilleures que prévu en fin d’année. Sur la période de 9 semaines s’étant achevée le 5 janvier, ses revenus…

Publié le 18/01/2019

IDI, groupe coté spécialiste du capital investissement, a pris une participation minoritaire dans Group Label pour un investissement en fonds propres de 12 millions d’euros. Group Label…

Publié le 18/01/2019

Neopost annonce la nomination de Martha Bejar (57 ans), experte américaine dans le domaine des logiciels, en qualité d’administratrice indépendante au Conseil d`administration et ce, à compter…