En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 742.38 PTS
-1.47 %
4 778.0
-0.55 %
SBF 120 PTS
3 769.59
-1.63 %
DAX PTS
10 622.07
-1.54 %
Dowjones PTS
24 320.03
-0.28 %
6 659.07
+0.69 %
1.135
-0.35 %

Ferrand: "il faut croire" que Macron ne veut pas d'un vaste remaniement

| AFP | 309 | Aucun vote sur cette news
Le président de l'Assemblée Nationale Richard Ferrand, lors d'une session de questions au gouvernement, le 09 octobre 2018 à Paris
Le président de l'Assemblée Nationale Richard Ferrand, lors d'une session de questions au gouvernement, le 09 octobre 2018 à Paris ( Bertrand GUAY / AFP )

"Il faut croire" qu'Emmanuel Macron ne procèdera pas à un remaniement de vaste ampleur, a déclaré mercredi matin le président de l'Assemblée Richard Ferrand, proche du chef de l'État, qui avait évoqué un nouveau gouvernement et une déclaration de politique générale à l'Assemblée.

L'Élysée a annoncé mardi soir que le remaniement, attendu depuis une semaine, se ferait sans démission du gouvernement, ce qui rend encore plus incertaine la perspective d'un vote de confiance, hypothèses évoquées par ce proche du chef de l'État dans le JDD. Mercredi matin, la présidence indique que le conseil des ministres "se tiendra avec le gouvernement actuel".

"Il faut croire" qu'Emmanuel Macron ne veut pas d'un remaniement d'ampleur, a répondu M. Ferrand sur France Inter.

Mais un nouveau gouvernement et un vote de confiance à l'Assemblée "ne sont en rien constitutifs d'un second souffle. Ça, c'est de l'institutionnel", a-t-il fait valoir.

"Il y a une espèce de mousse un peu exagérée sur le fait que l'on prenne huit ou dix jours pour constituer, ou modifier, une équipe", a jugé le président de l'Assemblée.

"Après une année de forte verticalité, de grandes réformes (...) il me semblait (...) que tout ce qui a été dit dans le discours devant le Congrès en juillet doit trouver sa pleine application. La république contractuelle, qui permet de renouer avec les corps intermédiaires (...) Il faut aussi se réconcilier en quelque sorte avec les élus locaux".

Pourquoi autant de temps pour annoncer un remplaçant au ministre de l'Intérieur ? "Sans doute parce qu'il est irremplaçable à sa manière, Gérard Collomb".

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 10/12/2018

CS a des objectifs de croissance ambitieux dans l'industrie spatiale en Europe. Moltek serait un complément idéal aux activités de CS Space...

Publié le 10/12/2018

Communiqué de presse Paris La Défense, le 10 décembre 2018 Albioma cède son activité de méthanisation en France à Evergaz   Biométhanisation Partenaires, société…

Publié le 10/12/2018

ADLPartner Société anonyme à directoire et conseil de surveillance au capital de 6 478 836 euros 3, avenue de Chartres 60500 - CHANTILLY 393 376 801 R.C.S.…

Publié le 10/12/2018

Global Ecopower a affiché des résultats semestriels en progression. Ainsi, le groupe a fait état d’un résultat net, part du groupe de 2,024 millions d'euros au premier semestre, contre -0,659…

Publié le 10/12/2018

Compagnie des Alpes vient de lever le voile sur ses résultats 2107/2018. Ainsi, l’exploitant de domaines skiables et de parcs à thèmes a publié un résultat net part du groupe en hausse de plus…