En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 173.05 PTS
+1.53 %
5 178.50
+1.66 %
SBF 120 PTS
4 141.15
+1.67 %
DAX PTS
11 776.55
+1.40 %
Dowjones PTS
25 798.42
+2.17 %
7 276.43
+2.94 %
1.157
+0.01 %

G7: "la coopération internationale ne peut dépendre de colères ou de petits mots", réagit l'Elysée

| AFP | 240 | Aucun vote sur cette news
Le président Emmanuel Macron s'exprime devant la presse à l'issue dusommet du G7 le 9 juin 2018 à La Malbaie, au Québec
Le président Emmanuel Macron s'exprime devant la presse à l'issue dusommet du G7 le 9 juin 2018 à La Malbaie, au Québec ( Ludovic MARIN / AFP )

La présidence française a souligné dimanche que "la coopération internationale ne peut dépendre de colères ou de petits mots", dénonçant "incohérence" et "inconsistance" après la volte-face de Donald Trump sur la déclaration finale du sommet du G7.

"Nous avons passé deux jours à avoir un texte et des engagements. Nous nous y tenons, et quiconque les quitterait le dos tourné montre son incohérence et son inconsistance", a fait valoir l'Elysée dans une déclaration, soulignant que "la coopération internationale ne peut dépendre de colères ou de petits mots. Soyons sérieux et dignes de nos peuples. Nous nous engageons et nous tenons".

"La France et l'Europe maintiennent leur soutien à ce communiqué, tout comme nous l'espérons l'ensemble des membres signataires", a conclu la présidence.

Cette réaction intervient quelques heures après deux tweets du président américain, publiés alors que lui et les autres participants au sommet avaient déjà quitté leur lieu de réunion à La Malbaie (Canada), dans lesquels il s'est désolidarisé à la surprise générale du communiqué final négocié de haute lutte par le "Groupe des sept" (Etats-Unis, Canada, Royaume-Uni, France, Allemagne, Italie, Japon).

"En raison des fausses déclarations (du Premier ministre canadien) Justin (Trudeau) à sa conférence de presse, et du fait que le Canada impose des taxes massives sur nos agriculteurs, travailleurs et entreprises américains, j'ai demandé à nos représentants américains de retirer le soutien au communiqué, tandis que nous envisageons des tarifs sur les automobiles qui inondent le marché américain!" a tweeté Donald Trump dans l'avion qui l'emmenait à Siungapour pour son sommet de mardi avec le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un.

Durant le sommet, Emmanuel Macron avait été interrogé sur la possibilité que Donald Trump change d'avis et se lance dans une guerre commerciale. "S'il est cohérent avec ses déclarations bilatérales et ce qu'il a signé, il n'y aura plus de mesure unilatérale négative", avait-il répondu.

Dès la veille du sommet, Emmanuel Macron et Justin Trudeau avaient averti Donald Trump qu'ils ne se laisseraient pas intimider par ses menaces de guerre commerciale.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

RETROUVEZ LES WEBINAIRES BOURSE DIRECT

Trader sur le CAC40 avec du levier
Lundi 5 novembre de 12h30 à 13h00

Les Produits de rendement : découvrir un nouveau support d'investissement
Lundi 5 novembre de 18h00 à 18h30

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 16/10/2018

L'opération de Thales devrait être réalisée peu de temps après l'obtention de toutes les Autorisations Règlementaires, ce qui est envisagé au 1er trimestre 2019.

Publié le 16/10/2018

La box Noviacare by Pharmagest est associée à des capteurs dont l'objectif est d'accompagner le senior dans son quotidien et de détecter les situations à risque éventuelles...

Publié le 16/10/2018

Résultats trimestriels...

Publié le 16/10/2018

Le tronçon complet de la L2 Nord sera mis en circulation le 25 octobre...

Publié le 16/10/2018

Stanislas de Gramont a réalisé l'essentiel de sa carrière chez Danone où il a exercé différentes fonctions de direction générale...