En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 875.93 PTS
+1.70 %
4 872.00
+1.68 %
SBF 120 PTS
3 888.85
+1.75 %
DAX PTS
11 205.54
+2.63 %
Dowjones PTS
24 706.35
+1.38 %
6 784.61
+0.98 %
1.136
+0.00 %

Emplois fictifs: Marine Le Pen de nouveau convoquée par les juges

| AFP | 554 | Aucun vote sur cette news
Marine Le Pen le 7 septembre 2018 à Châlons-en-Champagne
Marine Le Pen le 7 septembre 2018 à Châlons-en-Champagne ( FRANCOIS NASCIMBENI / AFP )

Marine Le Pen a annoncé vendredi qu'elle était de nouveau convoquée par les juges sur l'affaire des emplois fictifs au Parlement européen, fustigeant une action délibérée des juges afin de perturber sa campagne pour les élections européennes.

Avec les juges, "le pire est toujours sûr", a déclaré la présidente du RN en annonçant cette nouvelle convocation en marge de son premier déplacement depuis les congés d'été à la Foire de Châlons-en-Champagne (Marne).

"Je vais leur répondre", a-t-elle affirmé, interrogée par l'AFP. Elle a ensuite précisé qu'elle se rendrait à la convocation des magistrats mais sans dire si elle répondrait aux questions des juges ou si elle se contenterait d'une simple déclaration comme lors de sa mise en examen en juin 2017.

"C'est fait pour" perturber la campagne des élections européennes qui auront lieu en mai, a estimé la finaliste de la présidentielle de 2017 au sujet de cette nouvelle convocation dont elle n'a pas précisé la date.

Quand les juges ont gelé le versement de deux millions d'aide publique au RN, dans le cadre de cette affaire, "ils ont dit à la face du monde qu'ils n'instruisaient pas à charge et à décharge mais exclusivement à charge", a-t-elle déploré. Les juges "considèrent avant même que l'instruction soit terminée que nous (sommes) coupables", a ajouté la présidente du RN.

Les juges d'instruction qui enquêtent sur cette affaire, dont le préjudice estimé par le Parlement européen s'approche des sept millions d'euros pour la période 2009-2017, ont justifié cette saisie de deux millions d'euros par l'endettement du parti.

- "Fonctionnement minimum" -

Outre le FN devenu RN, sa présidente Marine Le Pen, son compagnon Louis Aliot et Nicolas Bay - dont le nom circule pour conduire la liste du RN aux élections européennes - ont été mis en examen pour "abus de confiance" ou "complicité d'abus de confiance", délits passibles de trois ans de prison et de 375.000 euros d'amende.

Vendredi, les juges Claire Thépaut et Renaud Van Ruymbeke ont requalifié la mise en examen de l'eurodéputé Nicolas Bay, désormais poursuivi pour "détournements de fonds publics", un délit plus grave punissable de 10 ans de prison et d'un million d'euros d'amende.

Quinze mises en examen connues ont été ordonnées par les magistrats, cosaisis depuis décembre 2016 d'une information judiciaire ouverte notamment pour "abus de confiance".

Selon des sources proches du dossier, l'ensemble des mises en examen du dossier doivent faire l’objet d’une requalification générale en raison d'un récent arrêt de la Cour de la Cassation qui a validé la possibilité de poursuivre des parlementaires pour "détournements de fonds publics". L'ex-eurodéputée Marine Le Pen est également concernée, selon l'une de ces sources.

Mercredi, un ancien personnage-clé de l'organisation du FN au Parlement européen, Charles Van Houtte, avait déjà été mis en examen pour "complicité de détournements de fonds publics".

Alors que le RN a fait appel de la saisie des deux millions d'euros qui le plonge dans une grande difficulté financière, Marine Le Pen a assuré jeudi que son parti ferait campagne pour les élections européennes "quelles que soient les conditions".

Vendredi, Marine Le Pen, qui s'est déclarée "optimiste" sur cet appel, a cependant fait état d'un parti réduit au "fonctionnement minimum". "On paie le loyer, les salaires mais rien d'autre. On ne peut plus imprimer de tracts, d'affiches", a-t-elle déploré.

Si la saisie est maintenue, le parti continuera ses appels aux dons "jusqu'au versement de la deuxième partie de la subvention" publique en novembre, a-t-elle précisé.

Pour sa campagne, elle compte se rendre dans "beaucoup de pays européens" afin de "mettre un coup d'arrêt" à l'Union européenne et "faire basculer la majorité" au Parlement européen, face à un Emmanuel Macron "affaibli" et qui "panique".

Elle a aussi indiqué qu'elle "aurait l'occasion de discuter" avec Steve Bannon, l'ancien stratège de Donald Trump qui entend désormais prodiguer ses conseils aux formations populistes et nationalistes en Europe.

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

RETROUVEZ LES WEBINAIRES BOURSE DIRECT

Les Turbos Call, du levier à la hausse pour votre portefeuille
Lundi 28 janvier de 12h30 à 13h30

Les SCPI, un produit incontournable dans la conjoncture actuelle ?
Vendredi 1er février de 12h15 à 13h00

Protéger son portefeuille avec les Turbos Put
Lundi 11 février de 12h30 à 13h00

Tradez sur le CAC 40 avec du levier
Lundi 18 février de 12h15 à 13h00

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 18/01/2019

SOITECLe groupe dévoilera son chiffre d'affaires au troisième trimestre.source : AOF

Publié le 18/01/2019

A la suite du communiqué du 7 décembre 2018, MM. Philippe Houdouin, Silvère Baudouin, Christophe Sollet, Michel Picot, Éric Saiz, Dominique Roche, HIFIC ainsi que Financière Arbevel ont annoncé…

Publié le 18/01/2019

En 2018, Biosynex a réalisé un chiffre d'affaires de 31,2 millions d'euros, en hausse de 2,3%. La tendance est similaire à celle constatée au premier semestre avec notamment une forte dynamique de…

Publié le 18/01/2019

Iliad annonce la mise en oeuvre d'un partenariat stratégique avec la société Jaguar Network, fournisseur de service à destination des entreprises et des marchés publics, à travers une prise de…

Publié le 18/01/2019

                                Paris, le 18 janvier 2019    Alliance stratégique entre Iliad et Jaguar Network       Le Groupe Iliad annonce la mise en…