Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
6 776.25 PTS
+0.54 %
6 785.5
+0.81 %
SBF 120 PTS
5 275.86
+0.47 %
DAX PTS
15 280.86
+0.16 %
Dow Jones PTS
35 135.94
+0.68 %
16 399.24
+2.33 %
1.129
+0.02 %

Ecole, handicap... Les prétendants LR sortent un peu des thèmes balisés

| AFP | 303 | 1 par 3 internautes
Les candidats à la primaire de Les Républicains avant leur débat télévisé le 21 novembre 2021, à Paris
Les candidats à la primaire de Les Républicains avant leur débat télévisé le 21 novembre 2021, à Paris ( JULIEN DE ROSA / AFP )

Ecole, handicap, culture... Les cinq candidats à l'investiture de LR pour la présidentielle sont un peu sortis des thèmes balisés sur l'immigration et le pouvoir d'achat, dimanche lors de leur troisième et avant-dernier débat télévisé.

A dix jours du congrès qui désignera leur candidat du 1er au 4 décembre, Michel Barnier, Xavier Bertrand, Eric Ciotti, Philippe Juvin et Valérie Pécresse se retrouvaient sur CNews et Europe1, pour un débat plus animé que les deux premiers, et dépassant le régalien sur lequel chacun fait assaut de fermeté depuis des semaines.

Challenger de la compétition, Philippe Juvin a averti en début d'émission, alors que chacun pouvait parler du thème de son choix: "Nous avons abordé des questions fondamentales que sont la sécurité et l'immigration, mais cela ne peut pas suffire" car "si nous ne parlons que de cela, nous allons nous miniaturiser".

Choisissant l'éducation, Valérie Pécresse a assuré que "la lutte contre le décrochage scolaire sera la grande cause de (son) quinquennat" avec "un examen à l'entrée en 6e" et "la fin du collège unique". "Il faut aider les enseignants" qui "sont victimes du +pas de vague+", a-t-elle ajouté, en taclant "la dictature d'un politiquement correct qui réécrit notre histoire".

Avant le débat des prétendants à l'investiture LR le 21 novembre 2021 sur le plateau de CNews
Avant le débat des prétendants à l'investiture LR le 21 novembre 2021 sur le plateau de CNews ( JULIEN DE ROSA / AFP )

Pour Xavier Bertrand, "l'école est un sanctuaire". Et "quand un enfant ne veut pas assister au cours parlant de la Shoah, c'est les parents qu'il faut convoquer" car "cela peut être le signe d'une radicalisation", a-t-il ajouté, assurant qu'il "ne serai(t) pas le président de la repentance".

"Il faut qu'on revoie les programmes scolaires, l'un des buts de l'école est de faire aimer la France", a assuré Philippe Juvin, tandis qu'Eric Ciotti défendait son idée d'un "ministère de l'Instruction nationale" alors que les programmes sont selon lui "en train de dériver vers le wokisme".

"Il y a un enjeu de civilisation" face à l'"idéologie du wokisme" qui "veut détruire le fondement de notre cohésion nationale", a abondé Michel Barnier.

Xavier Bertrand a lui choisi pour sa carte blanche le handicap, promettant "une grande loi" à côté d'une "grande cause" consacrée aux aidants.

Ce débat, resté courtois, a fait ressortir quelques désaccords connus, sur le droit du sang, le nombre de fonctionnaires ou l'envoi de l'armée dans les quartiers par exemple. Mais à l'approche du congrès, dont l'issue est très incertaine, chacun cherchait aussi à se démarquer auprès des quelque 150.000 adhérents appelés à voter.

Michel Barnier, parti avec le statut de favori mais moins à l'aise en débat, a vanté son "énergie" avec un tacle voilé à son voisin Xavier Bertrand. "L'énergie n'est pas de l'agitation, (...), ce n'est pas parler plus fort que les autres", a-t-il affirmé, avant de lancer plus tard sur l'immigration: "Xavier Bertrand fait semblant de ne pas comprendre !"

Alors qu'Eric Ciotti, défenseur d'une ligne très droitière, vantait sa "liberté de penser" sur les "sujets interdits par la gauche", Valérie Pécresse a joué la carte de la synthèse: "Je suis en train de faire le consensus avec ma proposition" de quotas migratoires, a-t-elle lancé.

Xavier Bertrand a lui appuyé sur son programme d'autorité et de droite sociale en résumant, sur l'immigration qu'il veut limiter: "Je veux aller vite !"

 ■

Copyright © 2021 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
3 avis
Note moyenne : 1
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE DE BOURSE

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 30 novembre 2021

CODE OFFRE : FLASH21

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : FLASH21 lors de votre ouverture de compte.

UNE OFFRE EXCLUSIVE EN FRANCE AVEC

Grâce à un partenariat exclusif en France avec Morgan Stanley, Bourse Direct propose, à ses clients et en exclusivité, la plus large gamme de produits de bourse jamais présentée jusqu'ici sur le marché français.

» Découvrir

PRODUITS A EFFET DE LEVIER PRESENTANT UN RISQUE DE PERTE EN CAPITAL EN COURS DE VIE ET A L'ECHEANCE.
Produits à destination d'investisseurs avertis disposant des connaissances et de l'expérience nécessaires pour évaluer les avantages et les risques. Consultez la rubrique “facteurs de risques”.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 29/11/2021

L'objectif d'efficacité principal sera de démontrer que le masitinib peut réduire la charge virale du SARS-CoV-2...

Publié le 29/11/2021

Black nourrit de fortes ambitions environnementales et s'inscrit dans une démarche bas carbone...

Publié le 29/11/2021

Le montant total en fonds propres règlementaires de BNP Paribas est d'environ 970 ME pour ces deux obligations...

Publié le 29/11/2021

Bigben prévoit une distribution exceptionnelle sous forme d'actions Nacon...

Publié le 29/11/2021

Foncièrement différente de toutes les autres solutions actuellement disponibles sur le marché, Streamkeeper comble les failles d'authentification et utilise la protection des applications...

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne