En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 518.43 PTS
-0.06 %
5 513.00
-0.03 %
SBF 120 PTS
4 344.10
-0.01 %
DAX PTS
12 270.89
-0.03 %
Dowjones PTS
26 727.54
+0.03 %
7 723.02
+0.00 %
1.138
-0.12 %

"Gilets jaunes" : "Pas de regret" sur la gestion de l'ordre public dit Nuñez

| AFP | 324 | Aucun vote sur cette news
Des
Des "gilets jaunes" blessés manifestent à Pairs le 2 juin 2019 ( FRANCOIS GUILLOT / AFP )

Le secrétaire d'Etat à l'Intérieur a déclaré dimanche ne pas "avoir de regret" sur la gestion des manifestations de "gilets jaunes", estimant que "ce n'est pas parce qu'une main a été arrachée, parce qu'un œil a été éborgné" qu'il y a eu faute des forces de l'ordre.

"Nous n'avons pas de regret sur la façon dont nous avons mené l'ordre public et la sécurité publique. C'est une crise inédite depuis 50 ou 60 ans, personne n'a eu à affronter ce que nous avons eu à affronter avec Christophe Castaner et les choses se sont quand même globalement bien passées en matière d'ordre public", a déclaré Laurent Nuñez lors de l'émission le "Grand Jury" sur RTL/LCI/le Figaro.

Au même moment se déroulait à Paris une "marche des mutilés" organisée par des "gilets jaunes" dénonçant l'utilisation de lanceurs de balles de défense (LBD) et de grenades de désencerclement, accusés d'avoir éborgné ou arraché des mains lors des manifestations, qui a rassemblé, selon un journaliste de l'AFP, entre 300 et 400 personnes.

Depuis le début du mouvement le 17 novembre, 2.448 personnes ont été blessées côté manifestants et 1.797 parmi les forces de l'ordre, selon des chiffres du ministère de l'Intérieur au 13 mai.

"Quand il y a une agression contre des policiers et qu'il y a une riposte proportionnée, oui il peut y avoir des blessés", a estimé Laurent Nuñez, "ce n'est pas parce qu'une main a été arrachée, parce qu'un oeil a été éborgné, que la violence est illégale".

"Je ne présente pas d'excuses, je m'en remets à la justice de mon pays", a-t-il ajouté.

Alors que le procureur de Paris a annoncé jeudi que des policiers seront jugés pour violence, le secrétaire d'Etat a souligné que "le nombre d'enquêtes est très faible au regard de l'engagement qui a été celui des policiers" et "le nombre de dossiers pour lesquels le procureur annonce qu'il pourrait y avoir des poursuites est encore plus faible".

"Une poursuite ne veut pas dire qu'il y aura condamnation", a-t-il aussi dit, assurant qu'en cas de condamnation, il y aura appel.

"J'ai toute confiance dans les policiers et gendarmes de ce pays (...) Nous savons qu'ils ont employé la force de manière proportionnée dans la plupart des cas, et la force n'a été employée que quand il s'agissait de riposter à des agressions violentes contre eux-mêmes ou contre nos institutions", selon lui.

"Avec Christophe Castaner nous avions toujours dit que s'il y avait des fautes commises dans l'emploi de la force, il y aurait bien évidemment des sanctions", a-t-il toutefois assuré, ajoutant qu'il s'agissait d'un "nombre infime de cas".

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE DE BOURSE

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 08 juillet 2019

CODE OFFRE : EVASION19

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : EVASION19 lors de votre ouverture de compte.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 25/06/2019

Par courrier reçu le 24 juin 2019 par l'AMF, la société par actions simplifiée Truffle Capital, agissant pour le compte de fonds dont elle assure la...

Publié le 25/06/2019

La fusion potentielle entre Renault et Fiat Chrysler Automobiles refait parler des deux côtés de l'Atlantique...

Publié le 25/06/2019

Les actionnaires de Nissan, réunis aujourd’hui en Assemblée Générale, ont approuvé l’ensemble des résolutions qui leur étaient soumises. Cela comprend donc la mise en place d’une nouvelle…

Publié le 25/06/2019

Ce partenariat stratégique permettra aussi à Genfit et Terns d'entreprendre des projets de R&D communs dans le domaine des maladies du foie...

Publié le 25/06/2019

Eurofins Scientific, leader scientifique en matière de tests bioanalytiques, annonce avoir finalisé avec succès l'acquisition de Transplant Genomics...