5 361.37 PTS
+0.16 %
5 366.50
+0.07 %
SBF 120 PTS
4 282.74
-0.04 %
DAX PTS
12 995.06
-0.07 %
Dowjones PTS
22 978.95
+0.10 %
6 113.26
-0.02 %
Nikkei PTS
21 336.12
+0.38 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Sens commun annule sa Journée de la France silencieuse

| AFP | 172 | Aucun vote sur cette news
"La Manif pour tous" défile contre le mariage pour tous à Paris, le 16 octobre 2016 ( Eric FEFERBERG / AFP/Archives )

Sens commun, l'émanation de La Manif pour tous chez Les Républicains au cœur d'une polémique depuis que son président s'est dit prêt à une "plateforme" politique avec l'ex-députée FN Marion Maréchal-Le Pen, a décidé de reporter sa "Journée de la France silencieuse" prévue dimanche.

"L'objet de cette journée était de débattre de façon apaisée d'enjeux de fond, loin des querelles d'ordre strictement politique et des jeux d'appareils. Or, les conditions pour une réflexion et un dialogue constructifs ne sont pas réunies", a indiqué jeudi l'organisation conservatrice des Républicains sur sa page Facebook.

Laurent Wauquiez, Daniel Fasquelle - candidats à la présidence de LR - et Bruno Retailleau, président du groupe LR au Sénat, avaient déjà décommandé mercredi leur venue au rassemblement de dimanche, qui devait se tenir dans les Hauts-de-Seine.

M. Wauquiez avait par ailleurs averti que Sens Commun n'aurait "plus sa place" s'il y avait "le moindre passage à l'acte" en direction du Front national.

L'annulation de la manifestation de dimanche est "une sage décision, leur journée de réflexion aurait été totalement polluée par cette erreur de communication", a indiqué l'entourage de M. Wauquiez à l'AFP.

"La polémique est close: à partir du moment où ils ont levé toute ambiguïté sur le FN dans leur communiqué correctif, ils ont évidemment, comme chacun de nos militants, toute leur place pour nourrir le débat d'idées au sein des Républicains", a-t-on ajouté de même source.

M. Retailleau a affirmé plus tard dans la soirée, lors de l'émission L'épreuve de vérité de Public Sénat, l'AFP, Les Echos et Radio Classique, que "si l'on prétend être à LR, on ne peut pas faire d'accord de près ou de loin avec le Front national". Il a également regretté qu'avant même cet épisode, Sens commun ait été "victime d'une diabolisation".

Le président de Sens commun, Christophe Billan, avait expliqué dans un entretien au mensuel L'Incorrect, où officient plusieurs proches de l'ex-députée FN du Vaucluse, que "si Marion Maréchal-Le Pen vient demain avec ses idées rejoindre une plateforme, cela ne me posera aucun problème".

"Mais si elle est plus Le Pen que Marion, j'aurai un souci", avait ajouté M. Billan.

Ces propos avaient suscité un tollé unanime chez les responsables des Républicains, obligeant le président de Sens commun à préciser dans un communiqué qu'il ne "(tendait) pas et qu'il ne (tendrait) jamais la main au Front national".

"Malgré une clarification sans ambiguïté de notre part, une maladresse de communication du président de Sens Commun a été interprétée comme une prétendue main tendue à des appareils, voire à des partis qui sont pourtant nos adversaires politiques", a encore insisté Sens commun dans son communiqué indiquant l'annulation de sa Journée de la France silencieuse, reportée à une date "qui sera fixée après l'élection du président des Républicains".

 ■

Copyright © 2017 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE BOURSE DU MOMENT

Jusqu'à
1000 € OFFERTS

sur vos frais de courtage !*

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 15 novembre 2017

CODE OFFRE : RENTREE17

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : RENTREE17 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 17/10/2017

                                                                   Mardi 17 octobre 2017   COMMUNIQUE DE PRESSE…

Publié le 17/10/2017

Acteos un concepteur de logiciel d'optimisation logistique a annoncé la signature d'un premier contrat de partenariat avec Saudico Electronic Systems qui devient le premier intégrateur non exclusif…

Publié le 17/10/2017

GL Events, spécialiste des l'évènementiel a publié un chiffre d'affaires au troisième trimestre de 193 millions d'euros soit une baisse de 7% sur un an. Avec une activité au 4ème trimestre 2017…

Publié le 17/10/2017

                                                                Mardi 17 octobre 2017 COMMUNIQUE DE PRESSE…

Publié le 17/10/2017

    DECLARATION MENSUELLE RELATIVE AU NOMBRE TOTAL DE DROITS DE VOTE ET D'ACTIONS (ARTICLE L233-8II DU CODE DE COMMERCE et 223-16 DU REGLEMENT GENERAL DE L'AUTORITE…

CONTENUS SPONSORISÉS