En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 069.08 PTS
-0.53 %
5 077.00
-0.34 %
SBF 120 PTS
4 063.32
-0.35 %
DAX PTS
11 484.81
-0.34 %
Dowjones PTS
25 339.99
+1.15 %
7 157.21
+0.00 %
1.156
+0.02 %

Grande Roue, marché de Noël: la gestion de la mairie de Paris épinglée

| AFP | 579 | 5 par 1 internautes
La Grande Roue Place de la Concorde à Paris, le 16 novembre 2017
La Grande Roue Place de la Concorde à Paris, le 16 novembre 2017 ( PATRICK KOVARIK / AFP )

La gestion par la Ville de Paris d'animations comme la Grande Roue ou le marché de Noël, attribués de longue date à Marcel Campion, est jeudi la cible d'un rapport très critique de la chambre régionale (CRC) des comptes d'Ile-de-France, considéré "à charge" par la mairie.

Le rapport d'observations définitives de 75 pages, dont l'AFP a eu copie, salue les "succès populaires" de ces animations, "un bilan flatteur qui ne saurait masquer" que leur organisation "est émaillée de nombreuses faiblesses et irrégularités", sans rapporter autant de revenus financiers à la Ville qu'elle pourrait en attendre.

Ce rapport "fera l'objet d'un débat lors du prochain Conseil de Paris en février. La Ville a répondu point par point et de façon très circonstanciée aux allégations de la Chambre qui comportent des contradictions difficilement acceptables conduisant de fait la Ville a considérer qu'il s'agit d'un rapport manifestement à charge", a réagi la Ville à l'AFP.

Le rapport note ainsi que les conditions d'attribution des marchés de la Grande Roue et du Marché de Noël, récemment annulés par la mairie de Paris, "ont été marqués par des irrégularités importantes".

Concernant la Grande Roue, édifiée chaque année depuis 1993 sur la place de la Concorde, la chambre détaille pour plusieurs années entre 2010 et 2016 les conditions d'attribution, variables, mais toujours remportées par la société de Marcel Campion, quasiment toujours seul compétiteur.

La CRC note ainsi des irrégularités qui ont renforcé au fil des ans "la position de l'exploitant historique" : travaux de 315.000 euros sur la place, calibrés pour la roue de "Loisirs associés", la société de M. Campion, et qui de plus n'auraient pas dû être à la charge de la Ville; définition des besoins "peu détaillée" et toujours la même, autorisation d'occupation du domaine public sans mise en concurrence.

En 2015, une offre concurrente, et ce pour la première fois, a été déclarée "sans suite", et suivie d'une convention avec M. Campion, "en l'absence de motif solide", estime par ailleurs la chambre.

Concernant la redevance versée à la Ville, qui a progressé de 470.000 euros en 2010-2011 à 900.000 euros, "rapportée à la durée de l'exploitation" qui a fortement augmenté, la CRC note une "baisse de niveau défavorable à la Ville".

Concernant le marché de Noël, les règles d'attribution "ont laissé peu de chances sérieuses à d'éventuels concurrents de présenter des offres alternatives", écrit encore le rapport.

Le rapport épingle également la mise à disposition gratuite du Champ-de-Mars pour le concert du 14 juillet à une société commerciale, une "gratuité d'occupation du domaine public parisien irrégulière".

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 5
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 15/10/2018

LCM reste à l’Achat sur GL Events, et abaisse son objectif de cours de 29 à 26 euros. L’augmentation de capital de 107 millions d’euros va permettre au groupe de conclure ses acquisitions en…

Publié le 15/10/2018

Engie et le fonds de pension canadien CDPQ (Caisse de dépôt et placement du Québec) prévoient de proposer 9 milliards de dollars pour acquérir le réseau de gazoducs du brésilien Petrobras, a…

Publié le 15/10/2018

La confiance revient rapidement

Publié le 15/10/2018

En plus du contrat de délégation de service public de l’assainissement de Bordeaux Métropole signé récemment par Alain Juppé et Antoine Frérot, c’est une série de nouveaux contrats que…