En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 853.70 PTS
-0.88 %
4 822.0
-1.37 %
SBF 120 PTS
3 857.72
-0.89 %
DAX PTS
10 865.77
-0.54 %
Dowjones PTS
24 100.51
-2.02 %
6 594.96
-2.56 %
1.130
+0.00 %

Marine Le Pen suggère que les "gilets jaunes" puissent manifester sur les Champs-Elysées

| AFP | 507 | 5 par 1 internautes
Marine Le Pen le 16 novembre 2018 à Sofia en Bulgarie
Marine Le Pen le 16 novembre 2018 à Sofia en Bulgarie ( NIKOLAY DOYCHINOV / AFP )

Marine Le Pen a suggéré vendredi que les "gilets jaunes" puissent être autorisés à manifester sur les Champs-Élysées, après avoir contesté la veille la proposition du gouvernement de se réunir sur le Champ-de-Mars, un moyen selon elle de minimiser la manifestation.

"Qu'est-ce qui justifie que le peuple français ne puisse pas manifester sur les Champs-Élysées, où beaucoup d'autres rassemblements (Coupe du Monde, Nouvel An...) ont lieu ?", a demandé sur Twitter la présidente du Rassemblement national (RN, ex-FN), qui soutient ce mouvement mais n'a pas manifesté personnellement le 17 novembre.

Marine Le Pen n'ira pas non plus dans la rue samedi, considérant que le rôle d'un chef de parti politique est d'inciter les gens à changer la politique par le "vote". Son proche conseiller Philippe Olivier manifestera lui à Paris "dans le secteur des Champs-Élysées".

Marine Le Pen avait accusé jeudi le gouvernement de vouloir "minimiser le mouvement" en proposant le Champ-de-Mars, "qui est une place gigantesque".

Dans un autre tweet vendredi, la finaliste de la présidentielle en 2017 exprime son "sentiment diffus que les gilets jaunes, pourtant pacifiques, ne sont pas traités avec la mansuétude et la bienveillance dont bénéficient les milices d'extrême gauche, qui font systématiquement preuve de violence, en toute impunité".

Son compagnon et député RN des Pyrénées-Orientales Louis Aliot a indiqué à l'AFP qu'il manifesterait samedi à Perpignan, dont il brigue la mairie. Défileront également hors de Paris le député du Nord Sébastien Chenu et l'eurodéputé Nicolas Bay. Le député du Gard Gilbert Collard rejoindra lui les gilets jaunes à Paris.

Jordan Bardella, dont le nom circule pour conduire la liste du RN aux élections européennes, a précisé sur BFMTV qu'il serait samedi "probablement à Paris". "C'est le cri de cette France d'en bas qui aujourd'hui a exprimé un ras-le-bol. Le président de la République doit les entendre" et "renoncer à cette augmentation des tarifs de l'essence".

"S'il y a des débordements et s'il y a des individus qui viennent pour casser (…), le gouvernement en portera la responsabilité", a prévenu le chef des jeunes RN.

Après avoir écarté le scénario d'un rassemblement place de la Concorde, le ministère de l'Intérieur a proposé jeudi que les manifestants se réunissent sur l'esplanade du Champ-de-Mars. Mais des "gilets jaunes" ont rapidement rejeté cette hypothèse.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 5
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 14/12/2018

Carbios annonce la nomination de Ian Hudson au poste de Président du Conseil d’administration. Il succède à Jean Falgoux et prendra ses nouvelles fonctions le 1er Janvier 2019, après avoir été…

Publié le 14/12/2018

Deuxième séance consécutive de correction pour l'indice parisien...

Publié le 14/12/2018

Le Conseil d'Administration de SoLocal Group, tenu ce jour, a pris acte de la démission d'Arnaud Marion, qui suite à la prise de ses nouvelles fonctions exécutives au sein de Smovengo, a souhaité…

Publié le 14/12/2018

Dans la continuité de la politique de distribution de dividendes des derniers exercices, le Conseil d’administration de Kering a décidé, lors de sa réunion du 14 décembre 2018, le versement…

Publié le 14/12/2018

Compte tenu des bons résultats de 2CRSi en 2018, une prime a été décidée pour tous les salariés du groupe en France...