En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 806.20 PTS
-
4 813.5
-
SBF 120 PTS
3 820.27
-
DAX PTS
10 780.51
+1.49 %
Dowjones PTS
24 370.24
-0.22 %
6 704.24
+0.32 %
1.133
+0.08 %

Wauquiez salue le "geste d'apaisement", demande à Macron de le confirmer

| AFP | 400 | Aucun vote sur cette news
Le président des Républicains (LR), Laurent Wauquiez (g), le 17 novembre 2018 au Puy-en-Velay
Le président des Républicains (LR), Laurent Wauquiez (g), le 17 novembre 2018 au Puy-en-Velay ( Thierry Zoccolan / AFP/Archives )

Le président des Républicains (LR) Laurent Wauquiez a salué jeudi le "geste d'apaisement" de l'exécutif avec la confirmation du renoncement pour 2019 aux augmentations de taxes sur les carburant, en demandant à nouveau à Emmanuel Macron de s'exprimer face aux Français.

"Dans cette période, on doit avoir une seule préoccupation: la sortie de crise. Chacun doit prendre ses responsabilités. On a besoin de paroles politiques qui appellent à l'apaisement", a déclaré M. Wauquiez sur Europe 1.

"Oui, ce qui a été annoncé par François de Rugy hier, l'annulation des hausses de taxes, est un signe d'apaisement. C'est même le signe d'apaisement qui était enfin attendu. Et il est bien qu'il arrive, même si on a beaucoup perdu de temps", a poursuivi le président de LR.

"Pour que ce message soit entendu, il faut également qu'il soit exprimé au plus haut niveau de l'État. (...) J'appelle à la responsabilité du président de la République pour qu'enfin il s'exprime lui-même, qu'il ait cette parole attendue qui vienne confirmer le signe d'apaisement qui a été envoyé enfin hier soir".

"Et j'appelle le mouvement des +gilets jaunes+, que j'ai toujours soutenu, à ce qu'ils combattent toute forme d'expression de violence samedi prochain", a poursuivi M. Wauquiez.

"Notre pays est confronté à une crise extrêmement grave et préoccupante. En ces circonstances, nous appelons à ce qu’aucun acte de violence sur les personnes et sur les biens ne puisse être commis", a écrit jeudi le chef de file des députés LR Christian Jacob dans un communiqué appelant également Emmanuel Macron "à s’adresser solennellement aux Français dans les plus brefs délais".

Le député Guillaume Larrivé, secrétaire général délégué au projet, a appelé de son côté ses "compatriotes de l'Yonne" à ne pas "monter manifester à Paris samedi". "Ce qui compte plus que tout, c'est de préserver la paix civile et sauver des vies", a-t-il souligné sur Twitter, ajoutant que "la rupture avec le macronisme ne doit pas se faire par le chaos, mais par le vote".

L'Élysée craint "une très grande violence" samedi, a déclaré le palais présidentiel mercredi soir, peu après que le gouvernement avait fait un geste qu'il espère décisif en renonçant "pour l'année 2019" aux augmentations de taxes sur les carburants, revendication à l'origine du mouvement des "gilets jaunes".

"On nous dit qu'il y a potentiellement une crainte forte des forces de l'ordre qu'il y ait des incidents encore plus graves. Je ne comprendrais pas que les vraies mesures ne soient pas prises. Il faut que le président de la République adopte l'état d'urgence pour quelques jours", a dit M. Wauquiez.

"Pour moi, la question de savoir quelle conséquence après pour le Premier ministre, pour le gouvernement, pour les remaniements, ça n'est pas ma préoccupation, a-t-il ajouté. Je souhaite que nous retrouvions du calme. Je souhaite qu'on arrive à retrouver de l'apaisement. Est-ce que vous mesurez à quel point notre pays est potentiellement au bord de l'explosion ?"

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 11/12/2018

Akuo Energy et Atawey vont déployer 33 stations de recharge en milieu urbain et périurbain à Paris et en France, avant d'étendre le projet à l'Europe...

Publié le 11/12/2018

Conformément à la réglementation applicable, DERICHEBOURG déclare avoir effectué les opérations d'achat d'actions suivantes dans les conditions de l'article 5 §2 du…

Publié le 11/12/2018

DÉCLARATION DE TRANSACTIONS SUR ACTIONS PROPRES RÉALISÉES LES 4 ET 5 DECEMBRE 2018   Présentation agrégée par jour et par marché   Nom…

Publié le 11/12/2018

Cette technologie de localisation terrestre, à faible consommation d'énergie, peut être facilement utilisée pour des équipements déjà connectés...

Publié le 11/12/2018

    Communiqué de presse Villepinte, le 11 décembre2018       DECLARATION RELATIVE AU NOMBRE DE DROITS DE VOTE ET D'ACTIONS COMPOSANT LE CAPITAL DE LA…