En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 269.92 PTS
-2.02 %
5 251.00
-2.19 %
SBF 120 PTS
4 172.22
-2.01 %
DAX PTS
11 364.17
-1.61 %
Dowjones PTS
25 502.32
-1.77 %
7 326.06
-2.23 %
1.130
-0.01 %

"Gilets jaunes": "les Français veulent l'arrêt de ce mouvement" selon Castaner

| AFP | 519 | 4 par 3 internautes
Le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner, le 20 février 2019 à L'Elysée
Le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner, le 20 février 2019 à L'Elysée ( LUDOVIC MARIN / AFP/Archives )

Le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner a affirmé mercredi que les Français voulaient l'"arrêt" du mouvement social des "gilets jaunes" et de ses "violences", quelques jours avant un appel à manifester pour le seizième samedi consécutif.

"Les Français souhaitent l'arrêt de ces violences, de ce mouvement" et "que chacun puisse retrouver langue, c'est-à-dire se parler", a affirmé M. Castaner en marge de sa visite au Salon de l'Agriculture à Paris. "La démocratie, c'est accepter de se parler, c'est pas contester pour contester", a-t-il insisté.

Selon un sondage Odoxa diffusé lundi, une majorité de Français (55%) souhaitent que le mouvement des "gilets jaunes" s'arrête. Le 23 janvier, une courte majorité des personnes interrogées voulaient la poursuite du mouvement, alors qu'ils étaient les deux-tiers à le plébisciter au début de la contestation mi-novembre.

Selon M. Castaner, "il reste 40.000 manifestants qui, chaque samedi, de façon ritualisée, viennent manifester", soit "un peu moins que la moitié du stade de France qui était réuni pour un match de rugby samedi après-midi (...) Et pourtant, systématiquement, il y a de la violence", que ce soit "à Montpellier, à Clermont-Ferrand, Bordeaux ou régulièrement aussi à Paris".

Donc, "la question qui se pose, pour les +gilets jaunes+, c'est de savoir au fond, comment ils peuvent sortir de la manifestation?", a-t-il jugé.

Le ministre, au diapason des propos du président Macron qui s'est élevé mardi contre "la démocratie de l'émeute", a estimé que la démocratie "se fait dans le débat, elle se fait dans l'élection".

"Il y a des élections européennes dans quelques semaines, c'est dans ce cadre-là qu'on doit débattre (...) Leur combat, politique, social, sur des revendications qu'ils ont portées, sur des revendications en matière de bon usage de la démocratie, a porté ses fruits: un engagement de plus de 10 milliards d'euros portés par le gouvernement, le grand débat national et des choses à inventer pour la suite", a-t-il argué.

Les "gilets jaunes" "peuvent participer à ce débat-là, plutôt que de vouloir assister soit en spectateurs, soit en complices, à des violences qui peuvent se produire chaque semaine dans nos rues", a-t-il ajouté.

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
3 avis
Note moyenne : 4
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON

Découvrez le nouveau contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 15 avril 2019 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 22/03/2019

Elis a signé un accord portant sur l’acquisition de 100 % de l’activité Tapis de « Blesk InCare » en Russie. La finalisation de la transaction est soumise aux conditions réglementaires…

Publié le 22/03/2019

L'assemblée générale mixte des actionnaires d'Argan a approuvé la distribution d’un dividende 2018 de 1,35 euro par action, avec option pour le paiement du dividende en action (sur la totalité…

Publié le 22/03/2019

Au 31 décembre 2018, la trésorerie s'élevait à 3,5 ME

Publié le 22/03/2019

L’Assemblée Générale Mixte des actionnaires d’Elior Group a décidé de distribuer un dividende de 0,34 euro par action, au titre de l’exercice clos le 30 septembre 2018 et a offert aux…

Publié le 22/03/2019

L'Olympique Lyonnais confirme que des discussions exclusives ont été engagées avec l'ASVEL SASP, pour une prise de participation minoritaire au sein...