En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 342.90 PTS
-1.75 %
5 285.0
-1.63 %
SBF 120 PTS
4 220.40
-1.72 %
DAX PTS
12 030.60
-1.70 %
Dowjones PTS
25 764.00
+0.00 %
7 503.68
+0.00 %
1.116
+0.07 %

Glyphosate et cancer: polémique après les déclarations d'un sénateur

| AFP | 146 | 4 par 1 internautes
Un fermier français diffuse du glyphosate sur un de ses champs de maïs, à Saint-Léonard-des-Bois, le 21 mars 2019
Un fermier français diffuse du glyphosate sur un de ses champs de maïs, à Saint-Léonard-des-Bois, le 21 mars 2019 ( JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP )

"Le glyphosate est moins cancérigène que la viande rouge": les propos d'un sénateur, co-auteur d'un rapport attendu sur les agences sanitaires, ont suscité lundi la réprobation de collègues parlementaires, pour qui ils relèvent de sa seule opinion personnelle.

Le rapport d'information parlementaire, consulté par l'AFP et qui devait être publié jeudi, ne livre de fait pas de conclusions sur le caractère cancérigène ou non du fameux herbicide, mais dresse un état des lieux du travail des agences d'évaluation sanitaire en France et en Europe.

"A la question +le glyphosate est-il cancérogène, la réponse est non !+ Il est moins cancérogène que la charcuterie ou la viande rouge qui ne sont pas interdites", a dit dimanche à la Dépêche du midi Pierre Médevielle, sénateur UDI de Haute-Garonne et vice-président de l'Office parlementaire d'évaluation des choix scientifiques et technologiques (OPECST).

"Ce rapport, nous le rendons à quatre parlementaires, sous l'égide de l'OPECST dont les membres sont tous des scientifiques. Je ne vois aucune raison pour laquelle nous prendrions notre part de l'hystérie collective suscitée par une molécule dont on affirme qu'elle est cancérogène alors qu'en réalité, elle ne l'est pas", ajoutait-il.

Des propos que Cédric Villani, premier vice-président de l'OPECST, a regrettés lundi sur Franceinfo.

"Je regrette que le sénateur Médevielle, en s'exprimant prématurément et sous une forme qui ne reflète pas le rapport, ait contribué à ajouter de l'huile sur le feu", a réagi le député LREM de l'Essonne. "Vous ne lirez pas cela dans le rapport, car cela n'y a jamais été. C'est la conclusion que tire Pierre Médevielle à titre personnel".

C'est "un buzz inutile", a regretté la députée LREM Anne Genetet. La cancérogénéité ou non du glyphosate, "ce n'est pas le propos du rapport", qui part du cas de l'herbicide pour "illustrer comment deux autorités (l'OMS et l'Efsa, ndlr) peuvent arriver à des conclusions différentes", a-t-elle dit à l'AFP.

Le rapport analyse sur 150 pages les procédures d'évaluation sanitaire et environnementale en vigueur en France et à Bruxelles, et avance une douzaine de recommandations (communication au public renforcée en amont, plus de moyens pour les agences comme la capacité de commander des études...).

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 4
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON

Découvrez le nouveau contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 30 juin 2019 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

PRIMÉ MEILLEUR NOUVEAU CONTRAT D’ASSURANCE VIE

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 20/05/2019

Les rumeurs autour d'Amundi sont toujours nombreuses dans les salles de marché...

Publié le 20/05/2019

Amundi envisage la possibilité d’une fusion avec DWS, mais à condition d’obtenir le contrôle de la nouvelle entité, a appris Reuters d’une source proche de la stratégie d’Amundi.…

Publié le 20/05/2019

Le secteur des semi-conducteurs devrait être sous pression à Wall Street, comme il l’est déjà en Europe. Intel, Xilinx, Qualcomm et Broadcom ont informé leurs employés qu'il ne fournirait plus…

Publié le 20/05/2019

Le secteur des semi-conducteurs, mais aussi l'ensemble du compartiment technologique, plombent l'ambiance en Europe en ce début de semaine à l'image...

Publié le 20/05/2019

Tikehau Capital Advisors, principal actionnaire de Tikehau Capital SCA, annonce des engagements fermes et irrévocables portant sur 195 millions d’euros de nouveaux fonds propres provenant de…