En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 326.49 PTS
+0.85 %
5 280.5
+0.98 %
SBF 120 PTS
4 205.50
+0.88 %
DAX PTS
12 044.98
+0.77 %
Dowjones PTS
25 633.86
+0.56 %
7 360.63
+0.72 %
1.119
+0.06 %

En Seine-Saint-Denis, Bardella (RN) parle "submersion migratoire" et islamisme

| AFP | 321 | 1 par 1 internautes
La tête de liste du Rassemblement national (RN) Jordan Bardella lors d'un meeting à Metz, le 1er mai 2019
La tête de liste du Rassemblement national (RN) Jordan Bardella lors d'un meeting à Metz, le 1er mai 2019 ( JEAN-CHRISTOPHE VERHAEGEN / AFP/Archives )

En meeting sur ses terres de Seine-Saint-Denis, la tête de liste RN pour les élections européennes Jordan Bardella a dénoncé mercredi la "submersion migratoire" et "l'islamisme" qui mineraient ce département populaire, préfiguration selon lui ce que pourrait être "la France entière".

"La situation ici en Seine-Saint-Denis préfigure peut-être ce que sera demain l'ensemble de l'Ile-de-France, et après-demain la France entière si nous ne reprenons pas rapidement le destin de notre pays en main", a-t-il lancé à Bobigny, devant une centaine de militants.

"Ce qui m'a fait commencer à coller des affiches à la cité des Bosquets à Montfermeil, à l'âge de 16 ans, c'est évidemment la situation de submersion migratoire et de communautarisme que nous vivons dans ces territoires, et l'urgence de défendre notre identité", a-t-il raconté.

Citant un récent rapport parlementaire, le jeune candidat du Rassemblement national s'est offusqué que l'Etat soit "incapable de déterminer le nombre d'habitants en Seine-Saint-Denis en raison du chiffre ahurissant de l'immigration clandestine (...) estimée à 20% de la population, soit 400.000 personnes, l'équivalent de la population d'un département comme le Jura".

La "déferlante infernale ne s'arrêtera pas si nous ne mettons pas un terme à la pompe aspirante et au laxisme face à l'immigration clandestine", a-t-il poursuivi, déplorant que "40% des nouveaux nés de Seine-Saint-Denis aient un prénom arabo-musulman".

Evoquant le cas de sa famille, arrivée d'Italie dans les années 1960, il a défendu "les gens d'origine étrangère qui, dans les quartiers, aiment la France". "Mes parents sont issus d'une immigration qui s'est intégrée, s'est assimilée, a travaillé, aimait la France et voulait en être partie intégrante", a-t-il dit.

Décrivant des quartiers minés par le communautarisme et l'islamisme, il a promis que le RN, une fois "au pouvoir", mettrait "l'islam radical à genoux".

Venu assister à la réunion avec son père, Nicolas Lamaire, 24 ans, a qualifié la situation en Seine-Saint-Denis de "dramatique". "Nos cités sont blindées de gens qui volent, violent, rackettent, tuent, on n'en peut plus. Seul le RN est capable de faire quelque chose contre ça", a dit cet habitant de Drancy qui regrette que, dans son quartier, le RN "diabolisé à la télé" "fasse peur".

Son père Guy, ancien électeur socialiste, acquiesce. Ce commerçant retraité, qui n'a jamais raté un scrutin, explique être passé au RN "il y a quelques années", après voir été "déçu par tous les autres".

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 1
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON

Découvrez le nouveau contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 30 juin 2019 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

PRIMÉ MEILLEUR NOUVEAU CONTRAT D’ASSURANCE VIE

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 24/05/2019

Le hedge fund britannique TT International détenait 0,97% du capital de Rallye en position vendeuse le 22 mai

Publié le 24/05/2019

L''affaire Huawei' n'a pas été sans conséquence pour le secteur technologique cette semaine...

Publié le 24/05/2019

Foot Locker a affiché, au premier trimestre, un bénéfice par action ajusté de 1,53 dollar contre 1,45 dollar un an plus tôt, et des attentes de 1,60 dollar par action. Pour sa part, le chiffre…

Publié le 24/05/2019

Forte croissance à prévoir...

Publié le 24/05/2019

LDC signe l'une des belles performances de la semaine à Paris avec un titre qui progresse d'environ 5,5%, à 114 euros ce vendredi...