En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ browserName + ' ' + browserVersion }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 372.31 PTS
-0.34 %
5 379.50
-0.08 %
SBF 120 PTS
4 310.01
-0.31 %
DAX PTS
12 695.16
+0.14 %
Dowjones PTS
24 708.03
+0.03 %
7 299.96
+0.99 %
Nikkei PTS
22 555.43
+1.24 %

Emmanuel Macron est arrivé au salon de l'Agriculture

| AFP | 379 | Aucun vote sur cette news
Le président Emmanuel Macron et le ministre de l'Agriculture Stéphane Travert (à gauche) participent à un petit-déjeuner avec les principaux acteurs institutionnels de l'agriculture française au salon de l'Agriculture le 24 février 2018 à Paris
Le président Emmanuel Macron et le ministre de l'Agriculture Stéphane Travert (à gauche) participent à un petit-déjeuner avec les principaux acteurs institutionnels de l'agriculture française au salon de l'Agriculture le 24 février 2018 à Paris ( LUDOVIC MARIN / AFP )

Emmanuel Macron est arrivé samedi matin porte de Versailles à Paris, où il inaugure son premier salon de l'Agriculture en tant que président de la République.

Le président, arrivé à 07H45, avant l'ouverture au public, a débuté sa visite par une rencontre à huis-clos avec les principaux acteurs institutionnels de l'agriculture française, a constaté une journaliste de l'AFP. Il déambulera plus tard dans les stands à la rencontre des exposants.

Pour cette réunion en forme de petit-déjeuner, proposée par l'Elysée, les dirigeants des cinq syndicats représentatifs du secteur sont présents (FNSEA, Jeunes agriculteurs, Confédération paysanne, Coordination rurale, Modef), ainsi que ceux de la Mutualité sociale agricole (MSA, la sécurité sociale du monde agricole), de l'organisme de recherche INRA, de Coop de France et d'autres organismes institutionnels du secteur.

Lors de sa visite au salon l'an dernier, quand il n'était encore que candidat à la présidence, Emmanuel Macron avait proposé de restructurer l'agriculture française autour de ses "filières" pour la sortir de la crise. Cette semaine, en recevant quelques 700 jeunes agriculteurs à l'Elysée, il a de fait souligné la "révolution culturelle" qu'il dit avoir engagée dans le secteur.

Avant la visite, l'Elysée a fait savoir que le président se déplaçait toujours avec plusieurs costumes de rechange. L'an passé, il avait reçu un oeuf sur l'épaule, dont il avait plaisanté, affirmant que le jet de projectile relevait du folklore du salon.

Jeudi il a d'ailleurs pris les devants en soulignant qu'il se "moquait totalement" de l'ambiance dans laquelle il serait reçu Porte de Versailles, concentré qu'il est sur la construction du "visage de la France agricole des prochaines années".

Vitrine des productions alimentaires françaises sur fonds d'angoisse de l'avenir pour la ruralité, la 55e édition du salon accueille cette année près de 4.000 animaux d'élevage venus de toutes les régions de France.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 20/06/2018

Voir infographie et version PDF en pièce jointe. Rueil-Malmaison, le 20 juin 2018   Spiecapag, filiale de VINCI, remporte un important contrat sur  le projet de gazoduc…

Publié le 20/06/2018

Grâce à l'effet volume conjugué à une bonne maîtrise des marges

Publié le 20/06/2018

Le Conseil d'Administration d'Eiffage, réuni le 20 juin 2018, a décidé, sur autorisation de l'Assemblée générale du 25 avril 2018 dans sa neuvième résolution à caractère extraordinaire, de…

Publié le 20/06/2018

Le groupe Eiffage précise qu'il est entré en négociation exclusive avec la holding du groupe Migné en vue de l'acquisition de ses carrières et...