En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 369.03 PTS
-0.54 %
5 371.00
-0.46 %
SBF 120 PTS
4 300.86
-0.46 %
DAX PTS
12 537.53
-0.19 %
Dowjones PTS
25 058.12
-0.03 %
7 350.23
+0.00 %
1.170
-0.16 %

Face à "mépris et arrogance", une centaine d'adhérents quitte LREM

| AFP | 356 | 5 par 1 internautes
Christophe Castaner, porte-parole du gouvernement, le 18 octobre 2017 à l'Elysée
Christophe Castaner, porte-parole du gouvernement, le 18 octobre 2017 à l'Elysée ( ludovic MARIN / AFP/Archives )

Une centaine d'adhérents d'En Marche!, à l'époque où Emmanuel Macron l'a créé, ont annoncé mardi dans une tribune qu'ils claquaient la porte, faute d'y trouver "démocratie" et "éthique", provoquant des réactions plutôt ironiques au sein du mouvement.

Révélé par franceinfo, ce texte dont les signataires restent anonymes jusqu'à vendredi, veille du "Conseil" de La République en marche qui doit plébisciter l'arrivée de Christophe Castaner à sa tête, a été rédigé à l'initiative d'un collectif, "Les Marcheurs de la République", anciens "Marcheurs en colère", a assuré à l'AFP l'un de ses animateurs.

"Entre le jeu des statuts, l'opacité des instances, la loterie du tirage au sort de ceux qui ne représenteront qu'un quart des voix au Conseil national (...) les tirs aux pigeons sur les réseaux sociaux, les balles au prisonnier sur les boucles de communication telegram, nous avons pour notre part suffisamment joué au sein de l'expérimentation politique En marche", écrivent-ils.

Une de leurs "déceptions" réside dans le choix de procéder à ce qu'ils qualifient de "sacre de Christophe Castaner", seul candidat pour diriger le parti, par le biais d'un vote à main levée et non à bulletin secret.

Evoquant "un mode d'organisation digne de l'Ancien régime", les partants constatent que "sous le poids des process marketing, des #loveLaRem, #LoveLaTeamMacron, les piliers de la démocratie se sont effondrés, entraînant dans leur chute l'engouement et la motivation des marcheurs".

Ils assurent qu'ils ne peuvent "pas continuer au sein d'un mouvement ou parti sans ligne politique qui n'a pas su s'appuyer sur les piliers de la démocratie et qui a nié avec arrogance et mépris l'intelligence du peuple".

C'est "plutôt bon signe" en termes de démocratie, a indiqué une source LREM mardi. Ces partants sont composés à "bien 80%" de candidats aux législatives qui n'ont pas obtenu l'investiture, relève-t-on.

Et encore: le départ de "100 adhérents, c'est toujours embêtant, mais après, adhérer à En marche!, c'était un clic à l'époque".

"On a été un parti de campagne, on a mené une campagne présidentielle folle, une campagne législative dans un rythme aussi fabuleux", a tenté d'expliquer la députée Laetitia Avia, candidate au bureau exécutif de LREM. Elle a reconnu une "période (de) baisse d'activité" alors qu'"il fallait répondre aux attentes de nos marcheurs, c'est-à-dire continuer les remontées d'idées, continuer la construction collective".

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 5
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

SEMAINE TRICOLORE

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 24 juillet 2018

CODE OFFRE : BLEUS18

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : BLEUS18 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 23/07/2018

Navya révise à la baisse la fourchette indicative de prix de son introduction en Bourse (IPO). Ainsi, le spécialiste des véhicules autonomes donne dorénavant une fourchette comprise entre 7 et 9…

Publié le 23/07/2018

Atos (-7,35% à 114,10 euros) a opéré un sévère retournement à la baisse, affichant désormais de loin la plus forte baisse de l’indice CAC 40 à la suite de résultats semestriels décevants…

Publié le 23/07/2018

                                                               23…

Publié le 23/07/2018

Dans des volumes limités, Total Gabon met fin à trois séances de baisse ce lundi, en hausse de 3,7% à 141 euros...

Publié le 23/07/2018

Déclaration des transactions sur actions propres réalisées du 16 au 20 juillet 2018     Paris, le 23 juillet 2018     Présentation agrégée par jour et par…