En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 837.25 PTS
-
5 822.5
-
SBF 120 PTS
4 598.60
-
DAX PTS
13 105.61
-
Dow Jones PTS
27 909.60
-0.38 %
8 362.74
-0.41 %
1.106
+0.01 %

Etudiant immolé à Lyon: Nuñez "comprend l'émotion" mais "condamne" les violences

| AFP | 309 | 5 par 1 internautes
Laurent Nuñez à l'Assemblée nationale le 12 novembre 2019
Laurent Nuñez à l'Assemblée nationale le 12 novembre 2019 ( Bertrand GUAY / AFP )

Le secrétaire d'État à l'Intérieur Laurent Nuñez a dit mercredi "comprendre l'émotion légitime" après l'immolation d'un étudiant à Lyon mais "condamne les violences" qui ont visé notamment un bâtiment du ministère de l'Enseignement supérieur à Paris.

"Je condamne les violences de la nuit. On peut comprendre l'émotion légitime (...) On peut comprendre qu'il y ait des manifestations devant les Crous, mais les menaces de mort contre les responsables de Crous, les dégradations physiques, l'empêchement de l'ancien président de la République, François Hollande de tenir une conférence, sont des faits qui sont totalement inacceptables", a affirmé M. Nuñez sur France Inter.

"L'Université est un endroit de libre expression et donc je condamne très fortement ces violences", a ajouté le secrétaire d'Etat.

La ministre de l'Enseignement supérieur "Frédérique Vidal a fait en sorte que cette rentrée universitaire soit au coût le plus bas possible", a-t-il complété.

Interrogé sur le risque de convergences des mobilisations, entre celle des étudiants, la perspective d'un mouvement d'ampleur contre la réforme des retraites et les "gilets jaunes", le secrétaire d'Etat a affiché sa "sérénité".

"Nous observons la situation de manière extrêmement sereine sans aucune crainte particulière", a-t-il observé.

"La revendication doit s'exprimer de manière légitime. Elle ne peut pas passer par des violences ou des blocages qui paralysent l'économie du pays", a-t-il souligné.

Plusieurs rassemblements de centaines d'étudiants en colère, à l'appel du syndicat Solidaire, se sont déroulés mardi dans plusieurs villes de France, notamment à Lyon où un étudiant de 22 ans s'est immolé vendredi devant un restaurant universitaire, et qui est toujours entre la vie et la mort.

En difficulté financière - il avait perdu sa bourse en "triplant" sa deuxième année de licence à l'université Lyon 2 - le jeune homme a expliqué son geste dans un message lu mardi: "Aujourd'hui je vais commettre l'irréparable, si je vise le bâtiment du Crous ce n'est pas par hasard, je vise un lieu politique".

A Paris, la grille d'entrée du ministère de l'Enseignement supérieur a été arrachée mardi soir par des manifestants, en marge d'un rassemblement d'étudiants qui s'est déroulé dans le calme devant le Crous.

A Lille, l'ancien président François Hollande a été empêché de donner une conférence à l'université par des manifestants dénonçant la précarité étudiante.

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 5
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON

Découvrez le nouveau contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 31 décembre 2019 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

PRIMÉ MEILLEUR NOUVEAU CONTRAT D’ASSURANCE VIE

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 09/12/2019

Les sociétés d'investissement de Jean-Charles Naouri, qui coiffent le groupe de distribution Casino, ont annoncé lundi avoir finalisé leurs projets de plans de sauvegarde.

Publié le 09/12/2019

Le groupe Avenir Telecom a réalisé un chiffre d'affaires consolidé de 15,2 millions d'euros au 1er semestre 2019-2020, quasiment stable par rapport à...

Publié le 09/12/2019

La cession de l'activité banque de détail de HSBC en France serait devenue une priorité, selon des sources syndicales citées lundi par 'Les Echos".

Publié le 09/12/2019

Prochaines rendez-vous à San Francisco...

Publié le 09/12/2019

Visiativ présentera le 8 janvier 2020 son 3e plan stratégique, baptisé Catalyst 2023, après avoir achevé avec succès ses deux précédents plans stratégiques avec un an d'avance...