En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 871.91 PTS
-
5 866.0
-0.09 %
SBF 120 PTS
4 623.22
+0. %
DAX PTS
13 166.58
-
Dow Jones PTS
28 015.06
+1.22 %
8 397.37
+0. %
1.106
+0.02 %

En Bolivie, les tweets anti-indigènes effacés par la présidente

| AFP | 441 | Aucun vote sur cette news
Jeanine Áñez saluda desde el Palacio Quemado en La Paz el 12 de noviembre de 2019
Jeanine Áñez saluda desde el Palacio Quemado en La Paz el 12 de noviembre de 2019 ( Aizar RALDES / AFP )

Depuis son accession au pouvoir, mardi, des publications sur les réseaux assurent que la présidente par intérim de la Bolivie Jeanine Añez aurait effacé des vieux messages compromettants sur Twitter. L'AFP a vérifié l'existence de ces tweets: la plupart ont bel et bien existé.

Interrogée à ce sujet, la sénatrice de droite a nié avoir publié des messages "malintentionnés" et a accusé le camp d'Evo Morales d'avoir employé des "guerriers numériques" pour falsifier son compte. "J'ai vu quelques tweets que je n'ai jamais écrits", a ajouté cette avocate de 52 ans qui affiche fièrement sa foi chrétienne, sans préciser lesquels.

Le nouvel an aymara

"Pas de nouvel an aymara, ni d'étoile du matin! Bande de sataniques, personne ne peut remplacer Dieu!", peut-on lire sur une des captures d'écran (1) qui circule, en référence aux festivités indigènes qui se célèbrent tous les 21 juin dans les communautés autochtones de Bolivie, du Chili, d'Argentine et du Pérou pour marquer le début du nouveau cycle agricole.

Ce tweet a été publié par Mme Añez le 20 juin 2013, à la veille de la célébration, avant d'être effacé. Le message est encore visible sur le site Wayback Machine (2), qui archive les pages web. Outre les nombreuses captures du tweet circulant sur internet, ce dernier peut se trouver en faisant une recherche avancée sur Google (3).

1 - https://perma.cc/7ZWX-ZAG8

2 - http://u.afp.com/JVSA

3 - https://perma.cc/6ZD3-RKPM

La Bolivie "libre" de ses indigènes

C'est une des captures d'écran les plus partagées. Il s'agit d'un supposé tweet (4) datant du 14 avril 2013: "Je rêve d'une Bolivie libre des rites sataniques indigènes, la ville n'est pas faite pour les indiens, qu'ils aillent vers l'Altiplano ou le Chaco", en référence au Pantanal, qui s'étend entre la Bolivie, le Brésil et le Paraguay et qui constitue la plus grande zone humide de le planète.

Mais l'AFP n'a trouvé aucune trace de cette publication, ni sur l'historique des tweets de Mme Añez (5) sur Wayback Machine, ni sur la recherche avancée de Google.

4 - https://perma.cc/MP9U-LKEQ

5 - http://u.afp.com/JVSm

Evo, le "pauvre indigène"

Des captures d'écran d'un tweet datant du 5 octobre 2019, où la présidente qualifie celui qui est alors encore président de Bolivie de "pauvre indigène" "accroché au pouvoir", sous un dessin d'Evo Morales agrippant un fauteuil présidentiel.

Un journaliste de l'AFP a pu faire une capture d'écran (6) montrant le tweet sur le compte d'Añez quelques minutes avant qu'il ne soit effacé. Il est également resté archivé dans Wayback Machine (7).

6 - https://perma.cc/HPC6-85PV

7 - http://u.afp.com/JVSn

Doutes sur les peuples originaires

D'autres publications sur les réseaux sociaux relaient la capture d'écran d'un tweet (8) où Mme Añez émet des doutes sur des personnes apparaissant sur une photo, en se demandant s'ils font partie des peuples "originaires".

Le tweet date du 6 novembre, peu avant son arrivée au pouvoir. Il a été effacé depuis. On le retrouve sur Wayback Machine (9) et sur la recherche avancée de Google (10).

8 - https://perma.cc/9WK7-4T3Y

9 - http://u.afp.com/JVS8

10 - http://u.afp.com/JVS8

Les explications de Mme Añez

"J'ai vu quelques tweets que je n'ai jamais écrits", a-t-elle déclaré vendredi lors d'une conférence de presse sans préciser lesquels.

"Un des mécanismes de manipulation qu'utilisait le gouvernement d'Evo Morales, c'est justement les réseaux sociaux avec les célèbres guerriers numériques qui (...) étaient chargés de surveiller les (comptes sur les) réseaux sociaux des politiciens comme moi qui avons une autre manière de penser, qui avons choisi de vivre en démocratie et librement et qui sommes en train de nous battre pour cela, dans le but de falsifier les comptes", a-t-elle ajouté.

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON

Découvrez le nouveau contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 31 décembre 2019 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

PRIMÉ MEILLEUR NOUVEAU CONTRAT D’ASSURANCE VIE

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 09/12/2019

Vérimatrix a finalisé la cession de sa division Silicon IP & Protocoles sécurisés à Rambusw coté sur le Nasdaq, pour un prix de 65 millions de dollars...

Publié le 09/12/2019

Carmat annonce le traitement du 12e patient de l'étude PIVOT en République tchèque...

Publié le 09/12/2019

Sanofi et Synthorx, société de biotechnologie spécialisée dans le développement de traitements visant à prolonger et améliorer la vie des personnes...