En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 281.37 PTS
-1.81 %
5 229.5
-1.83 %
SBF 120 PTS
4 168.70
-1.85 %
DAX PTS
11 952.41
-1.78 %
Dowjones PTS
25 389.03
-1.50 %
7 274.71
-1.97 %
1.118
+0.22 %

Européennes: entre LFI et EELV, duel pour la première place de la gauche écologiste

| AFP | 286 | 1 par 1 internautes
Yannick Jadot, tête de liste EELV pour les Européennes, en meeting à Villeurbanne près de Lyon, le 10 avril 2019
Yannick Jadot, tête de liste EELV pour les Européennes, en meeting à Villeurbanne près de Lyon, le 10 avril 2019 ( JEFF PACHOUD / AFP )

La France insoumise et EELV, au coude-à-coude depuis plusieurs mois dans les sondages, se livrent une âpre bataille pour capter le vote écologiste et arriver en tête de toutes les formations de gauche au soir des élections européennes.

LFI se retrouve à disputer un match pour la quatrième place derrière LREM, le RN et LR, alors que Jean-Luc Mélenchon avait frôlé le podium avec 19,58% des voix à la présidentielle de 2017; EELV avait fixé son objectif initial à 15% parce que le scrutin du 26 mai, à la proportionnelle à un tour, portant sur l'Europe, devait a priori lui être favorable.

Mais les sondages prédisent un affrontement, les courbes des deux formations oscillant entre 7 et 10% des intentions de vote.

Les deux camps s'affrontent sur le terrain écologique, mais pas seulement. Du côté insoumis, les attaques se concentrent sur Yannick Jadot, accusé de promouvoir une "écologie de marché" et un "capitalisme vert" jugés compatibles avec le libéralisme d'Emmanuel Macron.

M. Jadot "a su profiter des circonstances pour faire des déclarations stupéfiantes qui sentaient fort la sympathie pour les causes macronistes", juge M. Mélenchon sur un billet de blog lundi intitulé "Nouvel épisode de droitisation en vue au PS et à EELV". Il cite par exemple le "rapprochement entre le statut de la fonction publique vers celui des travailleurs du privé" demandé dimanche par le chef de file d'EELV.

Jean-Luc Mélenchon et Manon Aubry, tête de liste LFI aux Européennes, lors d'un meeting à Marseille, le 11 mai 2019
Jean-Luc Mélenchon et Manon Aubry, tête de liste LFI aux Européennes, lors d'un meeting à Marseille, le 11 mai 2019 ( GERARD JULIEN / AFP )

Celui-ci ne se prive pas non plus pour épingler M. Mélenchon, ignorant la tête de liste LFI Manon Aubry : "Jean-Luc Mélenchon n'est pas un rival. Lui et ses proches ont la culture de la brutalisation du débat politique. Ils veulent détruire l'Europe" en sortant des traités, a cinglé Yannick Jadot lundi.

Il est aussi très critique de la méthode de transition voulue par LFI, la "planification écologique", qui confine selon lui aux "sovkhozes" et à "l'étatisme centralisé".

Signe que l'heure est à la mobilisation générale des deux côtés, les réseaux sociaux sont le théâtre d'affrontements parfois brutaux des lieutenants. Des échanges plus réguliers qu'avec d'autres formations à gauche, comme PS/Place publique ou Générations, reléguées plus loin dans les sondages.

"Grossir le trait"

Ils se disputent en effet un électorat écolo indécis, plutôt jeune, relève auprès de l'AFP Frédéric Dabi, directeur général adjoint de l'Ifop. Pour preuve d'une certaine porosité, il souligne qu'actuellement 12 à 20% des électeurs de M. Mélenchon à la présidentielle disent vouloir voter pour EELV et 10% des électeurs de Benoît Hamon à cette même élection déclarent vouloir voter LFI.

EELV et Insoumis espèrent donc "marquer leur différence" mais leur proposition écologique n'est pas si différente, analyse pour l'AFP le politologue au CNRS Simon Persico, professeur à Sciences Po Grenoble. Si pour EELV davantage que pour LFI, "les citoyens sont capables de s'organiser pour faire vivre l'alternative hors de l'Etat", le parti n'a jamais été pour "le capitalisme vert, mais pour une écologie régulée, avec des obligations, des dépenses étatiques et une fiscalité importantes", explique le chercheur.

Pour Frédéric Dabi, la ligne de fracture se situe dans le rapport à l'Europe, les électeurs insoumis ayant bien plus voté pour le "Non" au référendum de 2005 sur le traité constitutionnel européen que les électeurs d'EELV.

La confrontation directe est en tout cas moins aisée pour Yannick Jadot, qui doit observer un certain équilibre pour convaincre aussi des électeurs de gauche qui ont voté utile vers Emmanuel Macron en 2017, estime Simon Persico. Tandis que "Mélenchon, lui, n'a quasiment personne à sa gauche et a intérêt à grossir le trait en disant qu'EELV est de droite".

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 1
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON

Découvrez le nouveau contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 30 juin 2019 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

PRIMÉ MEILLEUR NOUVEAU CONTRAT D’ASSURANCE VIE

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 23/05/2019

Eurazeo Patrimoine, pôle d'investissement d'Eurazeo spécialisé dans l'immobilier et dans les sociétés détenant et exploitant leurs actifs physiques,...

Publié le 23/05/2019

Ce jeudi matin, Sophie Boissard, Directrice générale du groupe Korian et Olivier Wigniolle, Directeur général d'Icade ont posé la première pierre de...

Publié le 23/05/2019

Modalités de mise à disposition des documents préparatoires AST Groupe informe ses actionnaires qu'ils sont convoqués en Assemblée Générale Mixte le...

Publié le 23/05/2019

Sophie Boissard, Directrice générale du groupe Korian et Olivier Wigniolle, Directeur général d’Icade ont posé la première pierre de la future clinique de Soins de Suite et de Réadaptation…

Publié le 23/05/2019

Cette cotation croisée vise à accroître davantage la visibilité des actions d'Advicenne en Belgique