5 319.17 PTS
-0.32 %
5 307.50
-0.41 %
SBF 120 PTS
4 234.88
-0.39 %
DAX PTS
12 993.73
-0.41 %
Dowjones PTS
23 358.24
-0.43 %
6 314.51
-0.39 %
Nikkei PTS
22 396.80
+0.20 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Edouard Philippe écrit aux maires à un mois de leur 100e congrès

| AFP | 140 | Aucun vote sur cette news
Le Premier ministre Edouard Philippe, lors du Congrès des départements à Marseille, le 20 octobre 2017
Le Premier ministre Edouard Philippe, lors du Congrès des départements à Marseille, le 20 octobre 2017 ( ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP/Archives )

Edouard Philippe a écrit lundi aux maires de France pour répondre à leurs "interrogations" sur les mesures prises par le gouvernement, notamment en matière de finances publiques, et rappeler qu'il souhaite engager un "pacte de confiance" avec les collectivités.

A moins d'un mois du 100e congrès des maires, le Premier ministre a souhaité "s'adresser directement" à chacun d'entre eux pour ne pas "laisser prospérer les allégations trompeuses qui ont pu être diffusées", selon ce courrier diffusé par Matignon.

Diminutions des contrats aidés, logement, suppression de la taxe d'habitation pour 80% des ménages... : il revient en détail sur les mesures prises ces derniers mois qui impactent directement les communes.

"Contrairement à ce qui a pu être dit", en 2018, la Dotation globale de fonctionnement (DGF), principale contribution financière de l'Etat aux collectivités, "ne baissera pas. Elle s'élèvera, comme l'an dernier, à 30,98 milliards d'euros", souligne-t-il. "De même, les dotations destinées à soutenir l'investissement local ne diminueront pas", avec un montant de 1,8 milliard d'euros.

Edouard Philippe assure également les maires que "le gouvernement compensera à l'euro près le dégrèvement de taxe d'habitation dont bénéficieront, d'ici 2020, 80% des foyers". Votée samedi à l'Assemblée nationale, cette mesure inquiète particulièrement les maires, la taxe d'habitation constituant jusque là l'une des principales ressources des communes.

S'agissant des dépenses, il rappelle aux élus que les 13 milliards d'euros d'économies demandés aux collectivités pendant la durée du quinquennat consistent en "une maîtrise raisonnée des dépenses".

Vos dépenses "vont continuer à augmenter, mais nous vous demandons de maîtriser le rythme de cette augmentation", explique-t-il : "concrètement, là où vous avez dépensé 100 euros en 2017, l'objectif sera de ne pas dépasser 101,2 en 2018, en concentrant naturellement vos efforts sur la maîtrise de vos dépenses de fonctionnement".

"Pour enclencher cette dynamique vertueuse", le Premier ministre rappelle que l'exécutif va inviter les 319 plus grandes collectivités, "qui concentrent les 2/3 de la dépense locale, à conclure des contrats d'objectifs" avec l'Etat.

Pour mener à bien la transformation profonde du pays voulue par le chef de l'Etat, "nous avons proposé de nouer un 'pacte de confiance' entre l'Etat et les collectivités", souligne-t-il. C'est le sens de la Conférence nationale des territoires lancée en juilet, qui doit à nouveau se tenir mi-décembre.

Le congrès de l'Association des maires de France (AMF) au cours duquel le président Emmanuel Macron doit intervenir, se tiendra du 21 au 23 novembre à Paris. L'AMF rassemble la quasi-totalité des maires des quelque 35.500 communes que compte le pays.

Après le clash qui a conduit les régions à rompre tout dialogue avec le gouvernement fin septembre, le Premier ministre s'est attaché à renouer le dialogue avec les élus locaux, notamment lors du congrès des départements la semaine dernière à Marseille.

 ■

Copyright © 2017 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE BOURSE DU MOMENT

Jusqu'à
1000 € OFFERTS

sur vos frais de courtage !*

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 30 novembre 2017

CODE OFFRE : RENTREE17

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : RENTREE17 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 17/11/2017

Affine a acquis auprès de la société belge Banimmo (dont elle détient 49,5 %), le marché Vaugirard, situé à Paris 15ème face à la gare Montparnasse. Cette galerie commerciale, ouverte sur le…

Publié le 17/11/2017

Gaussin Manugistique, spécialisée dans l'audit des process de manutention, a annoncé la réception usine par son distributeur Blyyd de 2 véhicules ATM (Automotive Trailer Mover) Full Elec. Les ATM…

Publié le 17/11/2017

Résultats trimestriels...

Publié le 17/11/2017

Article L. 233-8-II du Code de commerce et article 223-16 du Règlement général de l'AMF Dénomination sociale de l'émetteur :             Atos SE Name and…

Publié le 17/11/2017

Conformément à la réglementation relative aux rachats d'actions, Atos SE déclare ci-après les opérations d'achats d'actions propres pour un montant de 13,8 millions…

CONTENUS SPONSORISÉS