5 399.09 PTS
+0.28 %
5 408.00
+0.45 %
SBF 120 PTS
4 303.54
+0.28 %
DAX PTS
13 153.70
+0.83 %
Dowjones PTS
24 329.16
+0.49 %
6 344.57
+0.45 %
Nikkei PTS
22 855.70
+0.20 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Dupont-Aignan:"très choquant" qu'une banque veuille "mettre à mort" le FN

| AFP | 140 | Aucun vote sur cette news
Le député Nicolas Dupont-Aignan (Debout la France), le 4 juillet 2017 à l'Assemblée nationale à Paris
Le député Nicolas Dupont-Aignan (Debout la France), le 4 juillet 2017 à l'Assemblée nationale à Paris ( JACQUES DEMARTHON / AFP/Archives )

Le président de Debout la France, Nicolas Dupont-Aignan, a jugé dimanche "très choquant" qu'une banque "essaie de mettre à mort un parti politique" après que la Société générale et HSBC ont clôturé les comptes du Front national.

"Je trouve très choquant qu’une banque essaie de mettre à mort un parti politique. Il y a un vrai problème de financement de la vie politique", a-t-il déclaré lors de l'émission "Dimanche en politique" sur France 3.

"Moi, j’ai financé ma campagne en ne dépensant pas plus que ce que j’avais par le biais des dons des militants, je n’ai pas de dette. Et d'ailleurs, un homme politique qui fait des dettes et dépasse 10 fois son plafond, ne peut pas gérer la France", a-t-il estimé.

A ses yeux, "l’argent pourrit la politique" et "beaucoup d’hommes politiques dépendent des forces de la finance".

Nicolas Dupont-Aignan "demande, comme l’avait fait M. (Benoît) Hamon" pendant la présidentielle, "que M. (Emmanuel) Macron publie la liste de ses donateurs pendant la campagne".

"La suppression de l’ISF, c’est le rendu de M. Macron à la finance", a-t-il encore accusé.

 ■

Copyright © 2017 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 08/12/2017

Le gouvernement aurait sélectionné la banque américaine Bank of America-Merrill Lynch pour préparer une cession de titres Aéroports de Paris, selon le site internet du 'Figaro'.

Publié le 08/12/2017

Ces nouvelles cessions s'ajoutent aux 949 ME (601 ME pdg) de ventes déjà sécurisées depuis le début de l'année...

Publié le 08/12/2017

Un communiqué du 13 octobre avait annoncé le dépôt d'une plainte par Colas Rail...

Publié le 08/12/2017

La journée a permis également de mettre en avant l'intense activité des équipes d'Eurazeo ces derniers mois en matière d'investissement et de recherche de croissance...

Publié le 08/12/2017

Genfit réalise un apport complémentaire de 250 kE au contrat de liquidité...

CONTENUS SPONSORISÉS