5 522.18 PTS
+0.23 %
5 526.5
+0.33 %
SBF 120 PTS
4 414.76
+0.36 %
DAX PTS
13 338.00
+1.04 %
Dowjones PTS
25 803.19
+0.89 %
6 758.54
+0.00 %
Nikkei PTS
23 951.81
+1.00 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

François Hollande en VRP de "La France s'engage" à la Station F

| AFP | 210 | Aucun vote sur cette news
L'ancien président François Hollande dans ses bureaux de la Station F, le nouveau temple parisien des start-up à Paris, le 6 septembre 2017
L'ancien président François Hollande dans ses bureaux de la Station F, le nouveau temple parisien des start-up à Paris, le 6 septembre 2017 ( BERTRAND GUAY / AFP )

François Hollande, reconverti en "business angel" de l'économie sociale et solidaire, a fait mercredi la promotion de sa fondation La France s'engage, en se rendant sous l'oeil des caméras dans ses bureaux de la Station F, le nouveau temple parisien des start-up.

Prolongement du programme du même nom, lancé en 2014 par François Hollande, et porté alors par le ministre de la Ville Patrick Kanner, la fondation a vocation à sélectionner et soutenir des initiatives socialement innovantes.

Le temps de montrer son badge "Président" à la presse, et François Hollande monte dans les bureaux de la fondation --55 mètres carrés logés sous l'ample voûte de la Halle Freyssinet, dans le XIIIe arrondissement de Paris, "mais ce n'est pas la taille qui fait l'ampleur du projet", sourit-il.

Pendant 45 minutes, il échange avec plusieurs responsables de Simplon.co, une entreprise de l'économie sociale et solidaire qui propose aux personnes éloignées de l'emploi des formations gratuites aux métiers du numérique.

L'occasion de constater la bonne santé de ce "bébé Hollande", l'un des premiers lauréats du programme "La France s'engage". "On a été au-delà de nos espérances", se réjouit l'un des cofondateurs, Frédéric Bardeau, précisant que Simplon.co regroupe aujourd'hui 36 écoles, au lieu des 12 initialement projetées, en France et à l'étranger.

Les souvenirs de l'Elysée ne sont jamais loin: "On avait posé la première pierre (de la Station F), on avait voulu avec Xavier Niel (son fondateur, NDLR) et le maire du XIIIe (Jérôme Coumet, NDLR) donner à cet équipement un rôle et une dimension qui aillent au-delà même de la technologie du numérique et de la création d'entreprises (...) une dimension sociale", explique François Hollande.

- 'Grand chantier' -

"Vous aviez dit +au moins j'aurai fait ça+", sourit Frédéric Bardeau. "Oui, ce que je voulais à travers La France s'engage et à travers la Grande Ecole du numérique, c'est ouvrir un chantier qui ne se réalisait pas dans un grand équipement, une grande construction (...) mais qui puisse changer la vie des Françaises et des Français (...) C'est ça un grand chantier", s'enthousiasme l'ex-président.

Les deux hommes en sont d'accord: loin d'être "triste" ou poussiéreuse, "l'économie sociale et solidaire, c'est dans l'économie dynamique", dit François Hollande. "L'économie sociale et solidaire, ça peut être sexy, ça peut être geek", lui répond M. Bardeau.

Guidé par ce dernier, l'ex-président poursuit sa visite en allant à la rencontre de plusieurs "pépites" hébergées à la Station F: Colori, qui veut apprendre les bases du code aux enfants, Meet my mama, qui permet à femmes issues de l'immigration de diffuser leurs talents culinaires, En'jo, un site qui propose les services de dépanneurs "à prix garanti"...

Corentin Voiseux, fondateur de la société Hypra qui met l'informatique à portée des déficients visuels, des débutants et des personnes âgées, rend hommage à l'action de La France s'engage, sous l'oeil approbateur de l'ex-chef de l'Etat. Face à la "difficulté des entrepreneurs à se financer auprès des fonds d'impact", les structures de ce type "ont un rôle crucial pour accompagner les (...) projets innovants", explique-t-il.

Une séance de selfies, un message vidéo aux "mamas" cuisinières, et le président se dirige vers les journalistes. Cette fois-ci, pas de commentaires politiques, comme à Arles ou Angoulême cet été.

"Lorsque je considèrerai qu'il y a des commentaires à faire ou des leçons à tirer, ou des propositions à faire, je prendrai la parole, mais ce sera à un moment qui devra être particulièrement bien choisi (...) et où je pourrai m'exprimer longuement", promet-il. François Hollande sera en novembre l'invité du "Web Summit" de Lisbonne.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 16/01/2018

Incertains en début de séance, les marchés actions européens ont repris le chemin de la hausse, soutenus par le repli de l'euro. Les investisseurs réagissent également aux informations Reuters…

Publié le 16/01/2018

La semaine boursière démarre réellement aujourd'hui, puisque Wall Street était fermée hier

Publié le 16/01/2018

EVS Broadcast Equipment annonce la nomination de Pierre De Muelenaere en tant que président du conseil d'administration...

Publié le 16/01/2018

Le Tribunal de l'Union européenne a confirmé la décision de la Commission ordonnant à la France de récupérer 1,37 milliard d'euros dans le cadre d'une aide d'État accordée à EDF. Le 16…

Publié le 16/01/2018

Un bel exercice 2017...

CONTENUS SPONSORISÉS