5 359.87 PTS
-0.06 %
5 358.50
-0.08 %
SBF 120 PTS
4 281.65
-0.06 %
DAX PTS
13 011.84
+0.06 %
Dowjones PTS
22 956.96
+0.37 %
6 114.53
+0.36 %
Nikkei PTS
21 336.12
+0.38 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

E. Philippe sur la Gare St-Charles: "Nous ne baissons pas la garde"

| AFP | 80 | Aucun vote sur cette news
Le Premier ministre Édouard Philippe (D) le 30 septembre 2017 à Toulon à bord du BPC Mistral
Le Premier ministre Édouard Philippe (D) le 30 septembre 2017 à Toulon à bord du BPC Mistral ( Franck PENNANT / POOL/AFP )

Le Premier ministre Édouard Philippe a réagi dimanche à l'attaque de la gare Saint-Charles à Marseille, après laquelle le parquet antiterroriste a été saisi, en déclarant "nous ne baissons pas la garde", sur Twitter.

"Colère et tristesse pour les victimes. Soutien aux militaires et policiers de Sentinelle qui nous protègent", a également tweeté M. Philippe.

Dans un communiqué, le Premier ministre a ensuite exprimé "sa colère et son indignation face à l'attaque de Marseille qui a provoqué la mort de deux de nos concitoyens", adressant "ses condoléances à leurs proches et ses pensées attristées à tous les Marseillais".

"Alors que le ministre de l’Intérieur se rend à la gare Saint-Charles dès cet après-midi, l’ensemble du gouvernement salue le courage et le professionnalisme des soldats qui ont neutralisé le criminel et stoppé sa folie meurtrière. Il rend également hommage à tous ceux qui nous protègent au quotidien partout en France au travers du dispositif Sentinelle. Le gouvernement a réaffirmé le 14 septembre dernier son engagement dans la pérennisation de ce dispositif", a ajouté M. Philippe.

"Il revient désormais à la section antiterroriste du Parquet de Paris de faire la lumière sur les circonstances de cet événement tragique", a-t-il conclu.

Deux femmes ont été tuées à coups de couteau dimanche gare Saint-Charles à Marseille par un homme qui aurait crié "Allah Akbar" avant d'être abattu par des militaires, conduisant le parquet antiterroriste à se saisir de l'enquête.

L'attaque a eu lieu vers 13H45, sur le parvis de la gare principale de Marseille. L'assaillant aurait crié "Allah Akbar" en passant à l'acte, selon une source proche de l'enquête. L'une des femmes aurait été égorgée, et l'autre poignardée, a précisé cette source.

La piste terroriste est privilégiée par les enquêteurs qui restent toutefois prudents, certains éléments devant encore être éclaircis. L'enquête a été ouverte pour assassinats et pour tentative d'assassinat sur personne dépositaire de l'autorité publique.

 ■

Copyright © 2017 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE BOURSE DU MOMENT

Jusqu'à
1000 € OFFERTS

sur vos frais de courtage !*

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 15 novembre 2017

CODE OFFRE : RENTREE17

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : RENTREE17 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 17/10/2017

Gecina et Eurosic annoncent que l'Autorité des marchés financiers a fait connaître dans son avis publié le 17 octobre 2017 les résultats définitifs de...

Publié le 17/10/2017

L’équipe de TradingSat.com, séduite par les qualités graphiques de court terme de VEOLIA ENVIRON., entrevoit un potentiel intéressant sur cette action qui constituera le sous-jacent d’un turbo…

Publié le 17/10/2017

Richemont cède 0,17% à 88,20 francs suisses après la publication inattendue de ses résultats semestriels préliminaires. Selon les règles de la Bourse suisse, une société doit avertir le…

Publié le 17/10/2017

Prise de contrôle du programme canadien

Publié le 17/10/2017

Ekinops progresse de 2,4% à 5,5 euros en matinée à Paris, soutenu par le gain d'un contrat aux Etats-Unis...

CONTENUS SPONSORISÉS