5 272.13 PTS
-0.33 %
5 267.5
-0.38 %
SBF 120 PTS
4 224.06
-0.36 %
DAX PTS
12 417.40
-0.56 %
Dowjones PTS
24 964.75
-1.01 %
6 779.69
+0.00 %
Nikkei PTS
21 970.81
+0.21 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Economies à l'Assemblée: "péché de jeunesse" et "com' populiste"selon Carvounas

| AFP | 229 | 5 par 1 internautes
Le député socialiste Luc Carvounas le 10 octobre 2017 à l'Assemblée nationale à Paris
Le député socialiste Luc Carvounas le 10 octobre 2017 à l'Assemblée nationale à Paris ( Bertrand GUAY / AFP/Archives )

Le questeur de l'Assemblée Florian Bachelier (LREM) a fait "un peu trop de com' populiste" avec ses nouvelles pistes d'économies pour l'institution, "un péché de jeunesse", a jugé mercredi le député socialiste Luc Carvounas.

"C’est dans le bureau de l’Assemblée que se décide notre fonctionnement à venir et pas dans les colonnes d’un journal (…) Florian Bachelier a fait un péché de jeunesse de néo-député", a déclaré sur LCP M. Carvounas, membre du bureau, plus haute instance collégiale de l'institution. "Et puis quand on veut faire un peu trop de com’ populiste, et bien on se fait remonter les bretelles pas seulement par les députés de sa propre majorité, mais par tous les députés en général".

"Alors qu’on sort de la nouvelle loi de moralisation, que nous avons tous votée, il ne faudrait pas par des maladresses de nouveaux députés, comme l’a fait Florian Bachelier, instiller dans l’esprit de nos concitoyens qu’il y ait encore une difficulté alors que nous sommes tous d’accord aujourd’hui pour que le travail des députés soit contrôlé", a-t-il ajouté.

Ce député du Val-de-Marne a aussi observé que "le monde de l’hôtellerie française s’insurgeait qu’un parlementaire ou des parlementaires veuillent diffuser (auprès de leurs collègues) le mode d’hébergement de AirBnB au moment où on essaye de faire de l’industrie du tourisme, la première industrie française".

Pour M. Carvounas, "Florian Bachelier, il est là pour être le comptable des deniers publics et faire des propositions au bureau de l’Assemblée. Donc, il faut qu’il reste dans son rôle et à sa place, et c’est ce que lui a rappelé le président de Rugy".

Et "alors qu’il a été très prolixe ces derniers jours, là pour le coup devant la plus haute instance de l’Assemblée, il ne nous a rien dit ou justifié de ce qu’il avait pu proposer. Je l’ai vu très à l’écoute de nos propositions, toutes tendances politiques confondues", a glissé ce député du groupe Nouvelle Gauche.

A des journalistes l'interrogeant sur les propositions d'économies de certains questeurs, comme sur le logement des députés, et lui demandant s'il se sentait privilégié, son camarade Stéphane Le Foll a rétorqué dans les couloirs: "Je ne suis pas privilégié".

"Ceux qui veulent aller en colocation, ça ne me dérange pas", a affirmé cet ancien porte-parole du gouvernement sous le quinquennat Hollande, disant dormir au besoin dans "un lit pliant" dans son bureau de "huit, dix mètres carrés", "au 101" rue de l'Université, près du Palais-Bourbon.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 5
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 21/02/2018

Le plus grand hôpital du sud de la Thuringe, le SRH Zentralklinikum de Suhl, a décidé de poursuivre sa collaboration fructueuse avec Spie Deutschland & Zentraleuropa, qui sera ainsi en charge des…

Publié le 21/02/2018

Le titre poursuit son mouvement de repli suite à la cassure d'une ligne de tendance haussière qui a soutenu les cours de février 2017 à janvier 2018. Du côté des indicateurs techniques, les…

Publié le 21/02/2018

Objectif rehaussé à 190 euros

Publié le 21/02/2018

Jeu disponible en mars...

Publié le 21/02/2018

La justice transalpine pourrait finalement avoir à trancher...

CONTENUS SPONSORISÉS