En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 816.32 PTS
-0.77 %
4 811.0
-0.72 %
SBF 120 PTS
3 827.69
-0.78 %
DAX PTS
10 789.44
-0.70 %
Dowjones PTS
24 100.51
-2.02 %
6 594.96
+0.00 %
1.134
+0.33 %

"Gilets jaunes": Castaner annonce une plainte contre Dupont-Aignan, qui ne se "taira pas"

| AFP | 487 | 5 par 1 internautes
Le député Nicolas Dupont-Aignan lors d'une conférence à Paris, le 6 décembre 2018 à Paris
Le député Nicolas Dupont-Aignan lors d'une conférence à Paris, le 6 décembre 2018 à Paris ( ERIC PIERMONT / AFP )

Le ministre de l'Intérieur a annoncé vendredi qu'il allait déposer plainte contre le député Nicolas Dupont-Aignan, président de Debout la France, pour ses propos accusant les "petits casseurs de M. Castaner" d'avoir saccagé l'Arc de Triomphe le 1er décembre à Paris lors de la manifestation des "gilets jaunes".

M. Dupont-Aignan n'a pas renié ses propos et assuré, lors d'une conférence de presse, qu'il ne se "tairait pas".

"Pour l'honneur de ces femmes et de ces hommes (des forces de l'ordre, NDLR), j'ai décidé de porter plainte contre M. Nicolas Dupont-Aignan qui, sans vergogne, dans l'enceinte de l'Assemblée nationale, a osé affirmer, je le cite, que c'étaient les +petits casseurs de M. Castaner+ qui avaient saccagé l'Arc de Triomphe", a déclaré Christophe Castaner lors d'un point-presse à la veille de "l'acte IV" de la mobilisation des "gilets jaunes".

"On verra si ce monsieur ose nous opposer son statut parlementaire. Il ajouterait alors la honte à l'indignité", a ajouté le ministre en évoquant l'immunité qui protège les députés pour les actes liés à leur mandat, mais pas pour leurs propos à des médias.

M. Dupont-Aignan, qui avait tenu ces propos polémiques à la chaîne TMC, dans les couloirs de l'Assemblée, a répondu vendredi qu'il ne se "tairait pas" et qu'il "n'avait pas peur d'entendre la vérité" par cette enquête qui serait menée contre lui.

"M. Castaner a annoncé vouloir porter plainte contre moi. En vérité il veut menacer un adversaire politique et faire taire l'opposition", a estimé le président de Debout la France.

"Il s'attaque à moi car j'ai demandé des explications très précises sur les événements des 24 novembre et 1er décembre derniers aux Champs-Elysées", a ajouté l'ancien allié de Marine Le Pen au second tour de la présidentielle. "Dès le début, j'ai demandé une commission d'enquête parlementaire. Oui, entendons toute la chaîne de commandement, les ordres qu'ils ont reçus, les ordres qu'ils ont donnés", les policiers et les témoins.

"Je n'ai pas peur de la vérité. Mon devoir, c'est de porter la parole des Français qui veulent justement la vérité, toute la vérité sur les manipulations du pouvoir", a déclaré le député de l'Essonne.

"C'est le gouvernement qui bloque la France, c'est le gouvernement qui a laissé rentrer les casseurs. Ce sont les +gilets jaunes+ qui ont protégé la tombe du soldat inconnu. (...) Ce ne sont pas eux" qui ont saccagé l'Arc de Triomphe, "ce sont les petits casseurs de M. Castaner", avait déclaré M. Dupont-Aignan après les violences à Paris du 1er décembre.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 5
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 17/12/2018

L’équipe de TradingSat.com entrevoit un potentiel baissier sur l'action SCHNEIDER ELECTRIC, qui constituera le sous-jacent d’un turbo Put parfaitement adapté (1214S). Ce produit dérivé…

Publié le 17/12/2018

Offre de mobilité verte qui vise à simplifier l'accès aux véhicules électriques...

Publié le 17/12/2018

Le groupe japonais Taisho Pharmaceutical prépare une offre en vue de racheter UPSA, une branche française de Bristol-Myers Squibb, révèle Bloomberg citant une source proche du dossier. L'accord…

Publié le 17/12/2018

Les territoires de 'Lunéville à Baccarat' et du 'Pays du Sânon' ont choisi Veolia pour gérer les déchets de leurs 72 communes...

Publié le 17/12/2018

COMMUNIQUE DE PRESSE                                                             Paris, le 17 Décembre…