Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 611.69 PTS
-1.22 %
5 595.00
-1.42 %
SBF 120 PTS
4 456.08
-1.11 %
DAX PTS
13 787.73
-1.44 %
Dow Jones PTS
30 814.26
-0.57 %
12 803.93
-0.73 %
1.207
+0. %

Enquête ouverte pour "prise illégale d'intérêts" visant le ministre Sébastien Lecornu

| AFP | 367 | 2.33 par 9 internautes
Sébastien Lecornu le 6 janvier 2021 à l'Elysée
Sébastien Lecornu le 6 janvier 2021 à l'Elysée ( Ludovic MARIN / AFP/Archives )

Un nouveau ministre d'Emmanuel Macron dans le viseur de la justice : le PNF enquête sur des soupçons de "prise illégale d'intérêts" visant Sébastien Lecornu, chargé des Outre-mer, pour ses activités passées à la tête du département de l'Eure et au conseil d'administration d'une société autoroutière.

Le Parquet national financier a confirmé à l'AFP les informations du Canard enchaîné et de Libération selon lesquelles il a ouvert une enquête visant le ministre.

Cette enquête a été ouverte en mars 2019 des chefs de "prise illégale d'intérêts" et d'"omission de déclaration à la Haute autorité pour la transparence de la vie publique" (HATVP). Elle a été confiée à l'Office central de lutte contre la corruption et les infractions financières et fiscales (OCLCIFF).

Interrogée par l'AFP, la HATVP a toutefois indiqué n'avoir "identifié aucune omission substantielle dans les déclarations de M. Lecornu". Elle n'avait pas saisi le parquet.

Selon Libération, l'affaire est née d'un courrier d'alerte écrit par un "banquier des collectivités locales reconverti dans l'énergie" et adressé en janvier 2019 à Eliane Houlette, alors cheffe du PNF.

Ce courrier visait la double casquette de M. Lecornu avant sa désignation au gouvernement.

M. Lecornu était administrateur de la Société des autoroutes Paris Normandie (SAPN) entre juillet 2016 et juin 2017. Dans sa déclaration d'intérêts de septembre 2020 à la HATVP, il affirmé avoir touché pour cela un total de 7.874 euros bruts de "jetons de présence".

Or M. Lecornu était au même moment président du département de l'Eure, et a, à ce titre, approuvé plusieurs délibérations de la collectivité ayant trait à la SAPN, au moins quatre selon le Canard, cinq selon Libération.

Sollicité par l'AFP, le cabinet du ministre a indiqué que "ce mandat a été exercé par Sébastien Lecornu de façon totalement transparente, faisant l’objet des publications légales classiques et d'une déclaration à la HATVP".

"Sébastien Lecornu a tout simplement poursuivi une pratique historique, à la suite de son élection, en siégeant pendant un an au sein du Conseil de SAPN", a-t-on ajouté.

"Lorsqu'en 2005 les autoroutes ont été concédées par l'État à des opérateurs privés, il a été nécessaire de maintenir (...) des liens étroits avec les autorités publiques" et "à ce titre, les départements du Calvados, de la Seine-Maritime et de l'Eure sont actionnaires minoritaires de SAPN et, dès lors, participent à l'assemblée générale", a précisé le cabinet.

"La voix des territoires"

"La présence des présidents de conseil départemental permet de faire entendre la voix des territoires, relayant les impératifs publics", a-t-on insisté.

Dans sa déclaration à la HATVP, M. Lecornu indique que la fin de ce mandat à la SAPN a été "actée" lors d'une assemblée générale en juin 2017.

Lorsqu'il a été nommé au gouvernement en juin 2017, M. Lecornu participait aux organes dirigeants de 27 organismes publics ou privés ou d'une société, selon sa déclaration à la HATVP, selon laquelle deux fonctions étaient rémunérées, dont celle d'administrateur de la SAPN.

M. Lecornu a été d'abord nommé Secrétaire d'État auprès du ministre de la Transition écologique, sous Nicolas Hulot. Il a ensuite pris le portefeuille des Collectivités territoriales en octobre 2018, puis est devenu lors du dernier remaniement de juillet ministre des Outre-mer.

Plusieurs ministres actuels ou passés d'Emmanuel Macron font actuellement l'objet d'une enquête.

La cour de Justice de la République enquête depuis juillet sur les anciens Premier ministre ou ministres Edouard Philippe, Sibeth Ndiaye et Agnès Buzyn, mais aussi sur l'actuel ministre de la Santé Olivier Véran, pour leur gestion de l'épidémie de coronavirus.

Depuis mercredi, elle enquête également sur des soupçons de "prises illégales d'intérêts" visant le Garde des Sceaux Eric Dupond-Moretti.

Des enquêtes visent également le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin pour "viol", le ministre aux Comptes publics Olivier Dussopt pour des soupçons de "corruption" et de "prise illégale d'intérêts" et le ministre chargé des PME Alain Griset pour des soupçons d'"abus de confiance".

François Bayrou, Marielle de Sarnez, Sylvie Goulard et Richard Ferrand ont eux démissionné du gouvernement en juin 2017 suite à des ouvertures d'enquêtes.

 ■

Copyright © 2021 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
9 avis
Note moyenne : 2.33
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

UNE OFFRE EXCLUSIVE EN FRANCE AVEC

Grâce à un partenariat exclusif en France avec Morgan Stanley, Bourse Direct propose, à ses clients et en exclusivité, la plus large gamme de produits de bourse jamais présentée jusqu'ici sur le marché français.

» Découvrir

PRODUITS A EFFET DE LEVIER PRESENTANT UN RISQUE DE PERTE EN CAPITAL EN COURS DE VIE ET A L'ECHEANCE.
Produits à destination d'investisseurs avertis disposant des connaissances et de l'expérience nécessaires pour évaluer les avantages et les risques. Consultez la rubrique “facteurs de risques”.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 15/01/2021

Sogeclair, concepteur et producteur de solutions innovantes à forte valeur ajoutée pour la mobilité, annonce avoir conclu l'opération d'entrée de...

Publié le 15/01/2021

L'Administrateur Provisoire, assisté de l'Administrateur Judiciaire ont arrêté les états financiers sociaux et consolidés du groupe EEM le 15 janvier...

Publié le 15/01/2021

Valneva, société spécialisée dans les vaccins contre des maladies infectieuses générant d'importants besoins médicaux, a annoncé aujourd'hui une...

Publié le 15/01/2021

A la suite de l'ordonnance de référé du 9 octobre 2020 et de l'arrêt de la Cour d'appel du 19 novembre 2020, ayant ordonné la suspension des effets de...

Publié le 15/01/2021

Valneva a annoncé une modification des termes de son accord de financement avec les fonds américains spécialisés dans le secteur de la santé Deerfield Management Company et OrbiMed. Compte tenu…

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne