En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 307.74 PTS
-1.77 %
5 314.00
-1.65 %
SBF 120 PTS
4 263.06
-1.55 %
DAX PTS
12 174.40
-1.49 %
Dowjones PTS
25 039.35
-1.03 %
7 343.64
-1.39 %
1.132
-0.21 %

"Fainéants", "pas réformable": Macron regrette les polémiques

| AFP | 334 | Aucun vote sur cette news
Emmanuel Macron a regretté, depuis New York, les polémiques en France sur ses
Emmanuel Macron a regretté, depuis New York, les polémiques en France sur ses "phrases sorties de leur contexte", le 20 septembre 2017. ( ludovic MARIN / AFP )

Guetter les petites phrases "conduit à la langue de bois": Emmanuel Macron a regretté mercredi à New York les polémiques sur des "phrases sorties de leur contexte", après ses propos sur les "fainéants" ou la "France pas réformable".

"Je n'ai jamais dit que la France n'était pas réformable, mais je m'amuse avec ce paradoxe, de dire qu'elle ne se réforme pas, elle se transforme", a expliqué le président français lors d'une conférence de presse concluant son séjour à l'Assemblée générale de l'ONU.

"Je n'ai jamais parlé des Français comme des fainéants, je parlais de ceux qui n'ont pas fait de réforme et veulent laisser le monde tel qu'il va, tout ceux qui ont cette posture d'esprit."

"Ce sont les intermédiaires qui sortent les phrases de leur contexte, pas le locuteur. J'ai fait un discours important à Athènes, vous avez choisi une phrase sortie de son contexte" - (+je ne céderai rien devant les fainéants et les cyniques+, ndlr).

"C'est votre choix éditorial", a-t-il reproché aux médias.

"Si à chaque fois que je prononce quelque chose, on cherche à l'envoyer hors contexte, dans un jeu permanent où le tweet répond au tweet, en sortant de son sens profond, cela conduit à la stérilisation de la parole politique. A la langue de bois. A tout ce qui conduit vers les populismes car les seuls qui finissent par parler avec des mots normaux, ce sont les extrêmes", a-t-il fait valoir.

"Je revendique le droit à dire les choses de manière nette, c'est tout. De manière apaisée, sans aucune agressivité ni invective."

"Il faut un peu de rigueur collective, et que le journalisme ne soit pas à la recherche de la sensation. J'ai tenu ici à l'ONU un discours beaucoup plus important qu'une phrase dans une interview américaine. J'en appelle à une exigence réciproque", a-t-il poursuivi.

Sur la phrase en question tenue sur CNN, où il estimait que la démocratie ne se fait pas dans la rue, "c'est factuel", a-t-il répondu. "Nous avons un cadre démocratique avec des élections et la démocratie ne peut pas être un système qui est bon tant qu'on gagne. D'aucuns ont tendance à considérer qu'il en est ainsi."

"Je respecte profondément ceux qui expriment un désaccord légitime mais il n'y aura aucune complaisance en cas de violences", a-t-il averti alors que les syndicats opposés à la réforme du droit du travail battent à nouveau le pavé et appellent à la grève jeudi.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 15/08/2018

En outre, le FCP renforce la position sur Econocom

Publié le 15/08/2018

Le net repli des métaux et autres matières provoque de lourds dégagements sur les valeurs liées de près ou de loin aux 'commodities'

Publié le 15/08/2018

Constellation Brands, groupe américain spécialisé dans les boissons alcoolisées, connu pour sa marque Corona, investit près de quatre milliards de...

Publié le 15/08/2018

Après un exercice 2017 décevant

Publié le 15/08/2018

Air France-KLM (+0,73% à 8,842 euros) est une nouvelle fois à l'honneur à la Bourse de Paris. A l'affût de toute information suggérant un règlement rapide de la question de la gouvernance de la…