5 444.16 PTS
-
5 354.00
-0.70 %
SBF 120 PTS
4 345.33
-
DAX PTS
12 550.82
-
Dowjones PTS
24 024.13
-1.74 %
6 509.05
+0.00 %
Nikkei PTS
22 124.03
-0.69 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

France Télévisions: les députés ne reviennent finalement pas sur les coupes budgétaires

| AFP | 200 | Aucun vote sur cette news
Les députés ne sont finalement pas revenus samedi soir sur les coupes infligées à France Télévisions dans le projet de budget 2018
Les députés ne sont finalement pas revenus samedi soir sur les coupes infligées à France Télévisions dans le projet de budget 2018 ( BERTRAND GUAY / AFP/Archives )

Les députés ne sont finalement pas revenus samedi soir sur les coupes infligées à France Télévisions dans le projet de budget 2018, qu'ils avaient pourtant atténuées en commission, ceci en dépit des protestations du groupe public.

Le gouvernement avait décidé fin septembre de réduire de 50 millions d'euros le budget du groupe public l'an prochain, à 2,57 milliards d'euros, par rapport à son contrat d'objectif et de moyens conclu avec l'ancien exécutif.

Mais le rapporteur général du Budget Joël Giraud (LREM) avait fait voter en commission un amendement qui visait à atténuer cette coupe de 20 millions d'euros, essentiellement en repoussant d'un an l'entrée en vigueur de la loi Gattolin, qui prévoit l'interdiction à partir de janvier 2018 de la publicité autour des programmes pour enfant diffusés sur les chaînes du service public.

Cet amendement devait être revoté dans l'hémicycle pour être intégré dans le projet de budget.

Mais, en séance samedi soir, M. Giraud a retiré son amendement sans donner d'explications.

Le ministre des Comptes publics Gérald Darmanin a évoqué la nécessité d'une "diversification" structurelle du financement de France Télévisions, expliquant "qu'il n'est pas normal que 90% des recettes viennent du financement de l'Etat".

Une journée de grève a eu lieu le 17 octobre au sein du groupe public contre ces coupes.

Le conseil d'administration de France Télévisions avait prévenu fin septembre que cette baisse risquait de contraindre l'entreprise à revoir ses "engagements et obligations".

Plusieurs organisations professionnelles de l'audiovisuel et de la culture ont également manifesté leurs inquiétudes.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 25/04/2018

L'ANR par action ressort à 0,289 euro au 31 décembre 2017...

Publié le 25/04/2018

Un acompte de 0,4 euro a déjà été versé par Terreïs en novembre 2017...

Publié le 25/04/2018

L'agence de notation Standard & Poor's a abaissé de "stable" à "négative" la perspective de ses notes de crédit BB+ (long terme)/B (court terme) sur...

Publié le 25/04/2018

A la fin du 1er semestre, l'endettement net s'élève à 957,9 ME...

Publié le 25/04/2018

Cependant, le résultat net social de CRCAM de Brie Picardie progresse de +7,3%...