En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 363.79 PTS
+0.28 %
5 368.0
+0.37 %
SBF 120 PTS
4 309.93
+0.31 %
DAX PTS
12 157.67
+0.51 %
Dowjones PTS
26 246.96
+0.71 %
7 494.40
+0.80 %
1.168
+0.09 %

Faure: "ce n'est pas à Hollande de choisir le prochain premier secrétaire" du PS

| AFP | 251 | 4 par 1 internautes
Le chef de file des députés Nouvelle Gauche Olivier Faure, le 30 septembre 2017 à Paris
Le chef de file des députés Nouvelle Gauche Olivier Faure, le 30 septembre 2017 à Paris ( Eric FEFERBERG / AFP/Archives )

"Ce n'est pas à François Hollande de décider qui sera le prochain premier secrétaire", a lancé jeudi le chef de file des députés socialistes Olivier Faure, qui plaide pour que la relève vienne de la "nouvelle génération" issue des territoires.

"Je ne sais pas ce que pense François Hollande et je ne pense pas que ce soit à François Hollande de décider qui sera le premier secrétaire", a-t-il déclaré lors de l'émission "Questions d'info" LCP-franceinfo-Le Monde-AFP.

"Il ne m'a jamais dit +moi je souhaite que ce soit un tel, un tel ou tel+ (...) Je ne sais pas ce qu'il pense parce que nous n'en avons jamais parlé et que de toute façon, la détermination de mon propre choix ne dépend pas du choix de François Hollande", a-t-il ajouté.

Si M. Faure convient de la nécessité pour le Parti socialiste d'une incarnation, il affirme pourtant que le choix du futur premier secrétaire n'est toutefois pas arrêté.

"La question, c'est qu'est-ce que nous voulons adresser aux Français au moment de ce congrès ? Cette réponse pour moi, c'est l'émergence d'une nouvelle génération qui est plutôt issue des territoires et qui incarne, sur les différentes régions, ce que le socialisme a réussi de mieux ces dernières années", précise-t-il.

"Nous nous retrouverons dans les prochaines semaines avant le congrès et nous déciderons ensemble celui ou celle qui permettra d'incarner de la meilleure façon qui soit, cette partie-là de la gauche réformiste, démocratique et donc nous nous mettrons d'accord", a ajouté Olivier Faure.

Interrogé sur le cas Benoît Hamon, Olivier Faure estime que l'"on ne peut pas dire +je veux être le remède+ quand on est soi même le mal".

Enfin, il a affirmé n'avoir "aucun problème à travailler avec le leader de La France insoumise, Jean-Luc Mélenchon, au motif qu'ils partagent "certaines valeurs".

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 4
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 18/09/2018

Selon le 'Financial Times', l'investisseur activiste CIAM a écrit à la direction de Scor pour lui reprocher son rejet de l'offre de rachat soumise en août par l'assureur Covéa.

Publié le 18/09/2018

DÉCLARATION DE TRANSACTIONS SUR ACTIONS PROPRES RÉALISÉES DU 10 AU 14 SEPTEMBRE 2018   Présentation agrégée par jour et par…

Publié le 18/09/2018

Le projet de retrait de la cote de Tesla, finalement avorté fin août, a déclenché une enquête judiciaire aux Etats-Unis, selon l'agence 'Bloomberg'. En cause, la communication erratique d'Elon…

Publié le 18/09/2018

Vinci a annoncé le succès d’une émission obligataire de 1,750 milliard d’euros, répartis entre une souche de 0,75 milliard d’euros à échéance septembre 2025, assortie d’un coupon de…

Publié le 18/09/2018

PARIS-LA DEFENSE (FRANCE), 18 septembre 2018 - Le Conseil de surveillance de Tarkett a décidé de nommer Fabrice Barthélemy en qualité de Président du Directoire de Tarkett par…