5 390.63 PTS
-
5 411.00
-
SBF 120 PTS
4 323.31
-
DAX PTS
12 677.97
-
Dowjones PTS
24 700.21
-1.15 %
7 228.04
-0.32 %
Nikkei PTS
22 296.91
+0.08 %

Dupont-Aignan prône une "recomposition politique" de la droite

| AFP | 252 | Aucun vote sur cette news
Nicolas Dupont-Aignan, ici dans les couloirs de l'Assemblée nationale le 27 juin 2017 à Paris, souhaite une recomposition de la droite.
Nicolas Dupont-Aignan, ici dans les couloirs de l'Assemblée nationale le 27 juin 2017 à Paris, souhaite une recomposition de la droite. ( CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP/Archives )

Nicolas Dupont-Aignan prône une "recomposition politique" à droite, des Républicains au Front national en passant par son parti Debout la France, faute de quoi la droite sera "éternellement minoritaire".

"Le Front national pense qu'il va gagner seul, c'est faux, on l'a vu. Debout la France ne gagnera pas seul et Les Républicains ne gagneront plus seuls puisque la moitié soutient Macron", a déclaré M. Dupont-Aignan sur Sud Radio.

"Emmanuel Macron a fait une recomposition politique, il faut le reconnaître. Il a pris ensemble tous ceux qui ont gouverné pendant vingt ans, en gros les mondialistes, les européistes". "Si nous nous ne faisons pas la recomposition politique équivalente, c'est-à-dire si nous ne rassemblons pas ceux qui ont un projet alternatif et si nous ne nous mettons pas d'accord sur un beau programme commun, nous serons éternellement minoritaires", a poursuivi le député de l’Essonne.

En s'alliant avec le FN entre les deux tours de la présidentielle, M. Dupont-Aignan est "fier" d'avoir "brisé un tabou" de la "division absurde à droite qui a fait depuis vingt ans le jeu d'une oligarchie minoritaire".

"Au delà de l'affaire du débat" d'entre-deux tours manqué par Marine Le Pen, "quelle ligne politique ? Il y a des choix majeurs à faire". "On gagnera en enlevant les excès, en gommant les aspérités, en rassemblant nos électeurs qui vont des Républicains au Front national".

Il a dénoncé un Emmanuel Macron "méprisant" avec les Français et "un pouvoir qui favorise outrageusement les plus aisés et qui est en train de massacrer les classes moyennes".

Il a prédit "500.000 chômeurs" supplémentaires "dans les prochains mois" avec l'application des ordonnances réformant le droit du travail.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 19/06/2018

Le prix de souscription des actions nouvelles est de 5,1 euros par action...

Publié le 19/06/2018

verture aux Etats-Unis ABID vise 5,55 euros par action...

Publié le 19/06/2018

Le produit net de l'augmentation de capital permettra de financer une partie de l'acquisition d'un portefeuille de 14 hôtels...

Publié le 19/06/2018

U10 va être transféré sur Euronext Growth...

Publié le 19/06/2018

Plan mondial d'actionnariat salarié 'Link 2018'...