5 273.04 PTS
-0.16 %
5 271.5
-0.12 %
SBF 120 PTS
4 225.45
-0.15 %
DAX PTS
12 433.54
-0.15 %
Dowjones PTS
25 219.38
+0.08 %
6 770.66
+0.00 %
Nikkei PTS
22 149.21
+1.97 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Frais de représentation: la Ville de Paris demande à des maires LR de rembourser

| AFP | 373 | Aucun vote sur cette news
La mairie de Paris, le 11 août 2014
La mairie de Paris, le 11 août 2014 ( LIONEL BONAVENTURE / AFP )

La Ville de Paris a demandé à sept maires d'arrondissements Les Républicains de rembourser les quelque 11.000 euros d'indemnités reçus par chacun d'entre eux pour frais de représentation, faute d'avoir présenté leurs justificatifs de dépenses, une affirmation contestée par l'opposition.

Une lettre de Mao Péninou, adjoint au Conseil de Paris de la maire PS Anne Hidalgo, dont l'AFP a eu copie, rappelle qu'une délibération votée en Conseil de Paris en 2014 prévoit que ces sommes doivent être justifiées annuellement.

"A ce jour", l'administration concernée "n'a reçu aucun justificatif de dépense de votre part malgré les relances", indique ce courrier adressé aux maires LR des Ier, Ve, VIe, VIIe, VIIIe, XVe et XVIe arrondissements, qui demande le remboursement intégral de ces 11.092 euros perçus pour 2016, "que vous devrez régler au Trésor Public".

Cette initiative suit la publication en octobre d'un rapport de la Chambre régionale des comptes d'Ile-de-France qui avait pointé un contrôle "a posteriori inexistant" sur ces dépenses.

Dans un communiqué, le groupe LR indique que les maires "ont transmis les relevés de comptes" demandés et "s'étonnent" de ce courrier.

"La manœuvre ne trompe personne. Alors que la maire de Paris est épinglée par une succession de rapports de la Chambre Régionale des Comptes sur les ressources humaines et les emplois de cabinets, celle-ci lance une diversion politicienne", indique un communiqué.

"Son cabinet pléthorique de 236 personnes excède largement le plafond de 145 collaborateurs fixé par le Conseil de Paris, il est sans commune mesure avec les ratios appliqués dans les autres collectivités qui conduiraient à limiter à 45 le nombre de collaborateurs de cabinet", ajoute le groupe qui demande à Anne Hidalgo "de se mettre en conformité avec les règles avant de donner des leçons aux autres".

L'exécutif parisien a été récemment épinglé par la Chambre régionale des Comptes d'Ile-de-France, qui a noté que les collaborateurs de cabinet de la maire et de ses adjoints étaient plus nombreux que ce qu'il avait lui-même décidé, un constat contesté par la Ville et dénoncé par l'opposition.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 19/02/2018

ARCELORMITTAL constituera ce jour le sous-jacent de notre conseil sur le produit dérivé à destination des investisseurs les plus actifs. L’outil sélectionné est le warrant Call P860S émis par…

Publié le 19/02/2018

The Capital Group Companies a déclaré avoir franchi en baisse, le 15 février, le seuil de 15% des droits de vote d'Edenred et détenir 39...

Publié le 19/02/2018

D'après les chiffres de Médiamétrie...

Publié le 19/02/2018

Que doit-on faire maintenant ?

Publié le 19/02/2018

A la demande d'Euronext...

CONTENUS SPONSORISÉS