En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 840.38 PTS
-
4 837.50
+0.00 %
SBF 120 PTS
3 859.34
+0.00 %
DAX PTS
11 071.54
-
Dowjones PTS
24 575.62
+0.70 %
6 658.76
+0.00 %
1.137
-0.06 %

"Gilets jaunes": Philippe affiche sa "détermination à ramener l'ordre" 

| AFP | 367 | Aucun vote sur cette news
Evacuation d'un blessé lors d'une manifestation de
Evacuation d'un blessé lors d'une manifestation de "gilets jaunes" à Nantes, le 22 décembre 2018 ( Sebastien SALOM-GOMIS / AFP )

Le Premier ministre a affiché lundi sa "détermination à ramener l'ordre", après plusieurs semaines de manifestations des "gilets jaunes" émaillées de violences, à l'issue d'une visite aux policiers pris à partie samedi à Paris en marge de l'Acte VI du mouvement.

"Ce débat et le fonctionnement de nos institutions exigent un retour à l'ordre" et "que cessent les provocations", a ajouté devant la presse Edouard Philippe, depuis la préfecture de police où il a rencontré des motards de la police pris à partie samedi par des manifestants.

Ces derniers ont poussé à terre une de leurs motos et jeté des pavés et trottinettes sur les policiers. L'un des policiers a brièvement dégainé son pistolet.

Au cours de son allocution, Edouard Philippe a fustigé chez certains manifestants "ces déclarations parfois empreintes d'antisémitisme, ces violences, cette volonté de casser, d'attaquer délibérément les forces de l'ordre".

"Je ne confonds pas ceux qui manifestent de cette façon et ceux qui pacifiquement expriment des revendications", a-t-il toutefois nuancé.

Mais, selon le chef de l'exécutif, "au fur et à mesure qu'il dure ce mouvement se traduit par une radicalisation d'une grande violence".

Outre cet épisode sur les Champs-Elysées survenu samedi, d'autres images ont marqué ce sixième samedi de mobilisation: une vingtaine de "gilets jaunes" ont entonné sur l'air du chant des Partisans la "chanson de la quenelle" de Dieudonné M'Bala M'Bala condamné en 2017 pour des propos antisémites et un pantin à l'effigie d'Emmanuel Macron a été décapité vendredi soir à Angoulême.

De leurs côtés, de nombreux "gilets jaunes" dénoncent ces débordements, appelant à éviter "l'amalgame" avec leur mouvement contre la hausse des taxes et la baisse du pouvoir d'achat.

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON

Découvrez le nouveau contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 31 mars 2019 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT