En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ browserName + ' ' + browserVersion }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 372.31 PTS
-
5 376.00
+0.20 %
SBF 120 PTS
4 310.01
-
DAX PTS
12 695.16
-
Dowjones PTS
24 657.80
-0.17 %
7 280.70
+0.73 %
Nikkei PTS
22 585.44
+0.13 %

El Guerrab face à "sa conscience" pour la suite de son mandat, selon Ferrand

| AFP | 250 | Aucun vote sur cette news
Le président du groupe parlementaire REM Richard Ferrand à Paris, le 4 juillet 2017
Le président du groupe parlementaire REM Richard Ferrand à Paris, le 4 juillet 2017 ( CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP/Archives )

Le député M'jid El Guerrab, qui a quitté La République en marche (REM) après sa mise en examen pour "violences volontaires avec arme", est "face à sa conscience" et "ses électeurs" pour la suite de son mandat, a jugé jeudi Richard Ferrand, sans l'appeler explicitement à démissionner.

M. El Guerrab, élu de la 9e circonscription des Français de l'étranger, a violemment agressé la semaine dernière à coups de casque le responsable socialiste Boris Faure lors d'une altercation à Paris.

"Lorsque j'ai eu connaissance des faits, j'avais fait appeler ce collègue et je lui ai indiqué que puisqu'il était en tout cas accusé d'avoir eu une altercation, une rixe, et qu'à l'occasion il avait lui-même reconnu avoir porté un mauvais geste", "il me semblait qu'il valait mieux qu'il soit totalement libre pour se défendre, que le groupe ne pouvait pas être solidaire en tant que tel de la phase judiciaire qui l'attendait, et qu'il valait mieux qu'il se mette en retrait. Et l'intéressé a admis que c'était mieux ainsi", a expliqué le président du groupe REM à l'Assemblée sur LCI.

Mardi, "il est allé devant les instances du parti La République en marche, où je ne siège pas, et il a mis sa démission sur la table, ce qui était plus simple pour tout le monde, y compris pour lui", a poursuivi Richard Ferrand.

Doit-il à présent démissionner de son mandat de député ? "Ca, c'est lui qui, en conscience, doit faire face aux électrices et aux électeurs de son territoire d'élection. Maintenant, il est non inscrit, il est avec sa conscience et face aux électrices et aux électeurs auxquels il doit expliquer pourquoi il choisit de continuer ou d'arrêter", a répondu M. Ferrand.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 20/06/2018

Au cumul de 5 mois à fin mai, le chiffre d'affaires global a progressé de +1.8% à périmètre comparable...

Publié le 20/06/2018

931,5 kE de bénéfices en 2017...

Publié le 20/06/2018

Retour d'Assemblée générale Frey...

Publié le 20/06/2018

"Nous souhaitions nous rapprocher d'un industriel partageant nos valeurs"...

Publié le 20/06/2018

Communiqué de presse - 20 juin 2018       La société Autolib' conteste vigoureusement les allégations contenues dans le communiqué du Syndicat…