En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 580.38 PTS
+0.31 %
5 528.00
+0.48 %
SBF 120 PTS
4 415.60
+0.30 %
DAX PTS
12 222.39
+0.57 %
Dowjones PTS
26 559.54
+0.42 %
7 689.72
+0.00 %
1.124
+0.03 %

Européennes: la justice ordonne à France 2 d'inviter Hamon, Philippot et Asselineau à son débat

| AFP | 316 | Aucun vote sur cette news
Benoît Hamon, leader de Générations, à Paris, le 19 février 2019
Benoît Hamon, leader de Générations, à Paris, le 19 février 2019 ( Thomas SAMSON / AFP/Archives )

Le tribunal administratif de Paris a ordonné lundi à France 2 d'inviter Benoît Hamon (Générations), Florian Philippot (Les Patriotes) et François Asselineau (UPR) à son débat de jeudi sur les Européennes, ou à défaut de les inclure dans un rendez-vous similaire avant le 23 avril.

Sollicitée, la chaîne publique n'a pas souhaité commenter la décision à ce stade.

"Les décisions de ne pas inviter ces trois candidats au débat du 4 avril sont susceptibles de porter une atteinte grave et manifestement illégale à la liberté fondamentale que constitue le respect du principe du caractère pluraliste de l'expression des courants de pensée et d'opinion", ajoute le tribunal dans un communiqué.

Les trois leaders contestaient en référé-liberté la décision de France 2 de ne pas les inviter au débat, où étaient invitées les têtes de listes aux élections européennes Manon Aubry (LFI), Jordan Bardella (RN), François-Xavier Bellamy (LR), Nicolas Dupont-Aignan (DLF), Raphaël Glucksmann (liste commune Place publique-PS), Yannick Jadot (EELV) et Nathalie Loiseau (LREM), ainsi que Ian Brossat (PCF) et Jean-Christophe Lagarde (UDI) - tous deux repêchés après avoir été écartés.

Le tribunal indique avoir "enjoint à France Télévisions, sous le contrôle du Conseil supérieur de l’audiovisuel, d’inviter MM. Benoît Hamon, François Asselineau et Florian Philippot au débat organisé le 4 avril sur France 2 ou à un autre grand rendez-vous d’information et de débat avant le 23 avril 2019".

Il considère que Générations "est distinct du parti socialiste, regroupe un député, un sénateur, trois députés européens et est crédité de 2,5 à 4% des intentions de vote aux prochaines élections en cause. Aussi, la circonstance que le courant de pensée incarné par celui-ci lors des dernières élections présidentielles de 2017 soit représenté lors du débat du 4 avril est inopérante".

Dans un courrier adressé aux militants de Générations et publié par le parti mercredi, France 2 avait expliqué avoir tenu compte de la représentation des partis au Parlement européen et au Parlement français, des intentions de vote et de "l'exigence de pluralisme dans l'exposition des courants de pensée politique".

"Je suis heureux, et triste aussi d'avoir dû en passer par là pour dénoncer l'inégalité de traitement", a réagi Benoît Hamon auprès de l'AFP. "Cela fera jurisprudence: le service public a des obligations liées à sa charte pour des critères justes et équitables qui s'appliquent à tous", a-t-il estimé.

Florian Philippot s'est félicité dans un communiqué d'une décision "qui fait souffler un vent d'air frais sur le débat démocratique français et qui met fin à l'entre-soi insupportable des vieux partis". Ce partisan d'une sortie de la France de l'UE (Frexit), également défendue par l'UPR, a souligné "la nécessité de respecter le pluralisme des idées".

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
SUR LE MÊME SUJET
Publié le 22/04/2019

Chaussures et autres effets de victimes sont exposés devant l'entrée de l'église Saint-Sébastien de Negombo, le 22 avril 2019, au lendemain d'une explosion meurtrière ( Jewel SAMAD / AFP )Le…

Publié le 22/04/2019

Carlos Ghosn quitte les bureaux de son avocat à Tokyo, le 3 avril 2019 ( Kazuhiro NOGI / AFP/Archives )Cinq mois après l'arrestation à Tokyo de Carlos Ghosn pour des malversations financières…

Publié le 22/04/2019

Le township de Tlhabologang à Coligny, dans le nord de l' Afrique du Sud, le 15 avril 2019 ( LUCA SOLA / AFP )C'est l'histoire d'une bourgade sud-africaine jusque-là sans histoire dont le destin…

Publié le 21/04/2019

L'attaquant du PSG Kylian Mbappé auteur d'un triplé contre Monaco, le 21 avril 2019 au Parc des Princes ( FRANCK FIFE / AFP )Le Paris SG, sacré champion de France pour la 8e fois de son…

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 18/04/2019

Pour l'exercice 2018, Wedia affiche un chiffre d'affaires consolidé de 10,8 ME, en hausse de 16% par rapport à l'exercice 2017, soit 9,3 ME...

Publié le 18/04/2019

Les revenus locatifs de Carmila pour les 3 premiers mois de l'année 2019 s'élèvent à 89,2 millions d'euros, contre 82,1 millions d'euros en 2018 sur...

Publié le 18/04/2019

Implanet affiche pour l'exercice 2018 une perte nette de 5,55 ME, contre 6,61 ME un an auparavant...

Publié le 18/04/2019

L'assemblée générale des actionnaires de CNP Assurances qui s'est réunie le 18 avril 2019 à Paris a approuvé les comptes sociaux et consolidés de...

Publié le 18/04/2019

Accor a fait le point sur son activité du premier trimestre 2019. Ainsi, le groupe hôtelier a réalisé un chiffre d'affaires de 987 millions d’euros sur la période, en progression de 34,2% en…