5 453.58 PTS
-
5 420.50
+1.04 %
SBF 120 PTS
4 351.13
-
DAX PTS
12 500.47
-
Dowjones PTS
24 322.34
+0.99 %
6 649.65
+2.08 %
Nikkei PTS
22 359.35
+0.18 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Estrosi (LR) n'est "pas un Macron-béat"

| AFP | 203 | Aucun vote sur cette news
Christian Estrosi, maire LR de Nice, le 9 mai 2017 à Paris
Christian Estrosi, maire LR de Nice, le 9 mai 2017 à Paris ( CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP/Archives )

Christian Estrosi, maire LR de Nice, a affirmé mardi qu'il n'était "pas un Macron-béat", mais qu'il encouragerait le chef de l'Etat "à tenir bon sur un certain nombre de sujets et à aller plus loin sur d'autres".

"Je ne suis pas déçu dans le fait qu'enfin il y ait quelqu'un qui dans la réforme, en si peu de temps, aille si vite", a déclaré M. Estrosi sur BFMTV et RMC. "Est-ce qu'il tiendra dans la durée? Est-ce qu'il saura persévérer? Est-ce qu'il résistera à tous les lobbies qui essaient de bloquer, y compris chez les siens (...)? Eh bien l'avenir le dira, mais je ferai partie de ceux qui l'encourageront à tenir bon sur un certain nombre de sujets et à aller plus loin sur d'autres".

"Je vois bien que, y compris chez les siens et dans sa formation politique, il y a des résistances qui veulent le ramener plus à gauche, eh bien s'il y a des gens de droite qui au contraire l'incitent à aller dans la direction qu'il a prise et même un peu plus à droite, je dis +c'est tant mieux+, et j'en fais partie aujourd'hui", a-t-il développé, se défendant cependant d'être "un Macron-béat".

L'ancien ministre s'est félicité de la promesse du chef de l'Etat de faire en sorte que tous les "étrangers en situation irrégulière" qui commettent un délit "quel qu'il soit" soient expulsés.

"C'est le retour de la double-peine", a-t-il dit, faisant son "mea culpa" pour avoir participé à son assouplissement lorsqu'il était rapporteur de la loi de sécurité intérieure de Nicolas Sarkozy en 2003. "Je dirais que nous avons été fautifs. (...) aujourd'hui nous nous rendons compte qu'il faut impérativement revenir dessus".

"Je ne comprends pas pourquoi dans la loi sur la lutte contre le terrorisme on n'a pas franchi cette étape, mais puisque le président de la République l'a proposé, chiche, je ferai partie de ceux qui le soutiendront et que ce soit fait le plus rapidement possible".

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 26/04/2018

Selon 'Challenges' et plusieurs autres journaux, François Pérol a annoncé sa démission au conseil de surveillance de BPCE. Il présidait le groupe bancaire depuis 2009, das le sillage de la crise…

Publié le 26/04/2018

Retour d'Assemblée générale...

Publié le 26/04/2018

Résultats trimestriels...

Publié le 26/04/2018

Suite à l'augmentation de capital réservée...

Publié le 26/04/2018

Retour d'Assemblée générale...