5 317.37 PTS
+0.15 %
5 334.5
+0.52 %
SBF 120 PTS
4 256.95
+0.13 %
DAX PTS
12 483.79
+0.18 %
Dowjones PTS
25 309.99
+1.39 %
6 896.60
+1.99 %
Nikkei PTS
21 892.78
+0.72 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

GE/Alstom: Pour Laurent (PCF) "Emmanuel Macron ment aux Français"

| AFP | 245 | Aucun vote sur cette news
Le secrétaire général du PCF, Pierre Laurent, le 24 février 2017 à Paris
Le secrétaire général du PCF, Pierre Laurent, le 24 février 2017 à Paris ( GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP/Archives )

Le numéro un du PCF, Pierre Laurent, a affirmé dimanche qu'Emmanuel Macron "ment aux Français" sur le dossier General Electric/Alstom, où un vaste plan social menace le site de turbines hydroélectriques de Grenoble, dénonçant un "scandale d'Etat".

Le dirigeant communiste, qui a annoncé qu'il participerait à une manifestation avec des salariés de GE Hydro/Alstom, a demandé dans "Dimanche en politique" sur France 3 au président de la République "qui va s'exprimer ce soir" de "révéler les conditions réelles de l'accord avec General Electric".

"Emmanuel Macron ment aux Français sur le dossier Alstom-GE", a accusé le sénateur de Paris, l'enjoignant à "dire la vérité".

Le plan social menace 345 des 800 postes du site de production et conception de turbines hydroélectriques de pointe de Grenoble, passé sous le management du conglomérat américain GE. Ce mariage avec la branche Energies d'Alstom avait été scellé fin 2014 par Emmanuel Macron, alors ministre de l’Économie de François Hollande.

Les salariés craignent d'être les sacrifiés de l'accord entre Alstom et Siemens, qui prévoit qu'Alstom vende toutes ses parts encore détenues dans les co-entreprises créées avec General Electric au moment de leur mariage.

"On devait avoir 1.000 emplois créés, on en a 1.000 supprimés", s'est indigné M. Laurent. Les salariés de GE Hydro/Alstom de Grenoble ont demandé vendredi soir "solennellement" au ministère de l’Économie de rendre publics les documents prouvant la sauvegarde de l'emploi.

"Quand l'autre jour au Sénat, j'ai posé la question au gouvernement de savoir pourquoi ils ne voulaient pas monter au capital d'Alstom en rachetant les actions de Bouygues, le gouvernement a dit que c'était une condition exigée par Siemens. Donc, il y a des clauses cachées de l'accord Alstom-Siemens après ce qui s'est passé avec General Electric", a-t-il encore dénoncé.

Bercy n'a pas utilisé son option d'achat des actions de Bouygues dans Alstom, valable jusqu'à mardi prochain.

Les communistes ont "demandé une commission d'enquête parlementaire sur ce scandale d'Etat et nous n'allons pas lâcher cette affaire", a conclu M. Laurent.

"Le gouvernement suit la situation de très près", a assuré mercredi à l'Assemblée le secrétaire d'Etat chargé des Relations avec le Parlement, Christophe Castaner, répondant à une question de la députée socialiste de l'Isère Marie-Noëlle Battistel. GE Hydro/Alstom est "un sujet de préoccupation (...) non pas locale, mais nationale pour notre économie", selon lui.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 23/02/2018

      CASINO, GUICHARD-PERRACHON Société anonyme au capital de 169 825 403,88 EUR Siège social : 1, Cours Antoine Guichard 42000…

Publié le 23/02/2018

Eiffage, au travers de sa filiale Eiffage Énergie Systèmes, a conclu un accord en vue d’acquérir 51 % du groupe Kropman, basé à Nimègue, aux Pays-Bas, spécialisé dans les domaines multi…

Publié le 23/02/2018

AXA a annoncé avoir publié au Bulletin des annonces légales obligatoires les résolutions que le Conseil d'administration soumettra à la prochaine Assemblée générale annuelle des actionnaires,…

Publié le 23/02/2018

BLEECKER   Société Anonyme à Directoire et Conseil de Surveillance Au capital de 20.787.356,70 EUR 39, Avenue George V - PARIS (75008) 572 920 650 RCS PARIS       Paris, le 23…

Publié le 23/02/2018

Natixis soumettra au vote de ses actionnaires, le 23 mai, le versement d'un dividende ordinaire, payé en numéraire, de 0,37 euro par action, au titre de l'année fiscale 2017. Le dividende sera…

CONTENUS SPONSORISÉS