En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 479.10 PTS
-
5 467.50
-
SBF 120 PTS
4 386.46
-
DAX PTS
12 374.66
+0.19 %
Dowjones PTS
26 492.21
-0.26 %
7 563.19
+0.19 %
1.176
-0.03 %

Education: Blanquer estime mener la politique "la plus sociale" et "progressiste" depuis 20 ans

| AFP | 297 | Aucun vote sur cette news
Le ministre de l'Education Jean-Michel Blanquer lors d'une séance de questions à l'Assemblée le 13 décembre 2017
Le ministre de l'Education Jean-Michel Blanquer lors d'une séance de questions à l'Assemblée le 13 décembre 2017 ( FRANCOIS GUILLOT / AFP/Archives )

Le ministre de l'Éducation nationale, Jean-Michel Blanquer, a estimé samedi que son action est "la plus progressiste" et n'a "jamais été aussi sociale en matière d'éducation, au moins depuis vingt ans", lors du congrès du MoDem devant lequel il était convié à s'exprimer.

"Parfois, les premières mesures que nous avons prises ont été perçues comme étant tournées vers le passé. De même, certaines sont décrites par certains comme n'étant pas sociales", a déploré le ministre de l'Éducation nationale.

"Je prétends que jamais une action en matière d'éducation n'a été aussi sociale, au moins depuis 20 ans. Je prétends aussi que ce qui est en train d'être fait est le plus progressiste et avant-gardiste en matière d'éducation nationale", a-t-il poursuivi.

Très largement applaudi par quelque 500 militants MoDem réunis lors du congrès du parti centriste tout le week-end dans un hôtel parisien, Jean-Michel Blanquer a été présenté par le patron du mouvement centriste, François Bayrou, comme celui "qui l'a réconcilié avec le ministère de l'Education nationale".

M. Bayrou avait occupé ce portefeuille ministériel dans les gouvernements Balladur et Juppé (1993-1997).

Le nouveau locataire de la rue de Grenelle avait en revanche été sévèrement étrillé par les syndicats lors des semaines qui avaient suivi sa prise de fonction.

Le syndicat SE-UNSA, souvent qualifié de réformiste, avait considéré à la rentrée que des "conservateurs" succédaient à des "progressistes", plutôt que "droite contre gauche".

M. Blanquer s'en est défendu, samedi, en appelant à "avancer à la lumière de la science", contre "le surgissement d'un obscurantisme", "y compris dans des sphères intellectuelles".

Il a également insisté sur l'articulation entre éducation et culture, en revendiquant par ailleurs une "école du discernement".

"Nous avons plus que jamais besoin d'avoir des enfants qui ont du sens logique, qui sauront discerner le bien, le vrai, le beau. Ce sens logique, il ne s'oppose pas à la culture, aux arts, au contraire, il va avec", a-t-il ajouté.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

NOUVEAUTÉ - Bourse Direct lance ses Webinaires

Trader sur Indices, Matières Premières, Devises...
Lundi 2 octobre de 12h00 à 13h00

Les Produits de rendement : découvrir un nouveau support d'investissement
Jeudi 11 octobre de 12h30 à 13h00

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 25/09/2018

Le résultat net, qui intègre désormais un IS à taux plein en raison de la fin en 2017 des déficits reportables, atteint 0,94 ME en croissance de +310,3%...

Publié le 25/09/2018

Pour l'exercice 2018, le Groupe DOM Security maintient sa prévision de chiffre d'affaires de 180 ME hors croissance externe...

Publié le 25/09/2018

Le groupe reste optimiste pour la poursuite de son exercice...

Publié le 25/09/2018

Au 30 juin 2018, les capitaux propres s'élèvent à 11,71 ME...

Publié le 25/09/2018

Le résultat net des entreprises consolidées s'élève à 10,9 ME sur le 1er semestre...