En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 795.21 PTS
-0.37 %
4 785.5
-0.40 %
SBF 120 PTS
3 810.77
-0.55 %
DAX PTS
10 738.91
-0.46 %
Dowjones PTS
24 388.95
-2.24 %
6 613.28
+0.00 %
1.141
+0.18 %

Gilets jaunes: patronat, artisans et commerçants souhaitent des mesures pour les soutenir

| AFP | 269 | Aucun vote sur cette news
Les
Les "Gilets jaunes" manifestent sur les Champs-Elysées à Paris le 24 novembre 2018 ( Bertrand GUAY / AFP/Archives )

A quelques semaines de Noël, et après un deuxième week-end de manifestations des "gilets jaunes" qui a de nouveau fortement perturbé l'activité économique du pays, patrons, commerçants et artisans pressaient lundi le gouvernement de prendre des mesures rapides pour les soutenir.

Une réunion est organisée à 16H00 à Bercy avec des organisations patronales, des fédérations de commerçants et d'artisans, d'assureurs et de banques, d'hôteliers et de restaurateurs... Ce sera l'occasion de mesurer "l'impact sur les ventes actuelles et notre économie" des manifestations, et de voir "les conséquences qu'il faut en tirer”, a assuré le ministre de l'Economie Bruno Le Maire dimanche sur BFMTV.

Le ministre a précisé qu'il demanderait aux assureurs et à la Banque publique d'investissement (Bpifrance) d'envisager une prise en charge des pertes de chiffre d'affaires des commerçants pénalisés par les blocages.

Le Medef a d'ores et déjà demandé au gouvernement de "réactiver rapidement la cellule de continuité économique" (CCE) pour soutenir les entreprises pénalisées par le mouvement des "gilets jaunes".

La CCE, activée en cas d'événement ayant un fort impact sur l'activité, réunit les représentants de l'ensemble des secteurs économiques et les services de l'Etat.

Elle permet le cas échéant d'informer les acteurs économiques des mesures prises pour limiter les conséquences immédiates d'une crise pour les entreprises, comme l'étalement des échéances fiscales et sociales.

- manque de produits frais -

"Entre les magasins bloqués ou à l'accès filtré, les clients qui n'osent plus venir en magasin et les produits qui manquent, la situation est très sérieuse", a affirmé pour sa part à l'AFP Jacques Creyssel, le délégué général de la Fédération du commerce et de la distribution (FCD), citant le Midi, la Normandie et l'Est comme autant de zones très compliquées.

Tous les échos qui remontent à la FCD font état "encore une fois", d'une "très forte baisse du chiffre d'affaires ce week-end" - les chiffres précis n'étant pas encore disponibles - avec "de plus en plus de problèmes d'approvisionnement".

"Il y a des entrepôts bloqués depuis plusieurs jours, de moins en moins de camions qui peuvent approvisionner les magasins en produits frais, notamment dans le sud", a-t-il ajouté.

La FCD demande à nouveau que les forces de l'ordre puissent libérer totalement l'accès aux magasins et entrepôts, "car cela fait neuf jours à présent, les conséquences économiques sont extrêmement dures, ça ne peut pas durer", a insisté Jacques Creyssel.

- accès difficile aux chantiers -

Le Conseil national des centres commerciaux (CNCC) a fait état quant à lui dans un communiqué d'une "baisse (de leur fréquentation, ndlr) de 9% sur l'ensemble du week-end dont, 15% le samedi, jour traditionnellement de plus forte affluence avec une grande disparité entre l'Ile-de-France et les autres régions".

"Les blocages des routes et ronds-points a en effet fortement pénalisé en province les centres périphériques uniquement accessibles en voiture", précise le CNCC, en rappelant que l'an dernier, le week-end de promotions dit du "Black Friday" avait généré une hausse de fréquentation de 8%.

Artisans, commerçants et professions libérales alertent également sur l'impact du mouvement des "gilets jaunes" sur leur activité.

"On a un certain nombre de collègues qui sont pénalisés par le mouvement, par exemple dans le bâtiment, où certaines entreprises ont du mal à accéder aux chantiers", a ainsi souligné à l'AFP Alain Griset, président de l'U2P (Union des entreprises de proximité).

"Si le mouvement se poursuit, ça va mettre en danger un certain nombre d'entreprises", a-t-il ajouté. Or "on va rentrer dans la dernière ligne droite des préparations de Noël. C'est un moment très important pour les commerçants", qui réalisent parfois en décembre "un double mois" en termes de chiffre d'affaires, a-t-il rappelé.

M. Griset, qui sera présent à la réunion à Bercy et pour qui "il faut absolument que le gouvernement propose des solutions", réclame notamment "un étalement du paiement des cotisations sociales" et le "soutien des banques" aux entreprises concernées.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 10/12/2018

D'un point de vue graphique, le titre a stoppé sa correction sur le niveau de support clé des 91.9 euros, niveau qui soutient les cours en clôture depuis avril 2017. Du côté des indicateurs…

Publié le 10/12/2018

  Luxembourg, 10th December 2018   SHARES REPURCHASE PROGRAMME Authorized by the shareholders' meeting held on 28th June 2017 Implemented upon the decision of…

Publié le 10/12/2018

PSA propose les premières mesures de reclassement des salariés du site de Saint-Ouen. Ainsi, le constructeur automobile a fait part d’un projet porté par les pouvoirs publics d’implanter un…

Publié le 10/12/2018

Près de 7% du capital a tourné...

Publié le 10/12/2018

Noxxon Pharma bondit de 22% à 1,84 euro désormais dans un volume fourni ce matin, représentant près de 6% du tour de table, après une pointe à 2,06...