5 372.38 PTS
-
5 371.00
+0.03 %
SBF 120 PTS
4 288.39
-
DAX PTS
12 991.28
+0.01 %
Dowjones PTS
23 328.63
+0.71 %
6 108.82
+0.27 %
Nikkei PTS
21 675.93
+1.02 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Estrosi s'étonne que LR veuille exclure Philippe qui "fait voter des lois de droite"

| AFP | 187 | 2 par 2 internautes
Le maire de Nice Christian Estrosi à Paris, le 27 juin 2017
Le maire de Nice Christian Estrosi à Paris, le 27 juin 2017 ( PATRICK KOVARIK / AFP )

Christian Estrosi, maire LR de Nice, s'est étonné mercredi que Les Républicains menacent d'exclusion le Premier ministre Edouard Philippe, "de droite" et "qui fait voter des lois de droite".

"Alors que l'heure est grave, alors qu'on doit se prononcer sur des propositions en matière de terrorisme, sur la lutte contre la radicalisation (...), ça me paraissait plus d'actualité que d'évoquer l'exclusion d'un Premier ministre de droite qui fait voter par son gouvernement et par le Parlement des lois de droite" a affirmé M. Estrosi sur Europe 1.

Sur la cinquantaine de personnalités présentes au bureau politique de LR mardi soir, seul M. Estrosi avait voté contre l'exclusion, finalement assortie d'un sursis de huit jours, du ministre Gérald Darmanin.

"Je ne me reconnais pas dans cette droite-là, moi je suis d'une droite qui veut accompagner des réformes de droite", a insisté l'ancien ministre.

"Il y a un Congrès à la fin de l'année, le moment du grand débat, on veut prendre des mesures politiques avant que ce soit le Congrès qui aborde le débat politique", a-t-il souligné.

"J'avais dit au mois de juin que l'idée selon laquelle le parti se renforce en s'épurant, c'est une vieille thèse stalinienne (...). Je continuerai au sein du bureau LR, tant qu'on m'y admettra, à faire valoir cela, en étant convaincu qu'il y a des millions de Français qui pensent à droite et qui attendent une autre expression de la part de la droite", a ajouté le maire de Nice.

Pour lui, la décision du BP de LR d'accorder huit jours à plusieurs de ses ténors, Edouard Philippe, Gérald Darmanin, Sébastien Lecornu, Franck Riester et Thierry Solère, pour "s'expliquer" avant une éventuelle exclusion, est "une attitude quelque part sectaire".

"Quand je vois les mots utilisés, cette soif de vengeance tout simplement parce que nous n'avons pas eu de candidat au second tour de l'élection présidentielle, parce que nous avons perdu les législatives, il faut faire preuve d'humilité", a encore demandé M. Estrosi.

"Vouloir exclure Edouard Philippe de LR c'est grotesque, d'autant plus que les députés et sénateurs LR votent le plus grand nombre des textes du Premier ministre", a jugé pour sa part Jean-Pierre Grand, sénateur LR de l'Hérault, dans un message à l'AFP.

 ■

Copyright © 2017 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
2 avis
Note moyenne : 2
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE BOURSE DU MOMENT

Jusqu'à
1000 € OFFERTS

sur vos frais de courtage !*

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 15 novembre 2017

CODE OFFRE : RENTREE17

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : RENTREE17 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 20/10/2017

Communiqué de Presse    Montrouge, France, le 20 Octobre; 10:35 pm CET DBV Technologies annonce les résultats de l'étude clinique de phase III chez les…

Publié le 20/10/2017

Le gestionnaire d'actifs Amundi, filiale du Crédit Agricole, prévoit de supprimer 134 postes en France, selon des sources citées vendredi par le site de 'L'Agefi'.

Publié le 20/10/2017

Le titre General Electric a connu une journée de montagnes russes vendredi à Wall Street, avec un écart de 7% en cours de séance.

Publié le 20/10/2017

La politique de dividende reste fondée sur l'évolution du Cash-flow net courant par action.

Publié le 20/10/2017

Retour d'Assemblée générale...

CONTENUS SPONSORISÉS