Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
6 779.36 PTS
+0.87 %
6 750.5
+0.51 %
SBF 120 PTS
5 262.64
+0.52 %
DAX PTS
15 210.56
+0.73 %
Dow Jones PTS
34 483.72
-1.86 %
16 135.92
+0. %
1.131
-0.26 %

Feu vert du Parlement pour permettre de donner un nom aux enfants nés sans vie

| AFP | 280 | 3.67 par 3 internautes
Le Parlement a adopté une proposition de loi à valeur symbolique visant à permettre de donner un nom de famille aux enfants nés sans vie, après un vote de l'Assemblée dans le consensus.
Le Parlement a adopté une proposition de loi à valeur symbolique visant à permettre de donner un nom de famille aux enfants nés sans vie, après un vote de l'Assemblée dans le consensus. ( RONALDO SCHEMIDT / AFP/Archives )

Le Parlement a adopté vendredi une proposition de loi à valeur symbolique visant à permettre de donner un nom de famille aux enfants nés sans vie, après un vote de l'Assemblée dans le consensus.

"L'enfant né sans vie n'est pas rien. Il appartient à la famille" et il s'agit de "ne pas ajouter l'oubli à l'insupportable tragédie", a souligné avec gravité dans l'hémicycle le ministre de la Justice Eric Dupond-Moretti.

Déjà adoptée en juin au Sénat, la proposition de loi d'Anne-Catherine Loisier (Union centriste) a été reprise au Palais Bourbon dans une niche du groupe UDI.

Le texte prévoit qu'il sera possible de faire figurer dans l'acte d'enfant sans vie, "à la demande des père et mère, le ou les prénoms de l'enfant, ainsi qu'un nom qui peut être soit le nom du père, soit le nom de la mère, soit leurs deux noms accolés". Il précise que cette inscription ne pourra avoir "aucun effet juridique", afin d'écarter expressément tout éventuel effet en matière de filiation et de succession.

La mesure vient compléter la reconnaissance symbolique de l'enfant qui n'est pas né vivant (jadis appelé "mort-né") ou viable, pour lequel les parents peuvent demander depuis 1993 l'établissement d'un acte d'enfant sans vie, inscrit dans le registre des décès.

Une circulaire a reconnu aux parents en 2009 le droit de pouvoir choisir un ou des prénoms pour cet enfant. En revanche, selon cette circulaire, "aucun nom de famille ne peut lui être conféré".

La proposition de loi pourra s'appliquer aux enfants nés sans vie dans le passé: "les actes déjà dressés pourront être complétés" avec un nom de famille, a indiqué le garde des Sceaux.

En outre, un décret va prévoir prochainement qu'"à la demande des parents, le livret de famille sera complété".

La rapporteure de la proposition de loi sur les enfants nés sans vie, Béatrice Descamps (UDI), lors d'une session du parlement, le 7 septembre 2021
La rapporteure de la proposition de loi sur les enfants nés sans vie, Béatrice Descamps (UDI), lors d'une session du parlement, le 7 septembre 2021 ( Christophe ARCHAMBAULT / AFP/Archives )

La proposition centriste vient apporter "une réponse humaine à l'ensemble des familles", s'est félicitée la rapporteure Béatrice Descamps (UDI).

Le débat sur l’emploi des mots "père" et "mère" s'était invité dans le débat parlementaire, d'abord assez vivement lors de l'examen du texte au Sénat puis en commission des Lois à l'Assemblée nationale.

Préférant le terme plus "neutre" de parents, le PS avait annoncé vouloir déposer un amendement en séance pour revenir sur la rédaction du Sénat "qui ne tient pas compte de la diversité des familles, et exclut notamment les familles homoparentales". Il n'en a finalement rien été.

 ■

Copyright © 2021 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
3 avis
Note moyenne : 3.67
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

UNE OFFRE EXCLUSIVE EN FRANCE AVEC

Grâce à un partenariat exclusif en France avec Morgan Stanley, Bourse Direct propose, à ses clients et en exclusivité, la plus large gamme de produits de bourse jamais présentée jusqu'ici sur le marché français.

» Découvrir

PRODUITS A EFFET DE LEVIER PRESENTANT UN RISQUE DE PERTE EN CAPITAL EN COURS DE VIE ET A L'ECHEANCE.
Produits à destination d'investisseurs avertis disposant des connaissances et de l'expérience nécessaires pour évaluer les avantages et les risques. Consultez la rubrique “facteurs de risques”.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 01/12/2021

Achat du Turbo Illimité Best PUT SAINT GOBAIN D232T à 1,2 EUR Analyse :SAINT GOBAIN a testé à plusieurs reprises la résistance majeure à 61,62 EUR sans parvenir à la…

Publié le 01/12/2021

Transformation gagnante ?

Publié le 01/12/2021

Dans le sillage du baril de brut, le secteur pétrolier rebondit ce matin à l'image de TotalEnergies (+2,7%), de CGG (+3%) ou encore de TechnipFMC...

Publié le 01/12/2021

Le conseil d'administration d'Air Liquide s'est réuni le 30 novembre 2021. Suivant les recommandations du comité des Nominations et de la Gouvernance, le conseil a examiné le plan de succession à…

Publié le 01/12/2021

GLAS remporte une manche...

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne