En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 902.66 PTS
+2.01 %
4 902.5
+2.18 %
SBF 120 PTS
3 899.24
+2.07 %
DAX PTS
10 925.84
+1.35 %
Dowjones PTS
24 679.57
+1.27 %
6 797.21
+1.39 %
1.136
+0.38 %

Gilets jaunes: "je n'ai jamais appelé à quelque violence que ce soit" répond Marine Le Pen

| AFP | 303 | Aucun vote sur cette news
Marine Le Pen, le 8 octobre 2018 à Rome
Marine Le Pen, le 8 octobre 2018 à Rome ( Alberto PIZZOLI / AFP/Archives )

Marine Le Pen a déclaré samedi qu'elle n'avait "jamais appelé à quelque violence que ce soit" après des heurts à Paris entre les forces de l'ordre et des "gilets jaunes", répondant au ministre de l'Intérieur Christophe Castaner, qui l'a accusée d'avoir appelé à manifester sur les Champs-Elysées.

"J'ai interrogé le gouvernement vendredi pour connaitre les raisons pour lesquelles les gilets jaunes ne pourraient pas manifester sur les Champs-Elysées. Je n'ai évidemment jamais appelé à quelque violence que ce soit", a affirmé sur LCI la présidente du Rassemblement national (RN, ex FN).

"Depuis le début de ce mouvement, on a le sentiment que le gouvernement organise la tension et quand le gouvernement a cette volonté, il y arrive", a ajouté la finaliste de la présidentielle 2017.

Quelques minutes auparavant Christophe Castaner avait dénoncé les heurts sur les Champs-Elysés menés selon lui par des "séditieux" d'ultradroite qui "ont répondu à l'appel de Marine Le Pen". "Sur Paris on voit une évolution, à l'appel de Marine Le Pen, qui avait invité les manifestants à venir sur les Champs-Elysées", a-t-il dit lors d'un point presse.

"M. Castaner se comporte de manière tout à fait indigne", a estimé Mme Le Pen. "Il est là dans la posture du petit politicien qui cherche à tirer un bénéfice de ce qui se passe".

"Pourquoi a-t-il laissé les gilets jaunes manifester sur les Champs-Elysées pour, après, les en déloger avec des moyens qui ne peuvent que susciter des tensions?", a demandé la dirigeante d'extrême droite, qui soutient les "gilets jaunes" mais n'a pas personnellement manifesté.

Sur BFMTV, elle a accusé le ministre de faire d'elle un "bouc émissaire". "Peut-être pour détourner l'attention du refus d'écoute du gouvernement, (...) de répondre à des préoccupations qui sont essentielles qui sont des préoccupations de souffrance de la part du peuple français qui n'arrive plus à faire face à la politique qui est menée par Emmanuel Macron", a-t-elle déclaré.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 12/12/2018

A l’issue de la réunion qui s’est tenue hier à l’Elysée et dans un effort de solidarité nationale, Société Générale a annoncé la mise en place des mesures suivantes : le gel de ses…

Publié le 12/12/2018

Elliott Advisors s'attaque à une nouvelle société française...

Publié le 12/12/2018

Résultats trimestriels...

Publié le 12/12/2018

      12 décembre 2018       Déclaration du nombre total des droits de vote et du nombre d'actions composant le capital social     (articles…

Publié le 12/12/2018

C’est désormais officiel : Anne Rigail est nommée directrice générale d’Air France. Elle était jusqu’à présent directrice générale adjointe client d’Air France. Elle devient ainsi la…