En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 398.32 PTS
-0.35 %
5 387.50
-0.51 %
SBF 120 PTS
4 320.54
-0.34 %
DAX PTS
12 561.42
-0.98 %
Dowjones PTS
25 058.12
-0.03 %
7 350.23
-0.03 %
1.172
+0.00 %

Glyphosate: Coquerel (LFI) accuse Philippe de ne pas être sur la même ligne que Macron

| AFP | 448 | Aucun vote sur cette news
Le député LFI Eric Coquerel, à l'Assemblée nationale, le 10 juillet 2017
Le député LFI Eric Coquerel, à l'Assemblée nationale, le 10 juillet 2017 ( bertrand GUAY / AFP/Archives )

Edouard Philippe n'est pas favorable à une sortie unilatérale de la France du glyphosate d'ici trois ans, comme l'a pourtant annoncé le président Macron, a affirmé mercredi le député LFI Eric Coquerel à la sortie d'un entretien avec le Premier ministre.

"Ce que nous a annoncé le Premier ministre aujourd'hui, c'est que, contrairement à ce qu'a tweeté le président de la République, il n'y aura pas de sortie unilatérale de la France du glyphosate", a affirmé le responsable LFI, reçu à Matignon dans le cadre de la révision du mode de scrutin aux européennes.

"Soit on arrive à convaincre nos partenaires européens, et on le fera, soit on ne sortira pas, ce qui est contraire au tweet d'Emmanuel Macron", a fait valoir M. Coquerel pour résumer la teneur de ses échanges avec le Premier ministre.

Emmanuel Macron a affirmé lundi que le glyphosate serait interdit en France "au plus tard dans trois ans", malgré un vote européen réautorisant pour cinq ans cet herbicide controversé, connu du grand public notamment sous la marque Roundup.

"J'ai demandé au gouvernement de prendre les dispositions nécessaires pour que l'utilisation du glyphosate soit interdite en France dès que des alternatives auront été trouvées, et au plus tard dans 3 ans", avait écrit le chef de l'Etat sur son compte Twitter.

Sollicité par l'AFP après les propos de M. Coquerel, Matignon a réagi en soulignant que l'élu Insoumis n'était "pas le porte-parole du Premier ministre".

"Le président de la République a demandé au gouvernement d'accélérer la recherche d'alternatives pour sortir du glyphosate d'ici trois ans", a-t-on indiqué, en renvoyant à la "feuille de route" en cours d'élaboration par les ministères de l'Agriculture et de la Transition écologique sur ces alternatives, dont "les premiers résultats" sont attendus "d'ici la fin de l'année".

"Nous avons trois ans pour atteindre cet objectif politique majeur pour la santé des Français et l'avenir d’une agriculture moins intensive en pesticide. Nous sommes confiants que nous pourrons alors convaincre nos partenaires européens car les débats récents ont montré que nous n'étions pas isolés en Europe", a-t-on encore indiqué.

L'exécutif peine à faire émerger une ligne commune et claire sur le dossier du glyphosate.

Lundi soir, Matignon a "regretté" le résultat du vote européen, tandis que le ministre de l'Agriculture Stéphane Travert s'est dit "heureux" qu'un consensus ait pu être trouvé au niveau des 28, malgré l'opposition de la France.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

SEMAINE TRICOLORE

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 24 juillet 2018

CODE OFFRE : BLEUS18

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : BLEUS18 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 20/07/2018

APRRLa filiale autoroutière d'Eiffage communiquera son chiffre d'affaires du deuxième trimestre après la clôture de la Bourse.ICADELa foncière publiera ses résultats du premier…

Publié le 20/07/2018

A 16h00 aux Etats-UnisReventes de logements en juin.source : AOF

Publié le 20/07/2018

Luxembourg, 20 juillet 2018 - Aperam annonce avoir mené à terme son programme de rachat d'actions annoncé le 30 janvier 2018 (ci-après le "Programme"). Au total,…

Publié le 20/07/2018

A l’issue de la période d'acceptation initiale et des périodes de réouverture volontaire et obligatoire de l’offre, près de 96 % des actions de Realdolmen ont été apportées. En…

Publié le 20/07/2018

Eurazeo annonce être entrée en négociations exclusives avec PAI Partners en vue de la cession de sa participation dans Asmodee, un leader international de l’édition et de la distribution de jeux…