En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 813.13 PTS
+0.68 %
4 785.0
+0.27 %
SBF 120 PTS
3 831.94
+0.73 %
DAX PTS
10 788.09
-0.21 %
Dowjones PTS
24 388.95
-2.24 %
6 613.28
-3.30 %
1.140
+0.11 %

"Gilets jaunes": Richard Ferrand pointe des revendications "disparates"

| AFP | 190 | Aucun vote sur cette news
Le président LREM de l'Assembl&ée nationale, Richard Ferrand, préside la séance des questions au gouvernement le 9 octobre à Paris.
Le président LREM de l'Assembl&ée nationale, Richard Ferrand, préside la séance des questions au gouvernement le 9 octobre à Paris. ( Bertrand GUAY / AFP )

Le président de l'Assemblée nationale, Richard Ferrand, a pointé mercredi auprès de l'AFP le caractère "disparate" des revendications des "gilets jaunes", estimant que pour un dialogue, "il faut qu'ils s'organisent" et "portent une parole collective".

"Le Premier ministre a rappelé la détermination du gouvernement, (le ministre de l'Intérieur) Christophe Castaner a fait en sorte que la liberté de circuler, de s'approvisionner en carburant, soit rétablie. Et les choses qui sont mises sur la table sont assez claires", a affirmé M. Ferrand (LREM) au cinquième jour de la mobilisation qui cible principalement la hausse des taxes sur les carburants.

"Ce qui est complexe, c'est le caractère extrêmement disparate à la fois des situations, des groupes divers" et des "sujets de protestation", a poursuivi le député du Finistère.

"Il y a un mélange de souffrance sociale, des inquiétudes et aussi des protestations militantes" et ce n'est simple de "trouver un débouché politique", a poursuivi le président de l'Assemblée.

"On ne peut pas dire: +on va ouvrir le dialogue avec 250.000 compatriotes+", a-t-il poursuivi. "S'ils ont une parole collective à porter, il faut qu'ils s'organisent, il faut qu'ils aillent un peu plus loin dans la formulation de leurs préoccupations (...) et qu'ils organisent leur propre représentativité", a-t-il estimé.

Le président de l'Assemblée s'est dit "sincèrement convaincu" que "les politiques que nous menons porteront leurs fruits". "Mais je sais la relative lenteur des choses. Et des situations appellent des réponses urgentes", a-t-il aussi observé, notant que "tout n'est pas rationnel".

"Ce qui est important, c'est de dire pourquoi on fait les choses, quelles sont les mesures d'accompagnement", comme la prime à la conversion, celles-ci devant "redescendre très vite dans la vraie vie".

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 07/12/2018

Au seul mois de novembre, l'avionneur européen a reçu 43 commandes et livré 89 appareils.

Publié le 07/12/2018

Les souscriptions n'ont pas atteint le montant minimum de 75% de l'offre...

Publié le 07/12/2018

FR0000185621,EN

Publié le 07/12/2018

"Nous sommes satisfaits de ces résultats précliniques qui démontrent que Sarconeos accélère la différenciation des cellules musculaires squelettiques...

Publié le 07/12/2018

Bouygues Telecom et de Keyyo ont approuvé unanimement le projet de rapprochement. Ainsi, MM. Philippe Houdouin, Silvère Baudouin, Christophe Sollet, Michel Picot, Eric Saiz, Dominique Roche, ainsi…