En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 957.67 PTS
-1.89 %
4 956.50
-1.85 %
SBF 120 PTS
3 972.77
-1.90 %
DAX PTS
11 247.16
-2.41 %
Dowjones PTS
24 807.11
-2.02 %
6 951.03
-2.66 %
1.145
-0.09 %

François Fillon ferme sa société de conseil

| AFP | 508 | Aucun vote sur cette news
L'ex-Premier ministre François Fillon, le 12 avril 2017 à Aix-les-Bains
L'ex-Premier ministre François Fillon, le 12 avril 2017 à Aix-les-Bains ( JEAN-PIERRE CLATOT / AFP/Archives )

François Fillon a dissout sa société de conseil, 2F, qu'il avait créée en 2012, et dont les activités ont fait l'objet de soupçons de conflit d'intérêts, selon une annonce légale révélée par Paris Match.

"Il a été décidé de la dissolution anticipée de la société et sa mise en liquidation amiable à compter du 27 décembre 2017", indique l'annonce légale, datée du 14 décembre.

L'ex-Premier ministre avait créé cette société de conseil, dont il était l'unique associé, au lendemain de son départ de Matignon et de la défaite de Nicolas Sarkozy, en juin 2012, quelques jours avant de redevenir député.

Ses statuts prévoyaient pour objet "le conseil, l'assistance, la formation, la réalisation d'études, de veille, d'audits, d'analyses ou de prestations, dans tous les domaines, notamment de la finance, du droit, de l'économie, des affaires privées, des affaires publiques, du commerce, de l'éducation, de l'environnement, de l'organisation, du management, de la gestion commerciale".

A la suite de "l'affaire Penelope", sur fond de soupçons d'emplois fictifs familiaux pour lesquels M. Fillon est mis en examen, la société 2F a également fait l'objet d'investigations, les enquêteurs cherchant à savoir si d'éventuels conflits d'intérêts ont pu survenir.

Une perquisition s'est déroulée cet été au siège d'AXA. L'assureur alors dirigé par Henri de Castries, proche de François Fillon, avait demandé entre 2012 et 2014 à 2F Conseil d'exécuter plusieurs prestations pour lesquelles la société de l'ex-Premier ministre aurait perçu environ 200.000 euros.

Désormais retiré de la vie politique, l'ancien Premier ministre, âgé de 63 ans, a rejoint début septembre, en tant qu'associé, la société de gestion d'actifs et d'investissement Tikehau Capital.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

RETROUVEZ LES WEBINAIRES BOURSE DIRECT

Les Produits de rendement : découvrir un nouveau support d'investissement
Lundi 5 novembre de 18h00 à 18h30

Tradez sur le CAC40 avec du levier
Mardi 6 novembre de 12h15 à 13h15

Les Différents Types d'Ordre de Bourse
Mardi 20 novembre de 12h30 à 13h30

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 23/10/2018

Les mois de septembre et octobre augurent d'une augmentation de l'activité "professionnelle"...

Publié le 23/10/2018

Eurofins Scientific gagne désormais 3,4% à 417,8 euros, dans un volume toutefois assez limité...

Publié le 23/10/2018

Résultats trimestriels...

Publié le 23/10/2018

Orange Business Services et Telespazio, société commune de Leonardo et Thales, annoncent s’unir pour fournir des services de télécommunication par satellite au Ministère des Armées. Les deux…

Publié le 23/10/2018

Un des points faibles historiques d’Atos est revenu le hanter pour la deuxième publication consécutive : la faiblesse de sa croissance organique. Déjà décevante au premier semestre, elle…