En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ browserName + ' ' + browserVersion }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 372.31 PTS
-0.34 %
5 376.00
-0.15 %
SBF 120 PTS
4 310.01
-0.31 %
DAX PTS
12 695.16
+0.14 %
Dowjones PTS
24 657.80
-0.17 %
7 280.70
+0.73 %
Nikkei PTS
22 555.43
-

"Fainéants": Macron "parle cash" affirme Gilles Le Gendre

| AFP | 210 | Aucun vote sur cette news
Selon Gilles Le Gendre (ici le 15 juin 2017 à Paris), le vice-président du groupe REM à l'Assemblée nationale, il va falloir s'habituer au
Selon Gilles Le Gendre (ici le 15 juin 2017 à Paris), le vice-président du groupe REM à l'Assemblée nationale, il va falloir s'habituer au "parler Cash" du président. ( JOEL SAGET / AFP )

Gilles Le Gendre, vice-président du groupe REM à l'Assemblée nationale, a exclu mercredi qu'Emmanuel Macron ait pu faire preuve de "mépris social" en prononçant le terme de "fainéants", expliquant que le président "parle cash" et qu'il va falloir s'y habituer.

"Le mépris social, je l’exclus absolument", a déclaré M. Le Gendre, interrogé par RFI sur la déclaration polémique d'Emmanuel Macron sur les "fainéants" qui s'opposeraient aux réformes du gouvernement.

"S’il y a un homme respectueux des individus, c’est bien lui", a assuré le député. "Simplement, il faut le prendre tel qu’il est, il parle cash et, pendant cinq ans, il va falloir s’habituer à ce que le président de la République ne soit ni dans le politiquement correct, ni dans les faux semblants. Il parle cash".

"Qui visait-il en parlant des fainéants ? Certainement pas les syndicalistes, certainement pas les travailleurs, certainement pas un groupe social identifié", a encore estimé M. Le Gendre, fustigeant "une culture de l’inefficacité publique" en France "depuis 25 ans".

"La fainéantise de l’action publique est quelque chose que nous devons combattre avec la dernière énergie et si, pour le faire, il faut déplacer un certain nombre de vaches sacrées, nous le ferons", a-t-il affirmé.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 20/06/2018

Au cumul de 5 mois à fin mai, le chiffre d'affaires global a progressé de +1.8% à périmètre comparable...

Publié le 20/06/2018

931,5 kE de bénéfices en 2017...

Publié le 20/06/2018

Retour d'Assemblée générale Frey...

Publié le 20/06/2018

"Nous souhaitions nous rapprocher d'un industriel partageant nos valeurs"...

Publié le 20/06/2018

Communiqué de presse - 20 juin 2018       La société Autolib' conteste vigoureusement les allégations contenues dans le communiqué du Syndicat…