En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ browserName + ' ' + browserVersion }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 372.31 PTS
-0.34 %
5 373.00
-0.20 %
SBF 120 PTS
4 310.01
-0.31 %
DAX PTS
12 695.16
+0.14 %
Dowjones PTS
24 676.40
-0.10 %
7 285.79
+0.80 %
Nikkei PTS
22 555.43
-

Glyphosate: une interdiction du jour au lendemain serait "irresponsable" pour Rugy

| AFP | 220 | Aucun vote sur cette news
Le président de l'Assemblée François de Rugy à Orvault (ouest), le 15 septembre 2017
Le président de l'Assemblée François de Rugy à Orvault (ouest), le 15 septembre 2017 ( LOIC VENANCE / AFP/Archives )

Le président de l'Assemblée nationale François de Rugy a estimé dimanche que tout interdiction soudaine de l'herbicide glyphosate serait "irresponsable", tout en souhaitant que ce produit soit remplacé "progressivement".

"On ne peut pas interdire des produits qui sont utilisés, malheureusement d'ailleurs, en grande quantité dans l'agriculture comme ça du jour au lendemain, c'est complètement irresponsable", a déclaré M. de Rugy, ex-écologiste, dans "Dimanche en politique" sur France 3, en invoquant le "principe de précaution" face aux débats sur la dangerosité pour la santé du glyphosate.

"J'ai toujours défendu l'idée qu'on les remplace progressivement en donnant un peu de temps, mais en le faisant. C'est déjà le cas pour les particuliers et les collectivités locales, qui dans l'entretien des jardins et espaces verts ne pourront plus utiliser ce produit".

Interrogé par ailleurs sur le projet d'aéroport nantais à Notre-Dame des Landes, M. de Rugy a également rappelé qu'il avait "toujours voté contre", "je n'ai pas changé d'avis".

Pour autant, a-t-il dit, "j'ai toujours soutenu la proposition d'Emmanuel Macron d'avoir (une) mission de médiation. Nous y sommes, elle va rendre ses conclusions d'ici deux mois, attendons le résultat de ce rapport qui mettra sur la table un comparatif entre les avantages et les inconvénients de l'aéroport de Notre-Dame des Landes et le réaménagement de l'aéroport" existant.

"Les experts ont bien dit qu'il fallait (encore) creuser beaucoup de choses qui n'avaient jamais été creusées", a-t-il souligné.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 20/06/2018

"Nous souhaitions nous rapprocher d'un industriel partageant nos valeurs"...

Publié le 20/06/2018

Communiqué de presse - 20 juin 2018       La société Autolib' conteste vigoureusement les allégations contenues dans le communiqué du Syndicat…

Publié le 20/06/2018

Deux acquisitions dont le montant n'est pas dévoilé...

Publié le 20/06/2018

Les partenaires vont proposer une solution de dosage d'insuline complète s'inscrivant dans le continuum des soins...

Publié le 20/06/2018

A la suite de cette opération, le capital social d'Eiffage s'élève à 392.000.000 euros...