5 413.30 PTS
-
5 370.00
-
SBF 120 PTS
4 317.12
-
DAX PTS
12 422.30
-
Dowjones PTS
24 083.83
+0.25 %
6 513.94
+0.08 %
Nikkei PTS
22 308.12
+0.42 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Dupont-Aignan accuse Macron d'être "un traître à la patrie"

| AFP | 850 | 4 par 1 internautes
L'ex-candidat à la présidentielle, Nicolas Dupont-Aignan, le 7 mai 2017 à Yerres dans l'Essonne
L'ex-candidat à la présidentielle, Nicolas Dupont-Aignan, le 7 mai 2017 à Yerres dans l'Essonne ( FRANCOIS GUILLOT / AFP/Archives )

Le président de Debout la France Nicolas Dupont-Aignan accuse Emmanuel Macron d'être "un traître à la patrie" et "le liquidateur de notre pays", dans un entretien au mensuel L'incorrect, fondé par des proches de Marion Maréchal-Le Pen.

"Macron, c'est le liquidateur de notre pays, le syndic de faillite, le Bernard Tapie de la France, il ferme la boutique", fustige le député de l'Essonne, qui dénonce une "France colonisée: colonisation économique, colonisation culturelle, colonisation migratoire".

L'ancien candidat à la présidentielle dit percevoir un clivage politique "entre ceux qui croient en la France et ceux qui n’y croient plus" et estime que "le choc Macron nous oblige à cesser nos divisions".

La semaine dernière, M. Dupont-Aignan, soutien de Marine Le Pen au second tour de la présidentielle, avait lancé une plateforme participative, "Les amoureux de la France", qui vise à réunir une coalition pour permettre l'élaboration d'un programme d'opposition au chef de l'Etat.

"Jamais M. Wauquiez ne gagnera seul, jamais Mme Le Pen ne gagnera seul, jamais M. Dupont-Aignan ne gagnera seul. Ce qu’a fait Macron, en réunissant les mondialistes et les européistes, nous devons le faire en réunifiant l’opposition", justifie le président de Debout la France dans L'incorrect. Il y appelle à "évacuer les sujets qui fâchent et se mettre d'accord sur un programme de salut public".

"Quel est le dénominateur commun des Français qui ne veulent pas de Macron et qui ne supportent pas de voir la France bradée ? C’est la seule question", insiste le député souverainiste, qui appelle à une large coalition, à l'exclusion toutefois des mélenchonistes.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 4
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 25/04/2018

"Cet investissement contribuera à l'ambition d'Arkema d'accélérer son développement dans les matériaux avancés"...

Publié le 25/04/2018

La société propose un dividende de 0,3 euro par action...

Publié le 25/04/2018

La nouvelle date de publication des résultats annuels 2017 interviendra dès l'arrêté des comptes...

Publié le 25/04/2018

L'IDI, groupe côté spécialiste du capital-investissement, annonce des résultats annuels 2017 en très forte croissance, une progression de l'actif net...

Publié le 25/04/2018

Au menu de l'assemblée générale du 20 juin...