En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ browserName + ' ' + browserVersion }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 372.31 PTS
-
5 376.00
-
SBF 120 PTS
4 310.01
-
DAX PTS
12 695.16
-
Dowjones PTS
24 657.80
-0.17 %
7 280.70
+0.73 %
Nikkei PTS
22 585.44
+0.13 %

Emplois aidés: le gouvernement recevra les représentants des collectivités

| AFP | 258 | Aucun vote sur cette news
Edouard Philippe, le 28 août 2017 à l'Elysée
Edouard Philippe, le 28 août 2017 à l'Elysée ( CHRISTIAN HARTMANN / POOL/AFP )

Le gouvernement recevra "d'ici la fin de la semaine" les représentants des collectivités territoriales, inquiètes de la baisse du nombre de contrats aidés à l'approche de la rentrée, a annoncé mercredi Edouard Philippe.

"Attentif à la demande des collectivités territoriales à l’approche de la rentrée scolaire, le Premier Ministre a demandé à Jacques Mézard, ministre de la Cohésion des Territoires, Muriel Pénicaud, ministre du Travail, et Jean-Michel Blanquer, ministre de l’Education nationale, de recevoir d’ici la fin de la semaine les associations nationales représentatives des collectivités territoriales", a annoncé Matignon dans un communiqué.

Des élus locaux, en métropole comme en outre-mer, mais également des membres d'associations et de l'opposition, se sont ouvertement inquiétés au cours de l'été de la baisse du nombre de contrats aidés décidée par le gouvernement, alors que ces emplois sont particulièrement utilisés par les municipalités pour préparer la rentrée scolaire. Certaines d'entre elles, notamment sur l'île de La Réunion, ont fait le choix de reporter momentanément la rentrée scolaire.

"Le gouvernement aidera les collectivités à mobiliser d’autres dispositifs d’accès à l’emploi, notamment en développant le recrutement de jeunes sous statut d’apprenti en collectivité", a également assuré le Premier ministre.

Interrogé jeudi sur BFMTV/RMC, Edouard Philippe avait réévalué à 320.000 le nombre de contrats aidés pour 2017, contre 459.000 en 2016.

"Mon objectif n'est pas de dire +les contrats aidés, c'est mal+". Pour les personnes concernées, c'est "momentanément utile", et pour les collectivités, c'est un gain de coût. "Mais à la fin de la fin", "c'est une politique publique qui ne produit pas de bons résultats pour le retour à l'emploi", et s'avère "très onéreuse", a-t-il argumenté.

En 2018, "il y aura encore des contrats aidés" mais "il y en aura moins que ce qui existe aujourd'hui", a-t-il martelé.

"On fera en sorte que l'utilisation des contrats aidés dans l'éducation nationale et les outre-mer soit préservée", a cependant nuancé le Premier ministre.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 20/06/2018

Au cumul de 5 mois à fin mai, le chiffre d'affaires global a progressé de +1.8% à périmètre comparable...

Publié le 20/06/2018

931,5 kE de bénéfices en 2017...

Publié le 20/06/2018

Retour d'Assemblée générale Frey...

Publié le 20/06/2018

"Nous souhaitions nous rapprocher d'un industriel partageant nos valeurs"...

Publié le 20/06/2018

Communiqué de presse - 20 juin 2018       La société Autolib' conteste vigoureusement les allégations contenues dans le communiqué du Syndicat…