En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ browserName + ' ' + browserVersion }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 316.01 PTS
-1.05 %
5 308.00
-1.07 %
SBF 120 PTS
4 269.71
-0.93 %
DAX PTS
12 511.91
-1.44 %
Dowjones PTS
24 461.70
-0.80 %
7 217.49
-0.87 %
Nikkei PTS
22 693.04
-

FN: "On ne fera pas la refondation avec un pistolet sur la tempe" (Philippot)

| AFP | 386 | Aucun vote sur cette news
Florian Philippot le 9 septembre 2017 à Brachay
Florian Philippot le 9 septembre 2017 à Brachay ( François NASCIMBENI / AFP/Archives )

"On ne fera pas la refondation avec un pistolet sur la tempe", a déclaré mardi Florian Philippot, vice-président du Front national, après s'être vu demander, en bureau politique, de quitter la présidence de son association "Les Patriotes", point de discorde entre dirigeants frontistes depuis les législatives.

Un peu plus tôt mardi, Marine Le Pen avait dit sur RTL qu'elle "prendrai[t ses] responsabilités" si son vice-président n'accédait pas à cette demande.

"Je lui ai répondu, ainsi qu'au bureau politique, que je ne comprenais pas cette demande et que je ne pouvais donc pas y répondre", a déclaré M. Philippot mardi sur RMC et BFMTV.

"Je ne comprends pas du tout où est le problème avec cette association". "Je note que d'autres vice-présidents comme Louis Aliot sont également présidents d'associations" et "on ne leur a jamais rien demandé", a-t-il poursuivi.

Quitter la présidence des "Patriotes", "ce serait démontrer que notre parti n'est pas capable du minimum syndical d'ouverture démocratique qu'un grand parti moderne qui aspire au pouvoir en 2017 doit être capable d'assurer", a-t-il dénoncé.

"Florian est un dirigeant politique. Il sait, je crois, que la création des +Patriotes+ au moment des législatives a créé une forme d'émoi au sein du Front national, auprès des adhérents du Front national, et même certaines inquiétudes", avait un peu plus tôt déclaré Marine Le Pen.

"Moi, je lui fais confiance pour lever ces ambiguïtés, pour rassurer les adhérents du Front national et pour, je le souhaite, se reconcentrer, comme l'intégralité des dirigeants du Front national, sur cette grande œuvre de refondation", a-t-elle poursuivi.

Cette association, "ce n'est pas un souci majeur. Mais Florian est vice-président chargé de la communication et de la stratégie du Front national. Il est évident que s'il passe l'intégralité de son temps à faire la stratégie et la communication d'une petite association, +Les Patriotes+, les adhérents du Front national vont se sentir un peu orphelins", a fait valoir Mme Le Pen.

"Tous les membres, tous les dirigeants, tous les vice-présidents du Front national sont importants. Je tiens à ce qu'ils restent tous au Front national, qu'ils travaillent tous ensemble, qu'ils ne fassent pas preuve de mauvaise humeur". Dans le cadre du congrès du FN prévu en mars, "chacun doit pouvoir exprimer ses positions, le débat doit pouvoir avoir lieu en interne", a demandé Mme Le Pen.

"Le Front national a les mêmes statuts depuis près de 45 ans maintenant. Il va avoir des nouveaux statuts, peut-être un nouveau nom, une nouvelle organisation, de nouveaux visages", a-t-elle promis, demandant aux dirigeants du FN de se "concentrer" sur cette "refondation".

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 21/06/2018

Les coûts de développement devraient avoisiner les 12,6 ME...

Publié le 21/06/2018

Précisions...

Publié le 21/06/2018

Retour d'Assemblée générale Gévelot...

Publié le 21/06/2018

L'innovation, dans l'ADN d'Essilor depuis son origine, est partie intégrante de la mission du Groupe, "améliorer la vision pour améliorer la vie"...

Publié le 21/06/2018

Retour d'Assemblée générale Riber...