5 390.46 PTS
+0.20 %
5 383.50
+0.18 %
SBF 120 PTS
4 288.02
+0.14 %
DAX PTS
13 059.84
+0.39 %
Dowjones PTS
23 557.99
+0.14 %
6 409.29
+0.36 %
Nikkei PTS
22 550.85
+0.12 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Greg Abbott, le conservateur aux commandes contre la tempête Harvey

| AFP | 198 | Aucun vote sur cette news
Greg Abbott (G) et Donald Trump, le 29 août 2017 à Corpus Christii au Texas
Greg Abbott (G) et Donald Trump, le 29 août 2017 à Corpus Christii au Texas ( JIM WATSON / AFP )

Le gouverneur républicain du Texas Greg Abbott est le visage des autorités face aux inondations géantes provoquées par la tempête Harvey. Habitants et responsables saluent sa gestion de crise, les démocrates mettant en sourdine leurs différends avec ce conservateur revendiqué.

Le 48e gouverneur du Texas n'avait jusqu'ici rien d'une figure consensuelle. Sa notoriété, il l'a gagnée à force d'assigner devant la justice fédérale l'administration du président démocrate Barack Obama. Plus de 30 fois.

Autant dire qu'il n'est pas l'ami des démocrates, a fortiori dans cet Etat devenu terrain d'expérimentation et vitrine du parti républicain.

Mais depuis qu'Harvey s'est fracassé sur la côte texane, il fait front commun avec les élus locaux, républicains comme démocrates, tenant avec sa voix calme des conférences de presse quotidiennes pour informer ses administrés des opérations de secours, qui impliquent de multiples autorités locales et fédérales.

"On ne va pas dire félicitations", lui a lancé Donald Trump mardi, lors d'une visite au cours de laquelle le gouverneur n'a pas lâché le président. "Nous nous féliciterons quand ce sera fini. Mais vous avez été formidable".

Une controverse sur la non-évacuation préalable de Houston avec le maire démocrate de la métropole a vite été étouffée, le gouverneur Abbott martelant qu'il n'était pas question de revenir sur les décisions passées.

Dans les centres d'accueil d'urgence, la majorité des sinistrés semblaient satisfaits.

"Excellent", dit Derryl Bodreaux, un démocrate de 68 ans, venu chercher de la nourriture au centre de convention de Houston. "Je vis ici depuis 66 ans et je n'ai vu personne gérer une situation comme cela".

Si d'autres habitants soulignaient que le crédit devait aussi largement revenir au secteur privé (volontaires, habitants, églises...), ils ne trouvaient pas grand chose à reprocher au gouverneur.

Même son de cloche des maires des grandes villes telles que Houston ou Dallas, seules poches démocrates dans l'océan républicain texan.

- Anti-Californie -

Agé de 59 ans, avocat de formation, Greg Abbott a été nommé en 1995 par George W. Bush, alors gouverneur, à la plus haute instance judiciaire civile locale, appelée la cour suprême du Texas. Puis il saute le pas et se présente en 2002, avec succès, au poste très politique d'Attorney general, l'équivalent de procureur général.

Au coeur de son message figure l'accident qui, à l'âge de 26 ans, le paralysa en-dessous de la taille. Un arbre lui est tombé dessus pendant qu'il faisait du jogging. "Cela m'a appris qu'il ne fallait jamais abandonner", dit Greg Abbott, qui se déplace depuis en fauteuil roulant.

Il transforme le poste en tremplin national pour défendre des causes conservatrices, telles que la libre expression religieuse dans l'espace public, le port d'armes, ou la réduction du pouvoir de l'Etat fédéral.

Il embauche alors un brillant avocat du nom de Ted Cruz... actuel sénateur du Texas et ex-adversaire de Donald Trump aux primaires présidentielles.

L'une des plus retentissantes affaires lancées sous son autorité concernait la défense d'une stèle affichant les dix commandements devant le capitole à Austin. La Cour suprême lui a donné raison contre ceux qui la contestaient au nom de la laïcité.

Greg Abbott et Ted Cruz "ont utilisé leurs pouvoirs de façon proactive pour promouvoir ce qu'ils appellent des causes conservatrices dans l'ensemble du pays", explique Patrick Svitek, journaliste politique au Texas Tribune, à l'AFP. "Il a construit sa réputation sur ses procès contre l'Etat fédéral".

Son obsession est de faire du Texas un refuge pour les "vraies" valeurs américaines... à l'opposé du rival éternel, la Californie, Etat le plus peuplé du pays et bastion progressiste.

"Depuis qu'il est gouverneur, la Californie est son épouvantail numéro un", résume le journaliste Patrick Svitek.

Un exemple emblématique concerne la lutte contre l'immigration clandestine. Il a fait voter une loi contre les "villes sanctuaires", ces municipalités démocrates qui refusent de coopérer avec les autorités fédérales contre les sans-papiers. La loi doit s'appliquer dès vendredi mais est contestée en justice.

Cet été, il a aussi soutenu un projet de loi émanant des républicains les plus extrêmes du parlement texan, qui aurait interdit aux personnes transgenres d'utiliser les toilettes de leur choix. La mesure a échoué.

Jusqu'à présent, selon les sondages, Greg Abbott est le républicain le plus populaire du Texas.

Reste à savoir si sa gestion de la crise actuelle et de l'après-Harvey solidifiera sa stature, et lui fera croire à un destin national... Ses deux prédécesseurs, George W. Bush et Rick Perry, ont tous deux fini par se présenter à la Maison Blanche.

 ■

Copyright © 2017 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE BOURSE DU MOMENT

Jusqu'à
1000 € OFFERTS

sur vos frais de courtage !*

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 30 novembre 2017

CODE OFFRE : RENTREE17

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : RENTREE17 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 24/11/2017

      CASINO, GUICHARD-PERRACHON Société anonyme au capital de 169 825 403,88 EUR Siège social : 1, Cours Antoine Guichard 42000 SAINT-ETIENNE 554 501 171 R.C.S.…

Publié le 24/11/2017

Le nombre de demandeurs d’emploi en catégories A, B, C a progressé de 100 en octobre par rapport à septembre en France, à 5 616 000 personnes, a annoncé le Ministère du travail. Il a…

Publié le 24/11/2017

  ACANTHE DEVELOPPEMENT Société Européenne au capital de 19 991 141 euros Siège social : 2 rue de Bassano - 75116 PARIS RCS PARIS 735 620 205 - SIRET 735 620 205 00121…

Publié le 24/11/2017

Fouad Chéhady est nommé responsable de la Transformation et de l’Excellence opérationnelle, membre du comité exécutif de Natixis. Il est rattaché à Laurent Mignon, Directeur général de…

Publié le 24/11/2017

Saint-Gobain a acquis 90% des actions d'Isoroc Pologne ainsi que la marque Isoroc en Europe. Saint-Gobain détient déjà la société Isoroc Russie et la marque correspondante depuis 2016. Isoroc…

CONTENUS SPONSORISÉS