En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 855.24 PTS
-0.26 %
4 838.50
-0.53 %
SBF 120 PTS
3 882.89
-
DAX PTS
11 136.20
-
Dowjones PTS
24 706.35
+1.38 %
6 784.61
+0.00 %
1.135
-0.13 %

"Gilets jaunes": "respect" des institutions et "considération" des citoyens dit Hollande

| AFP | 255 | Aucun vote sur cette news
François Hollande à Hirson (Aisne), le 3 octobre 2018
François Hollande à Hirson (Aisne), le 3 octobre 2018 ( FRANCOIS NASCIMBENI / AFP/Archives )

François Hollande a appelé dimanche à Lespesses (Pas-de-Calais) au "respect" des institutions tout en insistant, en plein mouvement des "gilets jaunes", sur la nécessaire "considération" des gouvernants envers les citoyens.

"Les citoyens ont des exigences et je les comprends. Ils veulent être pris en compte, considérés", a déclaré l'ancien président de la République, invité par le maire socialiste de cette commune de 400 habitants à la cérémonie des voeux du Nouvel An.

Evoquant une "période tumultueuse" et "une forme assez nouvelle" de manifestations avec le mouvement des "gilets jaunes", François Hollande a appelé à "préserver" la démocratie, "notre bien le plus précieux".

"Nous ne devons pas considérer qu'il y a plusieurs catégories de Français. On ne peut pas séparer les Français selon le lieu où ils vivent, les villes, les métropoles ou les territoires ruraux", a-t-il soutenu lors d'un discours d'une quarantaine de minutes devant quelque 500 personnes.

La France est un pays "difficile à gouverner", a-t-il concédé. Mais "il faut montrer de la considération, de la reconnaissance à l'égard des Français dans leur mode de vie, dans leur situation, dans leur souffrance, dans leur espérance", a souligné l'ex-chef de l'Etat devant des des journalistes à l'issue de son discours.

"Il n'y a pas de méthode pour exprimer (cela), mais c'est aussi une attitude", a-t-il glissé dans une allusion implicite à son successeur Emmanuel Macron et ses petites phrases parfois jugées polémiques.

M. Hollande a toutefois insisté sur le "respect" des institutions et du "résultat" des différents scrutins, comme les élections présidentielles et législatives, soulignant qu'il fallait "commencer par voter aux élections qui existent".

"Aujourd'hui, j'entends qu'il faut faire des référendums sur tout. Un référendum doit être une procédure solennelle. Il faut élargir la possibilité de recourir au référendum, mais on ne peut pas consulter sur tout et bientôt contre tout, et faire des référendums sur tous les sujets", a-t-il mis en garde alors que l'une des principales revendications des "gilets jaunes" est la mise en place du Référendum d'initiative citoyenne (RIC).

Soulignant l'importance des "élus locaux, associations et corps intermédiaires", notamment en zone rurale, dans le débat national lancé par Emmanuel Macron en réponse au mouvement des "gilets jaunes", il a également insisté sur l'égalité territoriale. "Il y a des parties de notre pays où les services publics sont menacés et l'accès à la santé n'est pas assuré", a-t-il déploré.

François Hollande - dont le grand-père paternel était originaire du Pas-de-Calais - s'est ensuite livré à un long bain de foule, se prêtant au jeu des photographies et autographes avec l'assistance, dont une dizaine de "gilets jaunes".

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

RETROUVEZ LES WEBINAIRES BOURSE DIRECT

Les Turbos Call, du levier à la hausse pour votre portefeuille
Lundi 28 janvier de 12h30 à 13h30

Les SCPI, un produit incontournable dans la conjoncture actuelle ?
Vendredi 1er février de 12h15 à 13h00

Protéger son portefeuille avec les Turbos Put
Lundi 11 février de 12h30 à 13h00

Tradez sur le CAC 40 avec du levier
Lundi 18 février de 12h15 à 13h00

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 22/01/2019

Soitec bondit de 12% à 66,70 euros dans les premiers échanges de la Bourse de Paris dans le sillage de son point d’activité au titre de son troisième trimestre 2018-2019 (clos fin décembre).…

Publié le 22/01/2019

  Paris, le 22 janvier 2019   Free : 1 million d'abonnés Fibre !   Free franchit le cap du million d'abonnés Fibre et renforce sa place de 1er opérateur…

Publié le 22/01/2019

Sanofi a obtenu l'autorisation de commercialiser au Royaume-Uni son vaccin antgrippal trivalent (Split Virion, Inactivated) à haute dose, destiné aux personnes âgées de 65 ans et plus.source : AOF

Publié le 22/01/2019

En parallèle de sa publication trimestrielle, Soitec a annoncé le renforcement de sa collaboration avec Samsung Foundry afin de garantir l'approvisionnement en plaques de silicium sur isolant…

Publié le 22/01/2019

Bonduelle a engagé des discussions avec la société américaine Seneca Foods Corporation visant l'acquisition de son usine de Lebanon (Pennsylvanie, USA). « Cette usine, destinée au…